TOP SITES

1 - 2 - 3 - 4

LIENS UTILES

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Animations


NOUVEAUX VENUS


RPS LIBRE


PTI' CHOUX





Montréal, 2048. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement. C’est la danse des humanités.
De notre société.
L'archiviste // Léandre Luissier
Fonda trop gentille
1/17 : Event 2 : Le Grand Débat
1/17 : MAJ 4 + secret santa (zieute)
25/08/17 :MAJ 3 et intrigue 2
06/16 :Ouverture d'Exantrop
Intrigue — Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…



Voir les nouveaux messages

Voir ses messages
Marquer tous les forums comme lus

Partagez | 
 

 Charlie Alien Fucking Hunt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar



MessageSujet: Charlie Alien Fucking Hunt    Jeu 14 Déc - 23:53


Fiche type & Explications



NOM : Hunt
PRENOM : Charlie
SURNOM :Cha , C, Chacha
ÂGE : 23yo
METIER/OCCUPATION : Prépare une thèse sur l'évolution des technologies tout au long du siècle.
NATIONALITE : écrire ici

Groupe
Human
Caractère & Physique


JE SUIS ...COINCÉE ENTRE CHOQUER OU RASSURER LA BOURGEOISE.



Je suis le monstre et la sorcière. Je suis le fantôme qui hante les tréfonds de ton âme. Je suis une bête de foire, je suis albinos et je saute dans le cerceau. Tu as peur de la blondeur de mes cheveux, presque blanc, long, très long. Tu les trouvent affreux,parfois quand je maquille de noir mon visage translucide , quand il ne reste que mes sourcil blanc, tu trouve que j'ai l'air de venir d'un autre monde. Je suis un enfant de la lune, mes yeux d'un bleu clair si profond te mettent mal à l'aise. Le mascara noir couvre les cils tout aussi blanc que mes cheveux. Mon nez fin me donnes un air mutin quand je le fronce. Quand je grimace, quand sur mes lèvres fines et rosées se dessine un sourire hautain. Mon expression faciale te déconsidère. Tu le vois dans mes yeux, pour moi, t'es une merde.

C'est avec peu de discrétion que tu me vois marcher dans les couloirs de ton université de petit connard plein de fric.
J'ai pas le temps de te parler, j'ai pas de salive à dépenser pour toi. Je suis maigre, je suis frêle, je suis presque grande. Mes doigts fin aux ongles long se plantes souvent dans la chaire de ma paume quand j'entends autours de moi les gens raconter de la merde. J'ai des longues jambes que je coince dans des jeans slim , j'ai une petite poitrine, presque trop petite.

J'ai la peau abimée, blanchâtre, transparente, fragile,j'ai mal aux yeux souvent, parce que le soleil n'est pas pour moi. J'ai des blessures aux genoux parce que je tombe souvent, parce que j'aime pas faire gaffe à ce que je fais. J'ai beaucoup de grain de beauté. Tu as remarquer celui que j'ai sous l'oeil gauche ? Ma peau brûle, elle rougit, elle pêle , elle donne un air d'alien.

Mes vêtements noir , ne porte comme style que celui de l'élégance. Je ne suis pas négliger et pourtant , je ne fais pas grand chose pour travailler mon apparence. A quoi bon ? Les hommes ne m'aiment que dans le secret. Je suis pas le genre de femme qu'on présente à ses parents. Je suis malade et bizarre. Ils ont peur pour leurs petits enfants. Et s'ils me ressemblaient ? Non. On ne m'aimera que dans le secret. J'aime mon perfecto noir. Et j'aime mes bottines. Et je m'aime moi. Putain, je m'aime. Je m'aime vraiment beaucoup trop pour avoir de la place pour les autres.

Je suis tatoué. Dans le dos et sur la cuisse, sur le bras et sous les seins. Ils ne représentent rien d'important, ils décorent juste mon corps que tu trouve dégoutant et pourtant attirant.


SI TU TROUVES MON DISCOURS VICTIMAIRE C'EST QUE TA PENSÉE EST TYRANNIQUE



Je suis en grande colère. Ça monte à l'intérieur de moi. Je sais pas pourquoi ça m'habite comme ça. J'aime rien ni personne. Même pas moi-même en fait. J'ai envie de tout détruire. C'est comme ça depuis le début de l'adolescence. Les adultes, tous convenu, tous normés scandent en coeur que tout ça passera. La psy que ma mère m'a forcé à voir me disait ,comme tout les autres que ce sont les affres de l'adolescence qui me rendent comme ça. Mais je m'en fou, moi. D'arrêter d'être en colère. Ils disent que je finirait par être une bonne fille de famille. Que je me ferais dressé par la vie, à un moment ou a un autre. Ils pensent que c'est une passade. Mais je le sens au fond de moi, ce gouffre de destruction de plus en plus profond. Parfois, Je rêve que lorsque je vais me réveiller, je serais toute seule sur terre. Que tout le monde est mort. Je suis en guerre contre moi-même. C'est bizarre de dire ça, mais parfois j'ai envie que ça s'arrête. Je suis pas suicidaire, j'ai juste pas envie de vivre dans le même monde que vous, les humains. Si je saccage tout c'est parce que le désordre me fait du bien.

Je suis en transe-lucide.

Ils me comprennent pas , parce qu'ils me ressemblent pas. Je suis une bête de foire, je suis le monstre sous le lit, je suis celui que tu n'as pas envie d'avoir comme ami. Je suis la fille au fond de la classe. Je suis pas moche, non. Mais je te fais peur, parce que je suis différente. Je suis le premiers né qui n'aurait pas du naître. Je suis l'enfant que mes parents auraient voulu mettre a la poubelle. Je suis l'asphyxié sous l'oreiller. Je suis celle qui te crèverais les yeux pour que tu arrête de la regarder comme ça.

Je te déteste
Je te déteste
Crève

Je suis celle qui reçoit des lettres d'insulte. Je suis la sorcière, l'être monstrueux. Celle qui évite le soleil. La fille a la capuche, au chapeau. Celle qui te lance des regards qui te font parfois hésité, si peu. Entre l'admiration et le dégoût. Si c'était de mon fait, vous seriez tous, tous , en train de souffrir. Toute ma haine n'est pas due au rejet que j'ai subit. A vrai dire , ce rejet, je l'ai chercher. C'est un tout en fait. Je déteste ce monde, la souffrance qu'il inflige à tout les gens. Je déteste la pauvreté, celle d'esprit et celle matérielle.

Pourquoi tu fais le rebelle avec des idées toutes faites si quand tu croise ton patron , tu pense qu'a faire des courbettes ?

Insurge toi. N'est pas peur d'eux, les monstres sous ton lit.

Je suis bonne élève. Je sais pas trop pourquoi je fais ça, j'aime juste apprendre des trucs. J'ai l'impression que ça me rends meilleure. J'aime bien quand les gens sont plus cons que moi. J'aime qu'ils croulent sous le poids de leurs stupidité. J'aime les voir tourner en rond comme des rats dans un labyrinthe. J'ai comme envie de giflé tout ces clones.

J'aime la cigarette. J'aime bien foutre le feu à des trucs. J'aime bien quand le monde se plie à mes quatre volontés. J'aime la musique et le vide. J'aime me battre et j'aime quand rien ne se passe comme prévu. J'aime le chaos de ma vie, je l'entretiens. J'aime détester. J'aime ne pas aimer tout un tas de chose. Si je devais cité tout ce que j'aime pas, on y serait encore demain. Mais saches que je ne serais pas indulgente.


Informations en vrac


-Quand je bois, je suis bavarde.
-J'aime bien le numéro 37
-Les gens qui ont des grosses bouches me dégoûtent
-J'ai peur des rongeurs


Avis sur les grands groupes

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
Quel est votre avis par rapport aux Humains ? Les humains c'est moi, c'est eux , c'est vous , les humains c'est ma famille, c'est ma soeur, c'est l'oncle bizarre aux réunions de familles , c'est le fou au coin de ta rue ,c'est le génie tapis dans l'ombre , c'est la pluralité de l'être unique , c'est beau et affreux à la fois , l'humanité , c'est unique , inimitable , quoi qu'on en dise.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ? Je trouve ce combat stupide. Je ne le suit que de loin , évidemment , comme beaucoup mais je trouve que c'est idiot de chercher à faire disparaître une technologie qui est déjà si profondément encré dans nos vies.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ? Ne pas oublier que les artilects sont pour beaucoup une légende urbaine)

Histoire

-Charlie parlez-moi de votre enfance, des événement particuliers ?

Première née d'une famille américaine riche et puissante au Texas. Mon père vient d'une grande famille de pilote de ligne,il possède une compagnie aérienne,surtout. Pour ne pas vraiment mentir , je devrais dire que nous avons un vieux patrimoine pécunier basé bien évidemment sur le colonialisme et l'exploita tion esclavagiste des champs de coton. Une histoire , ni plaisante , ni ébruitée mais pourtant assez banale. Ma mère est une petite bourgeoise sans intérêt, femme mondaine , superficielle et sans aucune culture , mais néanmoins d'une gentillesse assez surprenante. Elle passe son existence à lever des fond pour des association caritative , fais des dons colossaux , organise des soirées mondaine et s'amuse de sa petite vie bien banale de bourgeoise à vomir. J'ajoutes qu'elle lèves des fonds pour les gens comme moi. Qu'elle me veut égérie de son association de merde. Je suis née en octobre, il faisait déjà vraiment très froid. Il neigeait. Ma mère était ravie de m'avoir. Elle pensait que je serais la parfaite petite fille. Blonde aux yeux doré comme elle, elle pensait que je porterais de jolies robes roses et des couettes. Que je serais un bébé souriant, rieur, joueur. Que je serais une petite fille intelligente et mature. Mais d'elle, est sortie une petite boule de chaire blanchâtre aux cheveux translucide. Je pleurais beaucoup, bébé. Je n'étais jamais contente.

-Et lorsque vous avez grandi ?

Quand je grandi, j'essaie de compenser le fait que je suis différente physiquement par une attitude excellente. J'essaie d'être gentille, de ne pas me plaindre, de travailler dur à l'école. J'essaie de correspondre aux cliché de ma mère. Je suis une petite fille parfaite, je porte des couettes, des robes roses, comme elle le voulait. Je grandis en étant élégante et en faisant attention à moi. Les autres enfants ne m'aiment pas. Ils refusent catégoriquement de s'asseoir à coté de moi. Au début, ça me dérange, ça me rends triste, mais après je m'y habitue et c'est moi qui demande à être seule. Je sais que je suis différente. Ça ne me dérange pas et pourtant, quand ma petite soeur voit le jours, avec ses jolis cheveux blonds, ses yeux doré, je comprends que je ne suis pas traiter comme je le devrais par mes propres parents. En vérité, ça ne me surprends pas plus que ça. J'accepte. Mais depuis longtemps à l'intérieur je ressent la haine monté. J'essaie de la cacher. Cette chose que j'ai en moi me fais me sentir monstrueuse. J'ai peur de ma propre colère et je l'ignore. Ou en tout cas j'essaie.


-Et pourquoi vous n'avez pas essayer de calmer cette colère ?

J'ai essayer. J'ai voulu faire du sport, pour me défouler. J'ai essayé de me rassurer et de me dire que tout ça n'était pas vraiment grave. Mais ça ne se calmais pas. Et plus je grandissais ,plus la colère se déchainait en moi. Je suis arrivé a l'adolescence et j'ai arrêté de faire semblant. Même si j'étais toujours sage, toujours bonne élève, j'ai essayé d'assumer mon propre caractère. Je me suis autorisé à être moi-même. Celle qui faisait vraiment ce qu'elle voulait. J'ai arrêté d'être invisible. Mais ça ne plaisait pas à ma mère. Elle aimait bien, elle, que je me fasse discrète. Elle aimait bien que je sois silencieuse et que j'emmène des bonnes notes. Elle se sentait plus en sécurité car de cette façon, on ne remettait pas en question son statut de mère exemplaire.

-Et qu'est-ce qui vous a emmener à cet événement? Ce n'est tout de même pas si anodin de prendre la route comme ça si jeune.

Et bien... Je pense que c'est quand j'ai vraiment commencer à assumer mes propres désirs, et qu'on à commencer à vraiment m'interdir d'être moi-même. Je n'étais pas capable de gérer ce genres d'interdictions. À la fin du lycée , ma mère à voulu m'envoyer en école de commerce puis me faire suivre une formation de pilote , tout comme mon cher père. Ce n'était pas possible. On a voulu me forcé. Je ne me sentais déjà pas à ma place depuis si longtemps , alors j'ai décidé de prendre le reste d'argent sur mon compte personnel et j'ai décidé de partir.

-Vous avez repris contacte avec vos parents ?

Beaucoup plus tard, oui. Mais ce n'est plus pareil maintenant... On...

-Ah ! Excusez-moi , la séance est terminée. Nous continuerons tout ça la semaine prochaine.

Très bien , merci.

Derrière l'écran

PSEUDO :  Cha
ÂGE : 25yo
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? dunno
AVATAR : Random oc , Robyn pees
UN PETIT MOT ? Tartelette
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? ALWAYS

Revenir en haut Aller en bas
Nelïya Fox
avatar
Humains


Mails : 219
Double-compte : /
Surnom : Nel / Lïya
Emploi/loisirs : Detective Privé
Portrait robot : .
A perdu son bras droit Suite à la catastrophe de la AH exposition
Porte une prothèse mécanique apparente
Panique lorsqu'il y a des bruits forts. ne supporte plus les pétards
Détective privé qui retrouve ce que vous avez perdu
Parle en #AE7B15


Tartelette ? Je préfère tartiflette.

En voilà un personnage haut en couleur ce qui est drôle pour une albinos ! (aller, elle était drôle cette blague ! non ? Bon ok je sort)

Bienvenue !


Présence en pointillée jusque Mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Charlie Alien Fucking Hunt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Hunt for Gollum
» CHARLIE X)
» Craignez l'alien
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» James Hunt, le Lycanthrope aux yeux d'argent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Rebuts-
Sauter vers: