TOP SITES

1 - 2 - 3 - 4

LIENS UTILES

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Animations


NOUVEAUX VENUS


RPS LIBRE


PTI' CHOUX





Montréal, 2048. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement. C’est la danse des humanités.
De notre société.
L'archiviste // Léandre Luissier
Fonda trop gentille
1/17 : Event 2 : Le Grand Débat
1/17 : MAJ 4 + secret santa (zieute)
25/08/17 :MAJ 3 et intrigue 2
06/16 :Ouverture d'Exantrop
Intrigue — Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…



Voir les nouveaux messages

Voir ses messages
Marquer tous les forums comme lus

Partagez | 
 

 and your eyes fluttered side to side, avoiding my smile – Claudia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Claudia Tremblay
avatar
Humains


Mails : 14
Surnom : Claudy.
Emploi/loisirs : Secrétaire.
Portrait robot : - Mariée et maman d'un enfant de quatre ans, adopté l'an dernier ;
- Toujours souriante ;
- Militante LGBT+ ;
- Est en réalité un androïde T-5, mais elle ne le sait pas.


Fiche type & Explications



NOM : Tremblay.
PRENOM : Claudia.
SURNOM : Clau', Claudy.
ÂGE : 27 ans.
METIER/OCCUPATION : secrétaire.
NATIONALITE : canadienne.

Humain

Caractère & Physique



Claudia, tu es une femme haute en couleur – autant sur le physique que sur le mental. Tu vois la vie de la même teinte qui colore tes cheveux ; tu la croques à pleines dents et ne fais pas attention aux pépins qui pourraient venir se faufiler sans prévenir. Ce n'est pas que tu t'en fiches ou que tu préfères les ignorer – non, tu prends toujours toutes les situations du bon côté, peu importe ce qu'il arrive. Ah, parfois tu sais bien qu'il ne peut y avoir que des bonnes choses, mais cela fait partie des choses auxquelles tu ne veux pas penser. Tu veux rester positive et souriante dans toutes les circonstances ; c'est ce qui fait ta force.

Tu as besoin de cette force pour élever ton enfant de quatre ans. Tu lui donnes autant d'amour que t'ont donné tes parents lorsque tu n'étais encore qu'un petit oisillon. Ça ne fait qu'une petite année que cet enfant est rentré de la vie de ta femme et toi, mais tu l'aimes déjà plus que tout et tu ne peux résister lorsqu'il te demande quoi que ce soit, n'importe quoi. Tu es une maman cool, le genre qui ne hausse que très rarement le ton et qui sait se faire comprendre et respecter avec quelques mots bien choisis (et peut-être un peu de marchandage, parfois). Ton enfant, c'est ton petit protégé, ton ange, le petit poussin qui n'attend que de sortir de sa coquille ; tu es capable de tout faire pour lui, même l'impossible. (Tous les soirs, vous avez votre petit rituel ; tu lui racontes toujours une histoire tout en le bordant dans son lit. Et puis, le petit bisou du soir et bonne nuit, fais de beaux rêves.)

Le matin, après avoir pris ton petit-déjeuner et regardé les premières informations à la télévision, tu passes un peu de temps dans la salle de bain pour te faire belle. (Mais tu es déjà si belle au naturel, Claudia…) Oh, ce n'est pas grande chose ; un peu de rouge à lèvres ici, un coup de brosse à cheveux par là. Deux, trois barrettes pour décorer tes mèches roses, une pointe de mascaras et tes cils sont prêts à envoyer des rafales. Quelques bagues, un collier discret et des habits qui laissent deviner ta silhouette. Un peu de parfum, un clin d'œil en direction du miroir, et tu es enfin prête à démarrer ta journée. Tu fais attention à ton apparence surtout lorsque tu dois sortir – tu t'en fiches un peu de ne ressembler à rien en face de ta femme, Rose (tu apprécies même grandement pouvoir te relâcher lorsque tu es avec elle).

Parfois, tu as vraiment besoin de te relâcher. À force de vouloir trop sourire, être trop positive, tu finis par ne plus savoir comment gérer certaines situations. Tu fais n'importe quoi, tu n'arrives plus à réfléchir, tu t'emmêles les pinceaux et tu finis par craquer. Tu veux être une femme forte ; mais tu as l'impression d'être tout sauf forte lors de tes petits moments de faiblesse. C'est normal – mais tu détestes ça. Ah, mais tu n'y peux rien, ce sont des choses qui arrivent, tout le monde à un petit coup de mou parfois. Mais tu préfères les éviter le plus possible pour réussir à sourire encore et encore. Ces coups de blues repartent aussi vite qu'ils sont arrivés, et tu les oublies tout aussi rapidement.

Dans la vie de tous les jours, tu es le genre de personne qui casse assez souvent des objets. Oh, tu ne le fais pas exprès, cela arrive qu'un verre ou une assiette te glisse entre les mains – mais c'est plus à toi que tu devrais faire attention. Tu fonces dans les murs ou les meubles sans t'en rendre compte, tu te prends les pieds dans les tapis ou tu loupes une marche. Plus d'une fois, tu as manqué de peu de te casser quelque chose, mais tu t'es rattrapée in extremis. En plus d'être maladroite avec tes mains, il t'arrive aussi d'être maladroite avec tes mots ; tu dis parfois des choses qu'il ne faut pas sans t'en rendre compte, tu n'es pas très douée pour consoler quelqu'un et tu finis toujours par aggraver la situation. Tu ne t'en rends pas toujours compte, ou bien une fois qu'il est trop tard, alors il t'arrive de préférer ne rien dire, tout simplement.

Les seules fois où tu arrives vraiment à trouver les bons mots, c'est avec ton enfant et lorsque tu défends une cause qui te tient à cœur. Il t'arrive de te lancer dans de grands débats lorsqu'on te parle de l'égalité homme/femme, des droits homosexuels, des transgenres, et de tout ce qui touche au LGBT+ en général. Plus d'une fois, tu t'es retrouvée dans des manifestations pour défendre ces causes, hurlant à t'arracher la gorge les slogans que la foule répétait encore et encore, agitant des bannières et des drapeaux de toutes les couleurs. Depuis toute petite, tu soutiens toutes ses choses que tu soutiens encore aujourd'hui, et tu es fière de toi d'être au centre de causes si nobles.

Mais tout ceci est-il réellement ta personnalité ? Ou bien n'est-ce que le fruit d'algorithmes programmés en toi ?

Informations en vrac


Tu fais rapidement confiance aux autres, trop rapidement – cela t'a apporté des problèmes plus d'une fois – tu crois bien trop facilement ce qu'on te dit – tu es ce genre de personne qui pourrait même croire au plus gros des mensonges – tu n'es pas capable de mentir, en plus de cela – tu collectionnes les mugs et les bols – mais tu ne bois ton café du matin que dans un seul d'entre eux – (dans celui que Rose t'a offert lors de vos sept ans de mariage) – malgré ta teinture et la couleur de la plupart des habits que tu portes, le rose n'est pas ta couleur préférée – c'est le vert – mais tu trouves que le vert ne te va pas lorsque tu le portes – au naturel, tu as les cheveux châtains clairs – tu as essayé beaucoup de teintures lors de ton adolescence avant de décider que le rose t'allait le mieux – même si tu as longtemps hésité entre garder le violet et le rose, et c'est finalement Rose qui a décidé pour toi – tu es une grande fan des séries et films policiers – tu laisses souvent traîner tes affaires un peu partout – tu as essayé de soigner ça lorsque Rose et toi avez adopté un enfant – mais ton bureau au boulot est toujours aussi bordélique – malgré les remarques de certains de tes collègues, tu ne le ranges toujours pas – par contre, ta maison est impeccable – (sauf ta chambre) – (mais ce n'est pas grave parce que ton fils n'y va jamais) – tu es une piètre cuisinière – une fois sur deux, tu rates tes pâtes – tu essaies vraiment de t'améliorer depuis que tu es mariée, mais tu préfères acheter des plats tous faits même si tu sais pertinemment qu'ils n'ont pas très bon goût – tu adores faire des gâteaux avec l'aide de Rose – même si généralement, ça se finit en combat de farine – (vous êtes des gamines).

Avis sur les grands groupes

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
Tu n'as rien contre les androïdes, tu es même pour qu'ils aient plus de droits qu'ils n'ont maintenant. Tu penses qu'ils devraient être au pied d'égalité avec les Hommes.

Quel est votre avis par rapport aux Humains ?
Autant il y en a que tu adores plus que tout, autant il y en a en qui tu as une haire profonde. Tout dépend de si tu t'entends bien avec ou non – comme chaque être humain sur cette planète, en fait. Tu n'es pas si différente que ça.

Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ?
Tu n'es pas très d'accord avec eux, pour toi les humains et les androïdes devraient être égaux. Mais tu respectes leur choix, tant qu'ils n'essaient pas de convertir ceux qui ne sont pas d'accords avec eux ; et qu'ils restent pacifiques.

Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
Tu respectes totalement leur cause, et tu les soutiens même, mais ce n'est pas ta cause première pour le moment. Tu préfères rester active pour les causes LGBT+ et l'égalité homme/femme avant de t'intéresser totalement à l'égalité Homme/Androïde.

Quel est votre avis par rapport aux Artilect ?
Tu n'y crois pas vraiment, pour toi ce ne sont que des histoires. Le genre d'histoires que tu racontes à ton enfant avant d'aller dormir, le genre d'histoires qui ne sont que des légendes. Même si tu es pour l'égalité Homme/Androïdes, ça te fait un peu peur (et cela te fascine en même temps) de savoir que certains d'entre eux puissent ressentir des émotions – tu n'es pas vraiment sûre de comprendre d'où vient cette peur, tu trouves qu'elle est irrationnelle. (Tu devrais ouvrir les yeux, Claudia. Remarquer ce que tu es réellement. C'est devant ton nez depuis le début.)

Histoire



Le réveil sonne, t'arrachant à ton sommeil et tes rêveries qui te laissent un voile flou devant tes yeux. Tu ne veux pas te lever, tu ne veux pas quitter tes couvertures et la chaleur du corps à côté de toi. Tu te colles contre elle, contre Rose, tu la serres dans tes bras, sur le point de te rendormir contre sur dos. Mais elle aussi doit se lever – et ce serait dommage d'arriver en retard au travail juste parce que tu n'as pas réussi à quitter la douceur de votre lit. Et puis, il faut penser à votre fils aussi, lui non plus ne doit pas arriver en retard à l'école (tu passerais pour une mauvaise maman sinon, pas vrai ?). Tu soupires, poses une petite seconde tes lèvres dans la nuque de ta bien-aimée, puis tu te lèves enfin, cherchant du bout du pied tes pantoufles afin de braver le froid.

Tu prends ton café du matin avec un croissant et le son de la télévision dans les oreilles. Tu ne les écoute que distraitement, trop occupée à aller réveiller ton enfant et lui faire prendre son petit-déjeuner avant de partir. Tu l'aides à choisir ses vêtements, à les enfiler, à le coiffer correctement, puis tu le laisses devant les dessins animés le temps de te préparer. Un peu de maquillage, une tenue adaptée à ton travail et une pointe de parfum ; et te voici prête à affronter le monde extérieur. Tu embrasses une dernière fois Rose avant de partir avec ton fils, main dans la main, direction l'école. Un gros câlin et un bisou dans les cheveux, et le voici prêt à te quitter pour la journée. Tu le regardes partir, un peu inquiète pour lui même si tu sais que tout se passera bien, puis tu quittes l'école pour te diriger vers ton lieu de travail.

Là-bas, tu passes ta journée à répondre au téléphone et aux quelques SMS que t'envoie Rose de temps en temps (oh, ils te font toujours autant sourire…). Ce n'est pas un boulot compliqué en soit, mais il suffit que tu tombes sur quelqu'un d'assez exécrable pour que tout devienne un peu plus complexe. Oh, par chance, cela n'arrive pas si souvent que ça et tu sais plus ou moins comment t'y prendre avec eux. Au final, tu passes une journée tranquille au boulot ; tu es de bonne humeur lorsque tu en sors et que tu retournes à l'école pour reprendre ton fils. Tu lui demandes comment s'est passée sa journée, tout en racontant la tienne en même temps. Puis, vous rentrez à la maison, l'heure des devoirs, un petit appel à ta maman pour prendre de ses nouvelles, puis le restant de la soirée passée devant la télévision. Et après un bon petit plat et un épisode d'une série lambda, tu vas te coucher, te promettant de cette fois-ci te lever du lit dès la première sonnerie de ton réveil.

Et c'est comme cela que se passent la plupart de tes journées. C'est une routine que tu apprécies, une vie dont tu es fière, malgré quelques hauts et bas. Tu ne veux pour rien au monde qu'elle change.

Dommage que ce ne soit que des mensonges.

Tu n'es pas ce que tu crois, Claudia, tu es bien plus qu'une simple humaine. Ton corps n'est pas composé comme celui de tes « semblables », à la place de certains organes et de certains muscles se trouvent des parties mécaniques, électriques – des choses qui ne sont pas sensées se trouver dans un corps humain. Mais tu n'es pas humaine – oh, non, tu es un androïde de type T-5. Tu n'as même jamais entendu parler de ce type d'androïde, et pourtant c'est ce que tu es. Toute cette vie, tous tes souvenirs et ton passé sont faux, rien que des mensonges implantés dans une puce pour que l'illusion soit plus que parfaite. Rose, ton fils, tes parents et tous les autres ne sont que des acteurs dans cette mascarade dont tu es l'héroïne principale contre ton gré. Le moindre de tes faits et gestes est épié, filmé, et visionné par des personnes dont tu n'as même jamais entendu le nom ni vu le visage. Tu n'es qu'une expérience, un objet aux mains des scientifiques, peut-être un jouet cassé lorsque tout cela sera fini, qui sait ? Que va-t-il advenir de toi, à la fin de cette expérience ? Auras-tu le droit de donner ton avis ? Et Rose ? Et ton fils ? Et toutes ses personnes à qui tu parles quotidiennement ?

Mais tu n'es pas au courant de tout cela. Tu n'en as aucune idée, et jamais il ne te viendrait à l'esprit de te demander si tu n'es pas en réalité un androïde. On ne t'a jamais dit que tu n'es qu'une expérience, qu'une poupée mécanique. Et, Claudia, il vaut mieux que tu ne le sache jamais.

Derrière l'écran

PSEUDO : kalean.
ÂGE : 19 champignons.
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? Partenariat.
AVATAR : Annie Mei - dCTb
UN PETIT MOT ? ♥️
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Non. D:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 565
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue




Validation

Mohhhh, ta version de Claudia colle tout à fait à l'image que je m'en faisais. Elle est toute douce, sucrée et touchante, c'est cute ♥️ (et j'aime les petites lignes toutes simples sur claudia et Rose rholalal, je suis une guimauve ♥️)
Tes musiques d'ambiance sont cools aussi ♥️

Tu es donc notre première validée de cette nouvelle version :D J'espère que tu t'amuseras bien ici et trouveras des compagnons de jeu! hésite pas à passer sur le discord et à t'inscrire aux animations (dans le flood et le sous-fo attribué) et à l'event qui va commencer très bientôt

Ps: je vais essayer de faire un peu de pub pour te trouver ta jolie Rose (car on a besoin de couples fluffy sur ce fo, ça manque cruellement)

Ps 2 : Et tu graphes biennn ♥️ I'm jealous.

Ps3 : J'ai enlevé le . à ton pseudo du coup :)

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
and your eyes fluttered side to side, avoiding my smile – Claudia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» hello from the other side. athéna
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» Summer Davis - Devil behind blue eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Validés-
Sauter vers: