TOP SITES

1 - 2 - 3 - 4

LIENS UTILES

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Animations


NOUVEAUX VENUS


RPS LIBRE


PTI' CHOUX





Montréal, 2048. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement. C’est la danse des humanités.
De notre société.
L'archiviste // Léandre Luissier
Fonda trop gentille
1/17 : Event 2 : Le Grand Débat
1/17 : MAJ 4 + secret santa (zieute)
25/08/17 :MAJ 3 et intrigue 2
06/16 :Ouverture d'Exantrop
Intrigue — Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…



Voir les nouveaux messages

Voir ses messages
Marquer tous les forums comme lus

Partagez | 
 

 Le Dénicheur - ft Raven Aston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Le Dénicheur était le nom d'un vide grenier organisé tous les ans sur le thème de la culture pop geek. On y trouvait de tout, pour tous les goûts, et l'évènement attirait la foule. Rendez-vous immanquable pour les passionnés, Esha ne pouvait pas louper ce moment. Pourtant ce matin-là lorsqu'elle eut terminé de se préparer, elle eut un instant d'hésitation. Et à présent qu'elle déambulait entre les stands elle comprit qu'elle n'avait pas été la seule. Depuis l'attentat -ce mot courait sur toutes les lèvres même si on tendait à ne pas trop l'employer officiellement- qui avait eu lieu lors de l'exposition on évitait les réunions publiques et l'attroupement de la populace. Il tenait du miracle d'ailleurs que le Dénicheur ait pu avoir lieu quand même. Mais à en juger par l'impressionnant dispositif de sécurité on sentait très vite la tension latente derrière cet évènement festif. Quand bien même on aurait voulu interdire les manifestations publiques, il était tellement difficile de nos jours de distinguer un androïde d'un humain que vérifier tout le monde relevait de l'impossible pour une ville aussi grande. Sans compter ceux qui feraient en sorte de ne jamais être attrapés. Alors plutôt que de céder à la paranoïa on préférait renforcer la sécurité, diffuser des messages rassurants et reprendre le cours normal des choses.

Esha avait elle aussi opté pour cette vision positive des choses. Un peu d'optimisme ne ferait pas de mal. Et comme en plus il faisait beau cela ajoutait un peu de de gaieté à cette journée. La journaliste avait donc enfilé jean et bottines noires, un chemisier coloré aux motifs ethniques, et dans ses cheveux teintés auburn se promenaient un chouchou bariolé de plumes. Aujourd'hui serait une journée amusante, joyeuse et un peu déjantée c'était décidé !

En plus des habituels exposants venus vider leurs maisons pleine de babioles, on trouvait ici des professionnels venus brader leur trop plein de stock, des jeunes créateurs cherchant à vendre bijoux fantaisistes et vêtements originaux, mais aussi les habituels stands de nourriture ainsi qu'une aire de jeu gonflable installée pour l'occasion. Il faisait beau, pas encore trop chaud, et si l'eau du lac n'avait pas été glaciale sans doute que certains y auraient trempé leurs pieds. A la place les plus courageux tentaient une traversée en pédalo, suivis par des canards et des poissons qui quémandaient du pain. Des animations étaient aussi prévues pour toute la journée : tournois de jeux, minis présentations de jeux rétros, karaoké et même un maid café déjà plein. Mais surtout une présentation de plusieurs associations de rôlistes venus faire découvrir leur passion. Dans la partie qui leur était réservée on pouvait même rencontrer des artisans. Et le soir un concert était prévu, avec des musiciens locaux.

Ravie de pouvoir déconnecter un peu du monde réel, Esha s'était arrêtée devant un stand de bijoux. Verre, pâte fimo, perle, il y avait un peu de tout. Et elle craquait littéralement pour des boucles d'oreille en pâte fimo représentant des licornes. Du rose, du violet, du doré et des paillettes, que demander de plus ? A côté d'elle sa chienne, Zelda, baillait à s'en décrocher la mâchoire. L'Akita n'aimait pas trop les étrangers, et ici on ne cessait de vouloir la caresser. Quelle idée avait eu sa maîtresse de la traîner ici ! Alors elle regardait autour d'elle ces humains excités comme des puces, les gamins pressés d'aller dans l'aire de jeux, et ces impressionnants personnages en armure qui défilaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Elle enfila une veste en cuir noire sur un de ses nombreux gilets à capuche qui ne la quittaient que rarement. Passant une main dans ses cheveux ébouriffés, elle observa son reflet dans le miroir du hall de la maison. L’anxiété ternissait ses traits. Elle souffla pour se donner du courage, tandis que la sonnette retentissait. Morgane, sûrement. Sans cesser de jouer avec l’un des cordons de son gilet, Raven ouvrit la porte de sa demeure.

Effectivement, Morgane se tenait devant la porte, un grand sourire sur ses lèvres. Il était évident qu’elle avait essayé de dresser ses cheveux bouclés, sans un réel succès. Ses formes généreuses étaient mises en valeur par un haut coloré aux motifs d’un film fantastique connu. Elle avait l’air en pleine forme, comme toujours.

- Hey ! la salua Morgane, lui adressant un petit signe de main. Prête ?

Elle aurait aimé déborder d’autant d’enthousiasme que sa collègue.

- Ouais… J’attrape mon sac et j’arrive. Entre, s’tu veux.

La brusquerie de son ton contrastait toujours avec son accent britannique sophistiqué.

Raven s’éclipsa un bref instant, le temps de laisser le loisir à son amie d’admirer sa maison. Morgane n’y avait encore jamais mis les pieds et était impressionnée par l’ordre qui régnait en ces lieux. Certes, Raven lui avait toujours semblé organisée et ordonnée, mais il était étonnant de découvrir une maisonnée aussi soignée, lorsqu’on savait qu’une jeune femme de 22 ans y vivait seule et ne rencontrait jamais personne. Du moins, très peu.

- C’est bon, soupira Raven en sortant les clefs de sa poche.

Morgane l’observa quelques secondes tout en la suivant sur le seuil.

- Détends-toi un peu, va… Ca va bien se passer.

Raven ne répondit rien. Cela faisait plusieurs jours que Morgane lui avait parlé de ce vide grenier qui portait l’incroyable – et très recherché- nom de Dénicheur. Forcément, la jeune femme était intéressée. En même temps, elle demeurait réticente à l’idée de sortir trop longtemps de chez elle. Néanmoins, elle s’était répétée plusieurs fois ces derniers jours de faire des efforts. Et puis, Morgane serait là. Raven devait changer son fusil d’épaule. Observer l’ennemi, ne plus le fuir. Oui, c’est ce qu’il fallait faire. Alors, il lui fallait sortir. Quoi de mieux qu’une ambiance fantaisiste ? Autant joindre l’utile à l’agréable. Et puis, elle était secrètement heureuse de faire quelque chose de terriblement « normal ».

- T’as raison, répondit-elle sur un ton plus cassant qu'elle ne l'aurait voulu.

Elle se mordit la lèvre.

- Enfin, allons dénicher quelque chose.

Morgane lui sourit.

- Oui !

***

Si ses muscles s’étaient raidis naturellement lorsqu’elle avait découvert toute cette foule, ils s’étaient détendus quand elle avait commencé à porter son attention sur les différents stands qui l’entouraient. Indéniablement, Raven était attirée par les articles colorés et « magiques » qui remplissaient les étalages. Livres, mangas, jeux ou encore vêtements et bijoux : il y avait suffisamment de quoi rassasier sa soif de fantasy et de quoi oublier sa peur des androïdes. De temps à autre, elle se demandait si le curieux qui se penchait sur un livre à côté d’elle était un robot. Mais, fascinée par le contenu des stands, elle rangeait dans un recoin de sa tête ses hypothèses inutiles. Raven ne quittait pas Morgane, cependant. Sa collègue préférait de toute manière la garder à l’œil. Elle était soulagée de la voir épanouie, mais la sentait en permanence sur ses gardes. Enfin, qu’elle ait accepté de l’accompagner au Dénicheur était une petite victoire.

- Raven, viens un peu voir ici !
- Hum ?

Sa collègue lui indiqua un stand qui présentait de nombreux bijoux créés par des amateurs. Rien dans le style de Raven, mais si Morgane désirait s’y attarder, alors…

- C’est mignon, non ?

Elle lui désigna un pendentif en forme de tête de chat aux joues bien remplies et aux grands yeux bleus. Raven leva les yeux au ciel. Elle avait horreur de tous ces trucs de gamines.

- C’est immonde, ouais.

Morgane lui donna un coup de coude.

- Et là y’a des licornes.

Raven se maitrisa pour ne pas ajouter un autre commentaire désobligeant. Elle se contenta de grommeler tout bas, ce qui fit rire Morgane. Elle décida de s’éloigner un peu- après tout, il y avait peut-être des personnes qui s’intéressaient vraiment à ces babioles – mais percuta une jeune femme dans la manœuvre.

- Désolée, soupira-t-elle en s’écartant.

Son regard s’attarda sur les boucles d’oreilles licornes que l’inconnue avait en main. Et bien oui, ces personnes existaient, visiblement. Un sourire, quoiqu’un peu moqueur, se dessina sur ses lèvres.

- Des licornes, hein ? Je peux vous demander ce que vous aimé dans ces… créatures ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


On la bouscula et elle se rattrapa au bord du stand. Zelda s'était levée pour s'interposer entre sa maîtresse et la menace. Mais Esha la rassura d'une caresse sur la tête. La menace en question n'avait rien de très ... menaçant. Pas d'armes acérées ni de visage de tueur en série. Il fallait dire qu'avec tout ce monde il n'y avait rien d'étonnant à être un peu secoué. Esha reposa les boucles d'oreille avant de les faire tomber par terre et les casser. La question surprenait. Pas autant que la moquerie qu'on devinait derrière les mots. La jeune femme n'en prit pas ombrage. C'était normal. D'ordinaire on accordait aux petites filles adoratrices de ce genre de bibelots un sourire compatissant, et aux moins petites filles adoratrices des mêmes bibelots un regard plus dur. "T'es pas un peu trop vieille pour ces conneries ?" Eh bien non.

- Ce que j'aime ? C'est plutôt ce que ça représente en fait. C'est la coupure avec le monde réel, la petite touche de couleur qu'on ajoute dans sa vie pour l’égayer. Là ce sont des licornes, mais ce serait pareil avec des dragons, des griffons, ou une boule poilue mignonne avec des yeux.

Tout ce qui sortait de l'ordinaire en fait. Esha détestait trop se plonger dans le monde réel, il n'était pas très beau. Surtout en ce moment avec toute cette ambiance de peur qui s'installait.

- Je m'appelle Esha. Et toi ?

Elle en laissait tomber le "vous" officiel. Ici on était bon enfant, sans complexe, alors les formalités, boua pour quoi faire ?

- Et elle c'est Zelda.

Elle désigna l'akita qui regardait toujours avec méfiance l'inconnue. Licorne et référence à un jeu vidéo, sans compter l'allure colorée du personnage, c'est bon elle pouvait officiellement passer pour une originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Les boucles d’oreille se brisèrent sur le sol et Raven en fut peinée. Certes, elle détestait ces horribles artifices, mais ce n’était pas pour cette raison qu’elle n’y voyait aucun travail, aucun amour. Elle était toujours ainsi : son cœur se serrait à l’idée qu’une personne soit attristée par la perte d’un objet, quand bien il soit complètement quelconque ou sans importance à première vue. Elle se baissa et les ramassa en grimaçant. Les gardant dans sa main, elle n’était pas certaine de devoir les rendre à leur créateur, ni à son étrange interlocutrice. Cette dernière, même si elle avait découvert l’air moqueur de Raven, lui avait répondu tout à fait sincèrement. Et sa réponse fut surprenante. En réalité, elle était en accord égal avec les pensées de la libraire. Se couper du monde. Vivre dans la magie. Rêver.

Raven reporta son attention sur le bijou au creux de sa paume. Pourquoi détestait-elle les licornes déjà ? Bon, elle n’avait jamais apprécié les chevaux, alors peut-être était-ce cela ? Mais elle savait, au fond d’elle-même, que c’était la catégorie qui la dérangeait. Elle ne voulait pas être « rangée » avec les gamines habillées de rose avec des paillettes dans les cheveux. C’était ridicule. Mais Raven n’avait pas encore acquis la maturité nécessaire pour s’en rendre compte. Alors, à la place de répondre un « tu as raison, je suis d’accord avec toi » ou un « c’est vrai que c’est pas si nul, les licornes », elle haussa les épaules.

- Ouais, les dragons et les griffons, ça a quand même plus de classe.

Surprise par les présentations, Raven se passa une main nerveuse dans les cheveux.

- Raven.

Elle s’agenouilla et passa sa main près de la truffe du chien. Le laissant la renifler prudemment, elle caressa ensuite sa tête affectueusement. Elle appréciait particulièrement les chiens, et elle avait l’idée depuis quelques temps d’en acheter un. Elle se sentirait moins seule, et il la ferait sortir. En réalité, c’était exactement pour cette raison qu’elle n’avait jamais eu l’audace de s’offrir un compagnon poilu. Mais le chien de son oncle lui manquait et elle savait qu’une présence animale la réconforterait.

- Zelda hein. C’est déjà plus prometteur que Rainbow Dash, ricana-t-elle.

Se redressant, elle tendit les boucles d’oreille à Esha.

- Je peux payer pour la casse. C’est d’ma faute.

Et elle ne savait pas toujours quoi faire de l’héritage laissé par ses parents.

Marquant une pause, elle se força à ajouter :

- Toi aussi, tu viens ici pour oublier le monde pourri dans lequel on vit alors ?

Du coin de l’œil, Morgane les observait, un sourire sur les lèvres. Ciel ! Raven discutait avec quelqu’un. Sans pour autant trop s’éloigner de sa collègue, la jeune femme passa sur un autre stand rempli de t-shirt aux logos de films, de jeux et autres dessins animés. Oh ! Son portefeuille allait se retrouver bien plat à la fin de cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Sa caresse obtenue Zelda se colla à nouveau contre sa maîtresse non sans observer tout ce qui se passait autour. En plus la délicieuse odeur de frite et de saucisse commençait à l'allécher. Indifférente à tout ça Esha ne retint pas un sourire aux remarques de son interlocutrice. Elle aurait pu appeler sa chienne Rainbow Dash, mais bon elle n'avait pas les couleurs de l'arc-en-ciel. C'était d'ailleurs étonnant de voir quelqu'un d'aussi cynique dans un tel rassemblement.

La propriétaire du stand, furieuse qu'on ait cassé un de ses produits, accepta le dédommagement sans se faire prier. Cela ne la calma pas vraiment puisqu'elle invita les deux visiteuses à s'éloigner de son stand dans les plus brefs délais. Et elle continua de maugréer même quand Esha s'éloigna de quelques pas pour mieux se rapprocher de l'odeur de frite.

- On va dire ça, répondit la journaliste à la question posée avant. Je crois que c'est ma façon de mette un peu de folie dans ma vie : les chats, les licornes, et le jeu de rôle. Et je crois qu'en ce moment on a tous besoin d'un peu plus de folie que d'habitude.

Elle faisait évidemment référence à l'attentat comme on l'appelait partout. La présence de la police suffisait à rappeler pendant quelques secondes le climat de peur et de suspicion qui s'était emparé de la ville.

- Mais ne parlons pas de ça, on est là pour passer une bonne journée et s'amuser non ? D'ailleurs, qu'est-ce que quelqu'un qui n'aime pas les licornes et avec un ton aussi adulte fait ici ?

Elle avait sourit, mais la phrase évidemment piquait la moquerie que Raven distillait dans ses mots. Esha n'aimait pas vraiment le monde adulte, pour elle ça relevait presque de l'insulte.
Son ventre gronda un peu. Aller manger tout de suite ? Esha avisa les buvettes qui commençaient à bien se remplir. Hum. Mieux valait attendre que le gros des clients soit passé avant d'aller s'installer. Et puis elle repéra un peu plus loin un stand de bubble tea. Voilà qui serait parfait !

- Tu aime le bubble tea ?

Ses yeux pétillaient déjà à l'idée d'avoir entre les mains une boisson toute colorée, hors de prix, mais délicieuse alors on s'en fichait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Raven haussa les épaules devant la réaction de la créatrice de bijoux et s’éloigna, les mains dans les poches. Elle s’était pourtant excusée et s’était empressée de rembourser la dame. Tout le monde n’aurait pas agi comme elle. Peut-être retournerait-elle dans cette boutique plus tard, histoire de se faire pardonner autrement. Morgane avait repéré un bijou félin quelques minutes plus tôt, elle n’aurait qu’à lui offrir pour la remercier. D’une pierre, deux coups, fastoche.

La foule était dense et s’amassait entre les stands colorés avec empressement et curiosité. Elle ressentit rapidement un sentiment de malaise, mais n’en laissa rien paraître. Du moins, l’espérait-elle. Ses yeux avaient quitté le regard d’Esha pour balayer les environs et les personnes qui l’entouraient de tous les côtés. Aussi n’entendit-elle pas les premières réponses de la journaliste. Les termes de « licornes » et « adulte » la ramenèrent brusquement à la réalité et elle darda un regard sérieux sur Esha.

- Adulte, moi ? Pff, mais n'importe quoi, soupira-t-elle en ajoutant un signe de main qui évoquait la stupidité des propos de la journaliste. Sérieux, j’aime juste pas ces bestioles-là. Je suis ici pour l’inspiration. J’écris un roman de fantasy.

En réalité, elle n’en était qu’aux balbutiements et à la création d’un univers complexe et magique dans lequel, elle en était certaine, jeunes demoiselles et créatures imaginaires croiseraient le fer contre des démons assoiffés de sang.

- Je sors rarement de chez moi. C’est pas mal de se balader par ici, histoire de relever des choses sympas, tu vois.

Raven n’avait pas vraiment faim, ni soif d’ailleurs. Mais miraculeusement, le stand de bubble tea n’était pas entièrement bondé et quelques tables et bancs avaient été placés sur le côté. Elle n’était pas contre le fait de se pauser un peu pour respirer un bon coup. Elle haussa les épaules et l’invita à passer devant elle pour toute réponse. Dans un bref message, elle prévint Morgane de sa nouvelle localisation. Elle avait perdu la brune de vue, mais était bien certaine qu’elle vaquait simplement à de terribles emplettes.

Deux personnes formaient une petite file devant Raven et Esha. Le temps d’attente ne serait pas très long, mais rester taciturne ne serait sans doute pas très agréable, pour aucune des deux.

- Ouais alors… j’ai jamais bu de ce truc. Tu me conseilles quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Aux mots "j'écris un roman de fantasy" le regard de la journaliste se mit à briller, plein d'étoiles, digne de celui d'une gamine à qui on annonçait qu'elle allait rencontrer le Père Noël. Un écrivain ! Elle avait déjà des tas de questions en tête. En plus si ce roman venait à être un succès elle pourrait avoir l'exclusivité de la critique et de l'annonce de sa sortie, peut-être même un exemplaire dédicacé ! Et voilà elle s’emballait à nouveau. Finalement elle s'était certainement trompée sur le compte de son interlocutrice.

- Et ça va parler de quoi ce roman ? T'en a déjà publié hein ? Tu compte passer par l'auto-édition et faire les salons toi-même ou passer par la chaîne classique ? Ah ça ferait un super article ça ! Tu crois que je pourrais faire une interview ? Les lecteurs adorent ce genre d'histoires !

Tout le monde se plaisaient à suivre le destin hors du commun de ces gens très ordinaires qui un beau matin décidaient de se lancer dans une grande aventure. Même si concrètement publier un livre de nos jours n'avait rien de bien sorcier, le problème serait surtout de se faire connaître. Mais étrangement les gens éprouvaient une certaine fascination pour leurs semblables qui osaient réaliser leurs rêves, quitte à échouer. Au moins ils essayaient eux.
La file d'attente ne serait heureusement pas longue. A cette heure les gens se ruaient plutôt sur les stands de frites et de sandwichs. Esha avisa la carte des combinaisons proposées. Quoi tester ?

- Hum si t'aime bien ça je te conseille celui aux fruits exotiques. Ce sont des perles de tapioca, et du thé vert, ou noir comme tu préfère. Personnellement j'adore celui aux fruits exotiques et thé vert !

Ce fut d'ailleurs ce qu'elle commande et elle insista pour payer les deux boissons une fois que Raven eut choisi la sienne. Puisqu'il n'y avait personne à ce petit stand les places aux tables installées façon salon de thé étaient libres. Esha s'installa à l'une d'elle, sous un parasol violet et décoré. Chaque table avait sa couleur, vive le plus souvent, avec des décorations farfelues, un peu gamine aussi, mais bon ça faisait souvent partie de ce genre de convention ces décos. A peine une gorgée de sa boisson avalée et elle se dit qu'un cookie pour accompagner le tout aurait été génial, surtout quand on voyait la taille desdits cookies.

- Pourquoi t’évite de sortir ? Il fait super beau en plus il faut en profiter avant l'arrivée de l'hiver.

Zelda à ses pieds se coucha sous la table et somnola. Décidément, cette fille l'intriguait. Esha n'avait qu'une envie : sortir son calepin de son sac et prendre des notes pour un futur article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


C’est avec un certain amusement que Raven écoutait Esha qui ne cessait de la harceler de questions. Elle aurait bien aimé lui répondre, mais il lui était difficile d’en placer une. Elle se passa une main dans ses mèches brunes puis reporta son attention sur le stand de bubble tea. Le couple devant elles passait leur commande.

- J’peux te répondre quand on sera assises. Je vais prendre un thé vert alors, on va gouter ça.

Raven s’installa en face de son interlocutrice et but une gorgée de la boisson. C’était pas mauvais, moins amer qu’elle ne l’aurait cru. Machinalement, elle releva les manches de sa veste et s’enfonça un peu plus sur son siège, croisant ses jambes sous la table.

- Je n’ai encore jamais rien publié. J’ai toujours aimé écrire. Mon livre se passera dans un monde entièrement fantastique et créé de toutes pièces.

Lorsqu’elle parlait de l’écriture, le ton dur et parfois acerbe de la jeune femme s’estompait toujours, laissant place à des effusions passionnées qui auraient pu durer des heures.

- J’aimerais trouver une maison d’édition, mais l’auto pourrait être une solution.

Elle soupira. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas l’argent pour lancer son livre une fois qu’il serait bouclé. Mais elle trouvait qu’il y avait un certain prestige à être acceptée dans une maison, même petite. C’était un début dans la reconnaissance d’un travail. Elle but une nouvelle gorgée.

- Pas mauvais, ton truc. Sinon, c’est quoi cette histoire d’articles, t’es une critique littéraire ou quoi ?

Si l’ambiance s’était révélée plutôt cordiale, elle risquait néanmoins de s’assombir. Face à la dernière question d’Esha, les épaules de Raven se contractèrent et ses muscles se tendirent. Elle préférait toujours d’éviter de parler des androïdes. D’ailleurs, la jeune femme lui avait semblé sympathique aux premiers abords, très humaine aussi. Pour Raven, il était impensable qu’un robot se promène dans ce genre d’endroit : que pouvaient-ils bien y comprendre ? Mais si Esha était un robot ? Ou un de ces êtres humains qui leur vouaient un semblant de culte débile ? Raven croisa ses bras sur sa poitrine et se redressa sur la petite chaise. Il était de toute manière hors de question qu’elle avoue qu’elle avait une peur bleue de ces maudits androïdes.

- Ça, ça ne te regarde pas, fit-elle sur un ton sec.

Oui, mais si Esha n’était absolument pas concernée par toutes ces histoires robotiques, elle venait un peu de plomber l’ambiance pour rien. La jeune femme s’injuria elle-même et termina cul-sec son verre de bubble tea. Elle devait savoir dans quel camp Esha se trouvait. Mais en même temps, elle redoutait la réponse. Lassée de peser le pour et le contre, elle lâcha de but en blanc :

- Est-ce que t’es un robot ?

Bon. On serait fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Ah quelle frustration de ne rien pouvoir prendre en note tout de suite ! Ce serait mal vu par Raven, et puis on ne travaillait pas aujourd'hui on sortait pour le loisir ! Oui mais un bon journaliste doit toujours être à l'affût des scoops. Oui mais pas au point de harceler les gens. Ah quelle horreur ! Esha était aux prises avec sa conscience quand on lui demanda quel métier elle exerçait.

- Je suis journaliste pour un tout petit journal local.

Un journal Exovedat mais ça elle n'en parlerait pas. Elle savait que tout le monde n'appréciait pas forcément les androïdes, que certains les détestaient même. Et bien qu'Esha ne s'occupe pas forcément des articles traitant du sujet, le simple fait qu'elle appartienne à ce journal en disait long sur ses convictions. D'ailleurs elle nota le changement d'attitude de son interlocutrice. Elle devint immédiatement plus tendue, plus agressive. Machinalement Esha regarda autour d'elle comme à la recherche de quelqu'un qui aurait pu mettre Raven dans cet état. Et puis vint une question à laquelle la jeune femme ne s'attendait pas. Elle eut un instant de blanc, ne sachant comment réagir. Puis elle voulut éclater de rire tant ça lui semblait absurde. Mais devant l'air réellement effrayé de Raven elle se retint et à la place lui offrit un sourire plus doux et rassurant.

- Non je suis humaine.

Si Raven était du genre parano elle pourrait croire qu'un robot dissimulerait sa nature pour éviter un scandale. Et avec les gens craintifs mieux valait anticiper les réactions autant que possible.

- Je peux boire, manger, saigner aussi. Les androïdes ne peuvent pas manger. Même les plus poussés, ceux qui imitent à la perfection le genre humain, sont obligés de vidanger les aliments et la boisson.

Est-ce que Raven appartenait aux Réfractaires du coup ? Ce serait le comble de l'ironie. En même temps nombre de personne avait développé une peur panique des androïdes suite aux récents évènements. S'aventurer sur ce sujet pouvait s'avérer risqué. Elle allait certainement se retrouver toute seule alors que cette fille l'intéressait beaucoup. Technique de contournement alors : le changement de sujet.

- Parlons d'autre chose si tu veux bien. Comment ça t'es venue l'idée d'écrire un roman ?

Raven s'était montrée tellement plus chaleureuse en discutant de son projet, voilà qui serait mieux. Esha avala quelques gorgées de sa boisson. Machinalement elle se mit à jouer avec le collier qu'elle portait. Une breloque violette, avec des plumes et des cailloux colorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Raven se détendit légèrement lorsque la journaliste lui assura qu’elle était humaine. Elle aurait pu douter, ne pas la croire, lui demander de le prouver. Mais elle en avait la preuve depuis plusieurs minutes maintenant : Esha buvait son bubble tea avec entrain. Or, comme elle venait de le lui rappeler, les robots étaient incapables de se nourrir, même les derniers modèles. Raven se passa nerveusement la main dans les cheveux en fermant les yeux. Mais quelle idiote ! Elle le savait bien, pourtant. Mais dans sa paranoïa soudaine, elle n’avait plus été capable de réfléchir ou d’analyser. Toutes ces histoires d’androïdes dissimulés parmi les humains lui avaient envahi le cerveau et avaient supprimé tout l’esprit critique dont elle aurait pu faire preuve, si son état mental était stable. Mais il ne l’était pas.

Elle bredouilla un bref « désolée » très certainement inaudible et baissa les yeux sur ses mains qui entouraient le thé. Éventuellement, Esha pouvait défendre la cause des robots… Mais comment une personne amoureuse de créatures magiques aurait-elle pu donner quelque crédit à ces monstres artificiels ? Cette idée l’apaisa et elle décida de placer sa méfiance dans un recoin de sa tête. Pour plus tard, si jamais.

- J’sais pas vraiment… Je crois que je veux juste apporter ma pierre à l’édifice. Être une de ces personnes qui peut faire rêver les gens par les mots. Quand on se perd dans un bon roman, il n’y a plus de problèmes réels. J’veux dire… Ca peut aider les gens.

Elle marqua une pause. Raven avait toujours eu une attirance pour la littérature plutôt que pour les sciences ou les mathématiques. Néanmoins, après le décès de ses parents, la fantasy l’avait énormément aidée. S’il avait toujours été son genre de prédilection parce qu’elle adorait les histoires de magie et de héros, il était devenu un véritable remède lorsqu’elle avait été au plus bas.

Un couple s’installa à la table juste à côté de la leur. Elle les entendit discuter des stands du Dénicheur et prit conscience que ces nouveaux voisins pouvaient entendre ce qu’elle racontait, eux aussi. Elle risquait peut-être de passer pour une folle à leurs yeux. Elle détestait cette impression. Raven tâcha de reprendre une position plus décontractée, d’afficher un visage plus orgueilleux comme elle en avait l’habitude. Pas certaine cependant que la journaliste serait dupe. Merde. Voila pourquoi elle évitait de se mêler à la populace d’ordinaire. Ça posait des questions, et elle finissait embarrassée. Elle se jura de ne plus laisser sa carapace tomber aussi facilement. Ce n’était pas de cette manière qu’elle se dénicherait des alliés dans la lutte contre les robots.

- Et toi, alors ? Une raison pour être devenue journaliste ? L’envie de raconter les malheurs des gens ? ricana-t-elle en s’accoudant à leur petite table, sa tête posée négligemment sur sa main gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Une réelle peur des androïdes donc. C'était la première fois qu'Esha rencontrait quelqu'un d'aussi franchement inquiet sur le sujet. Oh elle en voyait à la télé évidemment, et elle les regardait un peu comme ces animaux étranges derrière les vitres d'un zoo, à se demander si ça pouvait exister de telles créatures. Raven était-elle victime des récents évènements ? Sa peur remontait-elle à plus loin encore ? Leur était-elle franchement hostile ou juste méfiante ? Rejoignait-elle le courant de pensée des Réfractaires ? C'eut été un comble ! Si ces questions brûlaient les lèvres de la journaliste elle n'en posa cependant aucune. A la place elle se contenta d'un sourire compréhensif au murmure d'excuse de son interlocutrice. Ce n'était pas grave. Et puis le sujet du livre était autrement plus intéressant que des opinions politiques ou éthiques.
Là-dessus Esha ne pouvait qu'approuver : les livres avaient ce don merveilleux de soigner par les mots et les univers qu'ils faisaient vivre. Elle aussi trouvait souvent le réconfort dans les textes, dans une bande-dessinée ou un roman de sa collection. Ou même dans les lignes virtuelles balancées sur la toile par des auteurs en quête de reconnaissance. L'édition était un domaine qui l'attirait et elle se voyait bien un jour prochain monter sa propre boîte.

- Je te souhaite de réussir alors. C'est génial je trouve de réaliser ses rêves comme tu le fais. Et je serai ta première fan !

Elle éclata d'un rire joyeux, mais sincère. Oui elle ferait la queue pour se faire dédicacer un livre, et raconter à qui voudrait l'entendre qu'elle avait bu un bubble tea avec cet auteur de talent. Elle s'y voyait déjà !

On s'installa à la table voisine. Esha avisa le couple, elle croisa le regard de la femme à qui elle adressa un salut poli et un sourire du même acabit. On ne se refaisait pas les bonnes manières revenaient toujours au grand galop. Ce qui ne lui échappa pas en revanche fut l'attitude des plus étranges de Raven. Un problème ? La journaliste voulut poser la question mais se ravisa. Après tout elle n'était pas venue ici pour faire de la psychologie de comptoir. D'autant plus que c'était à son tour d'être questionnée.

- Hum dans l'idée c'est ça. J'ai voulu défendre des causes, des convictions, et je trouvais que le journalisme était un excellent moyen de le faire.

Les raisons plus profondes la jeune femme préféra les garder pour elle. Et puis mieux valait ne pas revenir sur le sujet des androïdes. A la place elle rit à nouveau et afficha une mine un peu plus superficielle, c'était souvent ce qu'on pensait d'elle après tout.

- Mais dans les faits je défends assez peu de choses et je me retrouve souvent à devoir écrire des articles sur le loto de quartier organisé par la maison de retraite du coin !

Elle termina sa boisson avec un air satisfait.

- En fait je suis assez électron libre, je crois que je me cherche encore. Mon boulot me prends pas beaucoup de temps, je pourrais me lancer dans autre chose à côté. Genre une maison d'édition ! Bref, disons que je me laisse porter par le courant pour voir où j'irai échouer.

Elle en avait les moyens, même si ça non plus elle préféra ne pas le partager.

- Bon, tu veux reprendre la chasse aux bonnes affaires ? Il y a pas mal de stands que j'ai pas vu, et puis il y a des animations aussi.

Entre le karaoké, les jeux d'arcades, les parcours d'obstacle, et même une démonstration d'androïdes rétro, il y avait de quoi faire encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Raven émit un petit rire qui se voulait moqueur et nonchalant, comme si elle trouvait l’idée d’Esha de devenir sa première fan complètement ridicule. Pourtant, au fond d’elle-même, une vague de motivation l’envahit. Si elle était capable de partager cette passion, recouvrir le monde de sa magie féérique, alors elle repousserait l’intérêt robotique actuel. Enfin, les personnes qui l’entourent comprendraient ce qui est important. Écrire et rêver l’impossible, pas le fabriquer littéralement en des fantômes cryptés et informatisés.

Tandis que la jeune femme écoutait son interlocutrice présenter son travail, elle termina son bubble tea en le sirotant tranquillement. Arrivée bien vite à la fin de la boisson exotique, elle écrasa le gobelet de sa main droite en le compressant contre leur petite table. Elle l’attrapa ensuite et le fit tourner entre ses doigts. Repérant une poubelle à moitié remplie sur sa gauche, elle lança ce qu’il restait du récipient avec entrain. Pour le voir tomber à côté du but. Un « merde » ronchon franchit ses lèvres, alors qu’elle reportait son attention sur Esha.

- Ouais en fait, t’écris pas grand-chose. Préviens-moi si tu te lances dans l’édition, on pourrait peut-être s’arranger.

Raven se leva de sa chaise et, tout en ramassant ses crasses pour les jeter convenablement, elle se retourna vers la journaliste.

- Okay, j’ai encore un peu de temps. Je dois retrouver une… collègue dans trente minutes. Elle tient la librairie, si jamais tu serais intéressée…

Elle rejoignit la foule pressée contre les stands et désigna du menton une partie du Dénicheur qu’elle n’avait pas encore visité.

- Tu te doutes, les animations c’est pas mon truc. Mais j’ai pas fait ce bout-là. Y’a un stand de vieux manga, ça m’intéresse.

Après avoir adressé une petite tape amicale sur la tête de Zelda, Raven se dirigea vers ledit stand qui, hélas, grouillait de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Elle manqua de pouffer de rire en la voyant manquer sa cible et se contint avec du mal en se mordant la lèvre. En dernier recours elle se cacha même derrière sa main, lâchant des "pardon, pardon" amusés. C'était stupide de rire pour si peu, mais de voir cette fille se donner un air si détaché et sûr d'elle, et rater le lancé de gobelet, ça détruisait tellement l'image qu'elle tentait de créer. Forcément que oui c'était drôle.

- Hé ! Si j'écris ! Pas forcément ce que je veux mais je bosse !

Pas vraiment fâchée elle tenait tout de même à préciser les choses, son métier lui tenait à cœur, beaucoup. Même si c'était peu de choses au moins avait-elle l'impression de défendre des causes, d'être utile. Tout le monde avait besoin de se sentir utile d'une quelconque manière, non ?

- Ba, ne parlons pas boulot, je te suis à ton stand de manga ! C'est quoi le nom de la librairie ?

Mais bien sûr qu'elle irait à la librairie, une qu'elle ne connaissait pas encore certainement. Ce serait l'occasion de revoir Raven en plus. Esha s'étira avant de se lever, Zelda sur les talons, et ses yeux allaient de stand en stand attirés par tout ce qu'on y exposait. Elles arrivèrent bien vite au stand en question, blindé et pour cause : on y soldait de vieux mangas dont des éditions plus tirées aujourd'hui. La chienne se colla aux jambes de sa maîtresse. Esha avisa le vendeur dans son cosplay de San Goku, cela la fit sourire. Ces gens qui vivaient à fond leur passion, certains trouvaient ça ridicule et d'autres, comme elle, trouvaient ça absolument génial. Elle joua des coudes pour se frayer un petit bout de place tout devant et attrapa Raven par le poignet pour qu'elle vienne à côté d'elle. Voilà, vue imprenable sur tout le stock ! Et que de choix ! Ses doigts se refermèrent sur un shojo dont elle lue la quatrième de couverture avant de le reposer en lâchant un soupir blasé. Tellement stupide ces histoires à l'eau de rose. A la place elle jeta son dévolu sur un polar en quatre volumes.

Un mouvement de foule lui fit relever la tête de ses recherches. Un groupe de cinq personnes déambulait, en costume elles aussi. Esha arqua le cou pour mieux voir jusqu'à se rendre compte qu'il s'agissait d'androïdes cosplayés en personnage du célèbre manga Sailor Moon. Ah oui il y avait ça aussi. Des constructeurs amateurs exposaient au public leurs réalisations tirées de l'imaginaire et la culture populaire.

- J'adorerais savoir fabriquer des choses comme ça, commenta la journaliste. Que ce soit des robots ou des bijoux en pâte fimo. Tu sais faire des trucs toi ? demanda-t-elle à Raven.

Elle aurait bien été la voir cette exposition d’androïde d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


- Elle s’appelle Morgane Lavigne. Une femme très sympathique et sociable, tout mon contraire. Vous devriez vous entendre.

Jouant des coudes, Raven se fit une petite place près du stand qu’elle avait repéré. Diverses personnes portaient des costumes féériques et colorés, ressemblant – ou non- à leurs héros favoris. Elle ne leur prêta pas grande attention et balaya du regard les quelques exemplaires des mangas plutôt anciens qu’elle parvenait à voir. Naruto, Bleach, et même les premiers exemplaires de One Piece. Elle n’avait jamais accroché à celui-là, et puis, elle n’avait pas la place chez elle pour caser deux cent volumes dans sa bibliothèque, aussi petits soient-ils.

Elle se sentie agrippée par le poignet et se retrouva tout devant le stand, où elle avait une vue imprenable sur la totalité de la collection. Esha se tenait à ses côtés. La journaliste était elle-même occupée à feuilleter quelques livres qui l’intéressaient. Raven se replongea sur le stand et repéra de nombreux volumes de l’interminable série Gundam. La jeune femme attrapa le manga le plus proche d’elle et regarda les différentes pages, sur lesquelles étaient représentés en des différentes nuances de gris des énormes robots pilotés.

En fait, maintenant qu’elle y repensait, Raven n’avait jamais été une grande fan des méchas. Et plus largement, de la science-fiction. Ce qu’elle aimait, c’était la magie d’un monde, pas un monde créé par l’homme. Et aujourd’hui, elle avait le sentiment de vivre dans ce monde robotisé. La science-fiction, est-ce que cela existait toujours ? Elle était devenue la réalité, son quotidien.

Perdue dans son manga, Raven n’aperçut pas le groupe d’androïdes cosplayés. Elle avait relevé la tête du livre pour regarder ce qu’Esha lui désignait, mais sa petite taille et la foule amassée l’empêchèrent de distinguer quoi que ce soit. Elle comprit néanmoins qu’il s’agissait de costumes – sans doute très bien réalisés, pour une fois !- à la question de la journaliste.

La libraire haussa les épaules.

- Non, ça ne m’a jamais attirée. Faut dire, j’ai jamais essayé. Mais comme je te dis, ça m’attire pas. J’ai pas la patience je crois. Regarde ça, ajouta-t-elle en lui plaçant sous le nez le volume Gundam. Tu connais ? Lorsque ce manga a été dessiné, il respirait le futur, les inventions, la curiosité. Pfff… On n’a plus rien de tout ça, maintenant. C’est de pire en pire.

Elle avait craché cette dernière phrase en reposant brusquement le livre sur la pile de semblables exemplaires. Le vendeur, qui l’avait surprise, lui lança un regard noir.

- Oh ça va ! lui lança-t-elle sur un ton rageur.

Elle se retira de sa place de choix et s’éloigna de la foule pressée tout autour. Elle avait vraiment pensé trouver de chouettes trucs, pourtant. Il y avait de très bons mangas de fantasy qu’elle pouvait sans doute dénicher sur ce stand. Pourquoi diable fallait-il donc qu’elle se fasse tant de mal ? Elle aurait pu se contenter de hausser les épaules en voyant les mangas de méchas et se diriger vers ce qui l’intéressait vraiment. Mais non, c’était trop lui demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Les réactions de cette fille la prenaient au dépourvu. Un coup elle se montrait adorable et marrante, la fois d'après acide et ronchonne. C'était comme lancer une pièce et attendre de voir de quel côté elle allait atterrir. Un véritable exercice d'acrobate ! Esha en souriait à chaque fois, compatissante. Si elle se fiait toujours aux premières impressions .... bon d'accord elle le faisait tout le temps. Mais pas aujourd'hui. Après tout Raven était venue à la convention, donc il devait y avoir un truc de bien chez elle. Et elle écrivait de la fantasy, preuve ultime de la bonne impression que la journaliste avait à son égard. Elle encaissa donc la remarque encore une fois très acide, leva les yeux vers le ciel d'un bleu parfait et sourit pour détendre l'atmosphère.

- Je ne suis pas d'accord. C'est vrai qu'aujourd'hui notre présent ressemble beaucoup au futur qu'imaginaient nos ancêtres, ça ne veut pas dire qu'il n'y a plus de futur. C'est à nous d'en imaginer un nouveau.

Elle avait bien compris que la science-fiction n'était pas le fort de Raven, elle lui préférait la magie et l'imaginaire, pouvait-on l'en blâmer ? A choisir Esha préférait également cet autre univers. Pour autant elle ne rejetait pas en bloc tous les autres. D'où cela pouvait-il venir ?

- Je suis sure que si notre monde avait été différent, avec de la magie et tout, les gens auraient râlé en préférant un monde plus futuriste et technologique. L'humain n'est jamais content de toute façon.

Bon tant pis pour ce stand, il y en avait d'autres à voir de toute façon ! Et puis un grand défilé allait commencer sur le podium monté pour l'occasion. Un concours de cosplay, ouvert aux humains comme aux androïdes. Parfait !

- Ca te dit d'aller voir le concours ? Sinon on peut aller à un stand de jeu, je crois qu'il y en a un avec le dernier Just Danse, tout le monde sera au défilé alors il y aura plus personne aux stands. Et je vais te mettre la misère à ce jeu ! asséna-t-elle sur le ton du défi.

Peut-être que Raven aimait la compétition ? Ca ou un autre jeu, Esha s'en fichait du moment qu'elle s'amusait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


- Imaginer un nouveau futur ? ricana Raven en levant les yeux au ciel. Bullshit !

Sa langue maternelle avait tendance à revenir lorsqu’elle s’énervait, souvent pour un rien.

- Ouais, c’est de pire en pire, c’est bien ce que je disais. Car le nouveau futur que l’homme imagine, il va encore essayer de se l’approprier. Nous ne sommes pas des dieux, bon sang !

Raven ne comprenait pas les réactions de la journaliste. De plus en plus, elle voyait en elle une fervente admiratrice des humains actuels, de ces créateurs aveugles de monstruosités robotisées. La jeune femme avait pour habitude de douter de tout, de tout le monde. En proie à la paranoïa constamment, elle n’était pas capable de faire confiance à qui que ce soit, hormis à Morgane, peut-être. Avec Esha, le courant était plutôt bien passé et elle avait laissé tomber sa garde. Dorénavant, elle prenait conscience que cette attitude avait été une erreur : ce n’était pas parce qu’elle avait des passions communes avec la journaliste que leurs pensées, leurs convictions étaient identiques.

Et voilà qu’elle revenait avec son fichu concours ! D’ailleurs, pourquoi est-ce que Esha lui adressait toujours la parole ? Et pourquoi voulait-elle encore passer du temps avec elle ? Raven soupira. Le ton calme de la journaliste l’aidait à ne pas sortir complètement de ses gonds. Peut-être qu’elle était habituée à être confrontée aux personnes comme Raven ?

- Toi et moi, on est bien différentes, lâcha finalement Raven en enfonçant ses mains dans les poches de son perfecto en cuir.

Elle détourna le regard et observa la foule qui se dirigeait vers le podium. La journaliste avait raison : les stands allaient se vider et c’était l’occasion d’en profiter. La jeune femme était presque sûre que Morgane se rendrait au concours afin d’y prendre quelques photos. Alors, participer à une ou deux parties de Just Dance était tout a fait possible avant qu’elle se décide à la retrouver.

Raven replongea son regard dans celui d’Esha et ajouta :

- Je ne sais pas trop ce que tu attends de moi, mais tu dois te préparer à une chose.

Elle s’approcha de la journaliste, tandis que ses lèvres se relevaient en un sourire malicieux et arrogant.

- T’as aucune chance de gagner contre moi, et sûrement pas à Just Dance !

Entre nous, Raven n’avait aucune idée de pourquoi elle avait accepté cette stupide compétition. Certainement parce qu’elle n’avait pas la maturité nécessaire pour refuser ce genre de bataille souvent puérile. Mais elle connaissait presque par cœur les danses du jeu… Du moins, quand elle jouait dans son salon. Elle n’y avait jamais joué en présence d’autres personnes, d’inconnus. Un frisson lui parcourut l’échine, mais elle essaya de ne rien laisser paraître.

- Alors, tu viens prendre la raclée de ta vie, hum ? La perdante aura un gage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Esha fixait son interlocutrice, sourcils légèrement froncés. Pourquoi cette réaction ? Qu'est-ce qu'elle avait bien pu dire ? Elle croyait entendre un peu de ses parents dans ces mots et cela l’agaça prodigieusement. Mais au lieu de s'énerver elle préféra balayer cette discussion d'un revers de main. Pas ici, pas maintenant. Elle était venue s'aérer l'esprit, passer du bon temps dehors, et certainement pas se prendre la tête pour des divergences d'opinion. Le dernier commentaire néanmoins la fit rire.

- Heureusement qu'on est différentes ! Si tout le monde était pareil ce serait vraiment chiant ! On est humain après tout.

Un peu plus compatissante elle ne put s'empêcher de trouver qu'il y avait quelque chose de mignon dans l'attitude de Raven. Elle lui faisait penser à ces personnages bougons qu'on avait envie de rassurer d'un tapotement sur la tête. Bon elle s'en abstiendrait évidemment mais l'image avait de quoi faire rire.
Esha s'écarta un peu pour laisser passer un groupe de personne, manquant de devoir s'appuyer contre Raven pour ne pas se faire emporter. Zelda se colla à ses jambes en guettant qu'un humain ne lui marche pas dessus. Sa maîtresse regretta presque de l'avoir emmené et puis se dit que non, c'était aux autres de faire attention un peu ! Raven lui fit face tout à coup, l'air plus bravache que jamais, et la menace sonna comme un défi aux oreilles de la journaliste. Une lueur espiègle s'alluma dans ses prunelles, elle croisa les bras sur sa poitrine, releva le menton pour soutenir son interlocutrice.

- Ah tu crois ça ? Pari tenu !

La mention du gage ne fit qu'électriser davantage l'ambiance. Esha adorait la compétition, et elle détestait perdre. Hélas, elle aurait mieux fait de la défier au combat pour être certaine de remporter la victoire. Rien ne lui garantissait qu'elle n'avait pas face à elle une championne du jeu.
Sans plus attendre Esha joua des épaules pour parvenir au stand. Il était plutôt désert, la plupart se ruait au défilé. Un groupe terminait sa partie, des gamins. La journaliste ne leur prêta pas plus attention et alla plutôt prévenir qu'elles seraient les prochaines sur la liste. Esha fit s'asseoir sa chienne près de la petite scène montée pour l'occasion et lui ordonna de ne pas bouger.

La première chanson donnait le ton direct : compliqué et rapide, une musique d'une artiste appelée Lady Gaga. Esha connaissait. La légende voulait quette femme soit la première à se faire greffer des parties androïdes afin de continuer de chanter. On racontait même que sa tête vivait encore dans un bocal. Complot du net, quand tu nous tiens. La journaliste inspira un grand coup, pas décidée à laisser à son adversaire la moindre chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Ses yeux pétillèrent lorsqu’Esha accepta son défi. Au moins, la journaliste avait tout autant l’esprit de compétition qu’elle. Elle était étrange, cette fille. Pendant quelques secondes, Raven se demanda si elle était du genre à se familiariser aussi facilement avec les inconnus qu’elle rencontrait dans la rue… Ou lors d’expositions comme le Dénicheur. En plus, ce n’était pas comme si elles s’étaient bien entendues, au premier abord. Après tout, Raven avait trouvé ridicule la passion d’Esha pour ces fichues licornes. Elle n’aurait pas cru se retrouver à jouer à Just Dance une heure plus tard en sa compagnie.

Raven ne savait pas très bien ce qu’il l’avait poussé à rester près de la journaliste. Certes, elle avait eu la sensation au début qu’elles avaient une passion commune. Mais les dernières paroles de la jeune femme l’avaient contredite. Et maintenant ? Était-ce seulement l’impression d’agir comme une personne normale qui l’avait décidée à continuer de la fréquenter ? Peut-être.

Le groupe de gamins termina bien vite sa piètre représentation et ce fut bientôt au tour des deux jeunes femmes d’entrer en piste. Le stand de jeu était presque désert, de même que les autres alentour. C’était le point positif.

- Respire, se murmura-t-elle tandis qu’elle passait autour de son poignet la petite télécommande du jeu.

Lorsque les premières notes retentirent, Raven reconnut immédiatement le morceau. Bien sûr qu’elle le connaissait, mais elle devait se concentrer et ne pas se laisser envahir par ses habituelles pensées néfastes. Bientôt, les silhouettes des mouvements à exécuter se mirent à défiler en bas de l’écran et la jeune femme commença la partie. Lever les bras, droite, gauche, tourner, hop ! Elle aurait presque pu faire la chorégraphie les yeux fermés. C’était quelque chose, les jeux, la musique… Comme lorsqu’elle écrivait, Raven se laissait transporter par l’art qu’on lui présentait. Souvent, lorsqu’elle était en panne d’inspiration, elle plaquait un casque sur ses oreilles et se couchait sur son lit, les yeux fermés. Mais lorsque le besoin de se dépenser se faisait ressentir, elle préférait Just Dance au casque : c’était du sport, après tout ! Et elle n’avait pas besoin de sortir de chez elle… C’est ainsi qu’elle avait mémorisé la plupart des musiques du jeu.

Radieuse, elle se riait des « perfect » qui venaient saluer chacun de ses mouvements parfaitement coordonnés. La chanson en était maintenant au trois-quarts et elle était certaine de remporter la victoire. Déjà, elle se demandait quel gage elle pourrait bien donner à la journaliste. Et puis, un androïde hideux vint les regarder se déhancher. S’il avait bien l’allure d’un homme, de nombreux câbles issus de son cou venaient recouvrir son torse et ses bras et contredire ainsi son origine humaine. Un vieux modèle, sans doute.

Il n’en fallait pas plus pour que Raven se fige complètement. De même que son score qui n’augmenta plus. Paniquée, elle ne pouvait détourner les yeux du monstre robotique.

De nos jours, la plupart des robots étaient tellement bien réalisés qu’il était devenu difficile de les distinguer des humains. Si Raven en était devenue paranoïa, il n’empêche qu’il lui était plus facile, parfois, de se dire que, parce qu’un client de la boutique avait l’air d’un humain, il l’était forcément. Avec ce genre de robots, elle ne pouvait se convaincre de rien. Hormis qu’elle était en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esha Lemire
avatar
Exovedat


Mails : 21
Double-compte : Grim
Emploi/loisirs : Journaliste pour un journal Exovedat
Portrait robot : Enjouée, toujours de bonne humeur, stalkeuse professionnelle, vie dans sa bulle, acheteuse compulsive, dévoreuse de chocolat, Exovedat convaincue, célibataire endurcie (son amour c'est son pilou pilou licorne), bien éduquée, applique à la perfection la politique dite de l'autruche, angoissée, un brin parano, cynique, excentrique, regarde des tuto Youtube, le nail-art sa passion !

- pratique le wushu;
- a un chien (Zelda) et un chat (Dhova);
- chante plutôt bien;
- pudique;
- n'a plus de contact avec sa famille

RP : 1/3


Bon, la victoire semblait compromise, Raven se débrouillait plus que bien à ce jeu. Esha se défendait autant qu'elle pouvait mais indéniablement elle n'avait pas autant d'heures à son actif que son adversaire. Une seule erreur et elle donnait l'avantage à Raven. Tant pis, au moins c'était amusant, et puis ça déridait un peu cette fille si crispée. Zelda se mit à aboyer joyeusement, sa queue remuait comme pour encourager sa maîtresse. Peine perdue ma pauvre, Esha se préparait déjà à subir un gage. Pourvu qu'il ne soit pas trop dégueu. Savait-on jamais avec un esprit aussi versatile. Pitié qu'elle ne lui fasse pas manger un truc immonde ! Son estomac fragile ne le supporterait pas.

Et pourtant l'impensable se produisit. Raven s'arrêta. Son score ne bougeait plus, le jeu lui faisait remarquer ses erreurs à chaque pas non exécutés, mais elle semblait s'en moquer totalement. Ailleurs, elle dévisageait quelqu'un. Esha s'arrêta également pour suivre le regard de la jeune femme et voir ce qui l'avait figé. Un androïde ? De toute évidence. Pas un modèle récent d'ailleurs, ses câble ressortaient par endroit et son visage trop lisse ne trompait pas. Le rétro revenait à la mode et certains collectionnaient ce genre de vieil androïde, parfois il s'agissait même de modèle entièrement conçus par des amateurs.

- Est-ce que ça va ?

Bien sûr que non ça n'allait pas. Esha faisait l'aller retour entre la machine et Raven. Peu à peu les morceaux de conversations lui revenaient à l'esprit, l'attitude un peu bizarre de la jeune femme également. Et puis maintenant ça. Avait-elle peur des androïdes ? Ca arrivait parfois. Esha n'avait pas souvenir d'avoir déjà croisé quelqu'un dans ce cas. Mais avec l'avancée technologique et les récents évènements, on rencontrait de plus en plus de personne inquiète de savoir ces êtres artificiels évoluer librement au sein de la société.

Ignorant les regards un peu intrigués de ceux qui suivaient le duel, Esha se risqua à poser sa main sur le poignet de Raven.

- Viens on s'en va.

Elle tira doucement pour l'arracher à sa torpeur et l'éloigner de l'androïde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aston
avatar
Réfractaires


Mails : 33


Raven n’entendit même pas la question d’Esha ; elle demeurait complètement figée. Des pensées tumultueuses se mélangeaient dans son esprit et aucune ne lui apparaissait plus cohérente que les autres. Il y a un androïde. Oui, mais il y en a partout, ils sont simplement déguisés en humain. C’est censé me rassurer ? Celui-là est juste moche.  Odieux. Dangereux. Vraiment ? Et s’il déconnait ? Comme Tim. Et si, et si…

Elle ne réagit pas lorsqu’elle sentit la main de la journaliste se poser sur son bras. Sans rien dire, elle se laissa entraîner loin de la foule. Loin de lui, loin d’eux ; c’était le plus important. Le paysage défilait devant les yeux de Raven tandis qu’Esha la menait hors des stands, à l’extrémité du parc. Hormis quelques passants qui traversaient l’endroit, il n’y avait personne : tout le monde grouillait sur la voie principale du Dénicheur et sur la place du concours de Cosplay, de l’autre côté.

Un gémissement s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle se laissa tomber contre le tronc d’un arbre. Ramenant ses jambes contre sa poitrine, elle les enserra de ses bras et posa sa tête contre ses genoux. Mais pourquoi diable avait-elle accepté de venir dans ce fichu endroit ? Elle le savait, que c’était une mauvaise idée ! Et puis, pourquoi s’était-elle éloignée de Morgane aussi ? Shit !

Raven savait que la journaliste n’était pas stupide ; elle avait dû deviner sa peur des androïdes. C’était ce qu’elle avait toujours redouté : c’était facile de dire qu’on n’aimait pas les robots, plus difficile d’avouer qu’on en avait une peur bleue. Elle se sentait ridicule et pathétique. Et pire que tout, elle percevait le regard interrogateur d’Esha peser sur sa tête. Oh, la jeune femme avait pourtant bien réagi et Raven lui en était reconnaissante. Mais quand même. Maintenant, elle savait.

Fouillant dans sa veste en cuir, la jeune femme attrapa son paquet de cigarette fétiche. En prenant soin de ne pas croiser les yeux d’Esha, elle alluma le mégot et en aspira une grande quantité de fumée. Cette habitude avait le mérite de la détendre. Raven soupira.

- Merci… murmura-t-elle avant de porter une nouvelle fois la cigarette à ses lèvres.

C’était le minimum. Et maintenant ? Elle ricana.

- Ouais… Je supporte pas trop la vue de ces trucs… Tu peux te marrer si ça te chante. J’crois que je vais rentrer.

Elle ne pouvait plus regarder la journaliste en face ; la honte avait rougit ses joues.

- Et toi, tu ferais bien d’aller chercher ton chien. Faut toujours sauver Zelda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dénicheur - ft Raven Aston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]
» En entraînement... [PV Raven]
» Raven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Montréal :: Quartiers résidentiels :: Parcs-
Sauter vers: