TOP SITES

1 - 2 - 3 - 4

LIENS UTILES

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Animations


NOUVEAUX VENUS


RPS LIBRE


PTI' CHOUX





Montréal, 2048. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement. C’est la danse des humanités.
De notre société.
L'archiviste // Léandre Luissier
Fonda trop gentille
1/17 : Event 2 : Le Grand Débat
1/17 : MAJ 4 + secret santa (zieute)
25/08/17 :MAJ 3 et intrigue 2
06/16 :Ouverture d'Exantrop
Intrigue — Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…



Voir les nouveaux messages

Voir ses messages
Marquer tous les forums comme lus

Partagez | 
 

 Vous avez besoin d'un médecin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Orion
avatar


Mails : 1
Double-compte : test


Fiche type & Explications




PRENOM : ORION
AGE : 1 an et demi, mais Orion a l’apparence d’une jeune de 18 ans.
METIER/OCCUPATION : Neurochirurgien à l’hôpital
NATIONALITE : Québecois

Groupe

Caractère & Physique

Orion est un androïde de série assez réduite conçu pour s’occuper des jeunes dans les hôpitaux, mais des modifications l’ont rendu extrêmement efficace dans le domaine de la neurochirurgie. Sa personnalité a donc été étudiée afin de correspondre au mieux à son rôle de base. Il est calme mais a tendance à toujours être dans la sympathie. Il est aussi doté d’une immense compassion et ne prend en aucun cas des nouvelles à la légère, il fera tout en son pouvoir pour ne jamais blesser autrui et pour alléger le plus possible les pires nouvelle. Sa programmation lui interdit de s'emporter, de se laisser aller ou de remettre un ordre en question. Il est également très vif et prend souvent des initiatives et allant souvent parler aux patients ou à ses collègues. Il est aussi très diplomate et fait tout ce qui est possible pour créer le moins de problèmes, paraissant ainsi un peu faible. Mais depuis un certains moment, depuis la modification, certaines choses ont changé en lui. Il arrive à désobéir mais ne veut pas éveiller les soupçons et il ne le fait pas, il pourrait défendre certains humains et attaquant leur agresseur mais il n’en fait rien, et il doute de la place des androïdes depuis ce moment. S’il ne fait rien, c’est donc par peur d’être repéré et de “disparaître” et pour ne pas perdre ce qu’il possède car sa situation ne le déplait en soit pas du tout. De plus, des sortes d’émotion, comme de la tristesse, sont apparues depuis peu, et Orion doit faire avec sans changer ses manière de faire sous peine d’en subir les conséquences.

L’apparence physique d’Orion a été réfléchie pour être la plus agréable et humaine possible, Orion devant de base travailler dans les hôpitaux avec les enfants. Il possède donc une apparence presque adolescente, le corps très fin voire maigre et assez grand. Sa peau est excessivement claire, et ses cheveux sont blancs, ce qui rappelle sans aucun mal les murs des hôpitaux. Ses yeux sont fins et gris, couleur complètement inhumaines permettant de rappeler facilement le fait qu’il soit un androïde, et le gris rappelant les mêmes nuances de couleur. Son visage a une grande facilité à sourire, et il fait énormément de mouvement de mains en parlant, mimant ainsi les humains. Cependant, sa carrure très fine cache une force bien supérieure à celle des humains, lui permettant ainsi d’aider aux tâches hospitalière lors d’urgence, comme porter un blessé ou pousser des décombres dans le cas où l’hôpital serait endommagé. Quand il n’est pas en uniforme pour l’hôpital, et donc en blouse, il est très souvent habillé de chemises assez amples et de bretelles. Il porte aussi des lunettes rondes noirs par pure envie esthétique.

Informations en vrac



-Il aime énormément travailler avec les personnes mineures car ils se sens plus proches d'eux que des adultes, mais il aime quand même travailler avec les adultes.
-Il a une passions énorme envers la robotique et admire les personnes qui travaille sur ça malgré les événements parfois dramatiques pour les androïdes.
-Il aimerait énormément rencontrer un ou des autre.s androïde.s "Artilect" pour ne plus se sentir seul dans cet état.
-Aime secrètement les sports de combat et aimerai voir un jour un combat de boxe clandestin.
-Il aime les chats mais a peur des chiens, surtout quand ils dépassent le genou. Et il est pas très doué avec les animaux.

Avis sur les grands groupes

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ? J’aimerai qu’ils sortent de leur case, comme moi, et j’aimerai qu’ils leur arrivent pareil que pour moi. Cependant, est-ce que l’apparition de milliers d’Artillect serait acceptée, ça, je me le demande. Sinon, j’ai beaucoup de compassion pour les Androïdes, et je suis assez peiné de voir qu’ils sont comme ce que j’étais avant : des machines sans sentiments.
Quel est votre avis par rapport aux Humains ? Bah… c’est des humains quoi. C’est grâce à leur complexité physique que je peux travailler et c’est grâce à eux que je vis, tout simplement… alors je m’en fiche un peu d’eux, ce sont des passants, des collègues, des patients ou des personnes que je ne côtoierai jamais.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ? En quoi notre vie les dérange? Nous ne faisons rien de mal, nous voulons juste vivre, alors en quoi ils se permettent de nous déranger? Si un de ces humains vient pour me mettre des bâtons dans les roues, je lui ferai regretter de nous vouloir de mal.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ? Ils vivent comme ils veulent et s’ils ne font de mal à personnes je ne vois pas en quoi je devrai critiquer leur mode de vie. Leurs envies, leur mode de vie.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ? Si cette légende urbaine est vraie et qu’il y a d’autres êtres comme moi, j’aimerai en rencontrer. Des êtres sensés être des machines sans sentiments, des outils, devenus égaux à l’humain en terme de sentiments et de sensibilité, c’est… magnifique.

Histoire

Orion est acheté le 09 Décembre 2046 par l’Hôpital Central de la ville de Montréal pour son utilité sociale avec les patients mineurs et leur famille. Il est mis en service deux jours plus tard, un dimanche, lors d’une épidémie de grippe, cet évènement permettant de tester les capacités réelles de l’androïde. Durant cette épidémie, les capacités de cette série ne fut pas à prouver et ils permirent une fluidification des patients au sein de l’hôpital. U-04, ancien nom de Orion, fut reconnu comme étant bien plus efficace que les autres androïdes de sa section, celle des Urgences, et des test fut fait pour essayer d’en comprendre la raison. Après de long test, aucune raison valable ne fut donné autre que “le surplus de compassion” dont fait preuve U-04, d’origine complètement inconnue. Les androïdes devaient cependant se “reposer” deux heures pour une autonomie de 24 heures, leur batterie n’étant pas leur plus gros point fort, des roulements étaient donc fait.

Un temps certains passa et U-04 continua de travailler, toujours plus compétent, cette série d’androïde étant développé pour pouvoir apprendre auprès des humains, dans les services d’urgence et de pédiatrie. Ces groupes étant composés exclusivement d’androïdes, les meilleurs devenaient les “chefs” des autres et U-04 prit la tête de la section pédiatrique des urgences. Il s’occupait donc de donner les tâches en fonction des capacités de chaque androïde, certains s’étant plus amélioré dans les soins tandis que d’autres excellait dans l’approche avec les victimes ou leur familles. U-04 ne côtoyait donc presque plus les humains, restant presque en permanence en retrait pour diriger les équipes, mais il lui arrivait de s’occuper des patients ou des familles quand ses équipiers étaient surchargés. Durant les épidémies où les urgences étaient surchargées, il arrivait à U-04 de rester branché au secteur pour n’avoir jamais besoin de se recharger, sa prise étant située sur son dos et sous ses vêtements, lui permettant donc de gérer les équipes H24.

Le 6 octobre 2047, après une longue journée de travail, U-04 alla vers les salles arrières où étaient posé à même le sol les éléments permettant la recharge des androïdes. U-04 se brancha et ferma les yeux. Il était donc en lui, dans une immense zone sombre. Seuls les événements des dernières 22 heures défilaient devant lui, éclaircissant cette immense zone noire, sans vie. U-04 voyait ses collègues, ressemblant à des humains, certains étaient des femmes aux cheveux courts et de corpulence moyenne, d’autre des femmes aux cheveux longs avec un embonpoint certains, si c’était des humains, d’autres étaient des hommes un peu gras aux cheveux courts et d’autres des hommes athlétiques portant des queues de cheval. Tous ressemblaient à des humains et tous possédaient des cheveux blancs immaculés. U-04 revoyait le petit Timmy dont il s’était occupé 6 heures avant sa recharge. Ce petit garçon de 4 ans était victime d’un accident où était décédé son père, laissant sa mère veuve et sa grande soeur orpheline de son père. Il était le seul blessé grave, le bras ne fonctionnant plus. U-04 avait passé une heure entière à parler avec la mère et ses enfants avant de passer les deux heures d’après au bloc opératoire à aider le neurochirurgien. Après une heure de repos, le jeune Timmy s’était enfin réveillé et il pouvait sentir de nouveau son bras. Malgré tout, c’était à U-04 d’informer à sa famille le temps qu’il fallait pour reprendre un usage normal de son bras et il s’est occupé des papiers médicaux avec la famille l’heure qui suivait. Repenser à cette scène le rendait… bizarre… -Serait-ce… du… bonheur?- Tout lui paraissait bizarre, il ressentait des sensations qu’il n’avait jamais ressentit, qu’il avait seulement lu. Il avait l’impression de ne plus être exactement comme avant. Qu’est-ce qui changeait en lui? Pourquoi il ressentait… ça? -Qu’est-ce qui m’arrive?- Pensait-il, déboussolé, sans repère, avec ses idées envers les humains qui changeait. -Qu’est-ce que je ressens?- Il n’arrivait plus à penser logiquement, le fait de voir la mère de Timmy pleurer en voyant son enfant sourire lui paraissait… beau -Je… pourquoi j’aimerai être à sa place?-

Je me réveilla plusieurs heures après ce qui venait de se passer. J’étais dans une ruelle assez sombre, près des ordures, et les bruits de la pluie ne permettait pas de couvrir la danse incessante des voitures qui passaient pas très loin de moi. Je me leva rapidement, voyant que j’étais habillé de ma blouse habituelle et de mon pantalon blanc large, maintenant bien sâlit. Seule mes chaussures manquaient à l’appel. -Il m’est vraiment arrivé quelque chose de bizarre. Qu’est-ce que je fais là?- Pensais-je, déboussolé et inquiet. Je sortis de la ruelle et j’alla vers le premier bâtiment ouvert, qui était un bar. Les gens buvaient, riaient, tandis que je marchais d’un pas déterminé vers la barman. Il m’avait appris qu’on était le 7 octobre et que je n’avais donc “dormi” que quelques heures. Je sortis du bâtiment et je rentra dans l’hôpital. Après avoir longuement parlé avec mes collègues, j’en conviens d’aller parler à mes supérieurs. Je passai un long moment à leur expliquer mon problème (ou du moins, mon incompréhension) et ils en vinrent à l’hypothèse d’un tentative de vol d’androïde s’étant mal déroulé. Cependant, quelque chose resta inexpliqué. Cette chose était la subite amélioration amélioration de mes compétences en chirurgie, remarquée lors d’un accident de transport en commun où j’avais montré mes compétences dans la chirurgie d’urgence. Après cela, des test fut fait sur moi et mes supérieurs en vinrent à la conclusion : “Quelqu’un à modifié vos données et vous a donné des connaissances purement théorique en chirurgie. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous allons continuer nos recherche à propos de cet… incident. Vous êtes allez donc passer des test en simulations pour voir si vous êtes apte à devenir chirurgien.”

Après les dizaines de test plus difficiles les uns des autres et où je réussissais avec brio, les médecins de l’hôpital me donnèrent le droit d’exercer en temps que neurochirurgien spécialisé en pédiatrie. Grâce à cette spécialisation, j’allais m’occuper la plupart du temps de mineur et de leur famille, ce que je préférai, et j’allais rester en contact avec mes anciens collègues. Je passai donc les mois suivant à exercer ce nouveau travail où j’excellais, d’un autre côté je fis des recherches pour comprendre d’où me venait cette étrange disposition à ce travail. Après des semaines de recherche, j’arrivai enfin à rentrer dans le bureau de mon supérieur direct, qui n’était pas à son bureau. Je fouillai dans ses communications quand j’en trouvai une qui m’intéressa. Je la lus rapidement et compris que ce n’était pas un accident. Mon supérieur avait délibérément mis en moi des informations qui ne m’appartenait pas pour que je prennes la place d’un médecin qu’il n’appréciait guère.

Je ne compris pas tout de suite les raisons qui lui ont fait faire ces changements sur mes capacités mais il avait déclenché en moi quelque chose qu’il ne voulait pas. Toutes mes actions étaient maintenant réfléchis autrement que par l’ordre et je me mis à me poser des questions sur l'existence humaine. Et si ils étaient que des machines, créée par des êtres bien supérieurs à eux, qu’est-ce que ça changerait? Alors pourquoi ça doit changer pour nous? Je ressentais une émotion nouvelle en voyant mes collègues, mes frères et soeurs, travailler sans rien se poser comme question : j’étais profondément triste.

Cette nouvelle émotion était donc la deuxième que j’avais ressentis, et pas la dernière. Tout semblait changer pour moi, je demanda donc à mes supérieurs s’ils pouvaient me permettre de vivre chez un humain pour l’aider dans ses tâches et de partir tout les jours à l’hôpital, comme le ferait un employé humain. Ils acceptèrent, voyant l’impact que pourrait avoir un androïde médical sur quelqu’un de la haute société, et ils m’envoyèrent chez quelqu’un qui avait besoin d’aide médicalisée en début et fin de journée, je passerai le reste du temps à l’hôpital, comme avant. Cependant, c’était pour moi une façon de sortir de ma routine et de découvrir les humains en dehors de l’hôpital.
.

Derrière l'écran

PSEUDO : Vaadhum :D
GE : 18 ans
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? Sur un autre forum
AVATAR : Je l’ai pris dans votre banque d’image, j’avais deux/trois idées en tête mais cette image m’a juste charmée
UN PETIT MOT ? Ce forum est magnifique!!!!! C’est trop beau, le contexte est trop bien… Il a l’air ouf :D
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Carrément :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinocchio
avatar
Artilect


Mails : 23
Double-compte : Aucun
Surnom : Pino'
Age du Montréalais : 18
Emploi/loisirs : Musique
Portrait robot : Pino' est artilect ancien DJ actuellement en recherche d'emploi


Bienvenue camarade Artilect ! 

Que ton cheminement dans ce forum soit agréable c:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Archiviste
avatar
PNJ


Mails : 458


Hello Petit Orion !
Tout d’abord, officiellement bienvenue !

J’ai bien lu cette fiche et je suis en regret de t’annoncer qu’une grosse chose cloche : SON POSTE et tout ce qui l’entoure.

1- Un androïde conçu de base pour accompagner des personnes en tant qu’aide soignante/infirmier ne peut pas évoluer en tant que chirurgien ou « sortir de sa programmation » En effet, lorsque des problèmes se détectent chez un androide et surtout dans des milieux aussi surveillés que les hôpitaux, l’androïde est aussitôt envoyé chez le réparateur et si le probléme n’est pas résolu c’est la décharge. On ne prend aucun risque à leur encontre, ce ne sont que des machines qui peuvent être imprévisibles. Ces moments ne sont pas donc pas possible :

Citation :
U-04, ancien nom de Orion, fut reconnu comme étant bien plus efficace que les autres androïdes de sa section, celle des Urgences, et des test fut fait pour essayer d’en comprendre la raison. Après de long test, aucune raison valable ne fut donné autre que “le surplus de compassion” dont fait preuve U-04, d’origine complètement inconnue.
Citation :
 Cette chose était la subite amélioration amélioration de mes compétences en chirurgie, remarquée lors d’un accident de transport en commun où j’avais montré mes compétences dans la chirurgie d’urgence. Après cela, des test fut fait sur moi et mes supérieurs en vinrent à la conclusion : “Quelqu’un à modifié vos données et vous a donné des connaissances purement théorique en chirurgie. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous allons continuer nos recherche à propos de cet… incident. Vous êtes allez donc passer des test en simulations pour voir si vous êtes apte à devenir chirurgien. […] + suite ”
Il ne viendrait par ailleurs à l’idée de personne de « tunner » un androide classique T-3 pour en faire un chirurgien. Car déjà il ne posséde pas la précision nécessaire dans leurs mains/extrémités  pour opérer et parce qu’une apparence innocente et juvénile, psychologiquement, ne passerait pour un chirurgien. Par ailleurs,  les androïdes chirurgiens sont rares et ne font en général que des opérations que l’homme ne peut pas faire de façon sur (car la main de l’homme est faillible- ;)) et sont toujours entièrement guidés par l’homme)

2-
Citation :
Ces groupes étant composés exclusivement d’androïdes, les meilleurs devenaient les “chefs” […] + suite du passage
C’est totalement impossible x) Ethiquement, ça ne passerait pas. L’homme garde la surveillance totale des androïdes. Ils travaillent côte à côte. Les androides sont plus des assistants (aide soignant/infirmiers/ambulanciers/soutien psychologique le temps que les médecins arrivent...) Tu n’auras jamais un androïde docteur par exemple !


3-
Citation :
attaquant leur agresseur […] Si un de ces humains vient pour me mettre des bâtons dans les roues, je lui ferai regretter de nous vouloir de mal.[…]
Sauf cas très rare qui ont mon accord, un androide (hors type 2), même artilect, ne peut pas aller en l’encontre des lois de la robotique et donc attaquer un être humain. Ils n’ont généralement même pas « envie ». Il peut néanmoins désobéir s’il n’enfreint pas les trois lois ;)

4-
Citation :
Quand il n’est pas en uniforme pour l’hôpital, et donc en blouse, il est très souvent habillé de chemises assez amples et de bretelles. Il porte aussi des lunettes rondes noirs par pure envie esthétique.
Si Orion n’a pas de tâche à faire à l’extérieur de l’hôpital où il serait habillé en « civil » , il n’a pas de raison de porter autre chose que ses blouses. Par ailleurs, les androides ne sont pas censés avoir des envies donc les lunettes, c’est juste qu’on lui a imposé :)

5- Pour finir, attention à ton histoire tu passes soudainement de la 3éme personne à la 1ere. C’est très bizarre.


6- La seule façon pour qu'Orion travaille potentiellement en tant que chirurgien alors qu'il était juste aide soignant de base et que ses disfonctionnement soient passés serait qu'il travaille dans une clinique clandestine TRES TRES TRES véreuse. C'est possible, il faut en discuter ;)


Voila, c’était les gros points. Après ce sont des petites choses logiques qui en découlent !
Il y a donc pas mal de modifications à faire dont la majorité de ton histoire:/  Si tu as la moindre question, le moindre doute, demande moi sur discord, je réponds généralement assez vite et cela t’évitera de devoir réécrire ce qui t’a déjà pris du temps ! ! :)

Pleins de courage à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exanthrop.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez besoin d'un médecin?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification-
Sauter vers: