Encourage la rébellion

1 - 2 - 3 - 4

Liens utiles

Premiers pas
Règlement
Contexte & co
Groupes
Effectifs et listes
Fiche de présentation
Partenaires
Questions
Pinterest
Scénarii
Playlist

RPs libres



Nouveaux venus



Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted

Montréal, 2047.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé.

C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.

C’est la danse des humanités.


Plus?
Intrigue
Event 1 : Convergence [lien] - Quinzième édition de la Robotic for humans Exposition. La foule abonde mais tout se passera t-il bien?
Léandre Luissier ▬ admin
profilmp
Grim ▬ modo
Profilmp

We need you !

▬ 12/03/17 : V2, intrigue 1.
▬ Ouverture d'Exantrop le 23/05/2016

Partagez | 
 

 Keyla Carpenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Keyla Carpenter
avatar
Humains


Mails : 4
Double-compte : test

MessageSujet: Keyla Carpenter   Mer 12 Juil - 14:22




NOM : Carpenter
PRENOM : Keyla [Ké-i-la]
SURNOM : Key [Kè-i]
AGE : 29 ans
METIER/OCCUPATION : Livreuse, poste de premier secours à la petite semaine, bureau des pleurs
NATIONALITE : Canadienne

Humain

Caractère & Physique

Il fut un temps, dit la rumeur, où Keyla était vraiment passionnée. Il fut un temps, il y a des années de ça, où elle flamboyait debout sur des piles de caisses, hurlait des slogans haineux.
Ca, c’était avant.
Maintenant, elle ne crie plus. Elle ne flamboie plus, préférant dissimuler la lumière à l’intérieur. Elle est résignée, Keyla, oh si résignée… Le monde ne change pas parce qu’on essaie de le faire bouger. Les gens ne changent pas non plus, alors elle a oublié d’essayer. Elle laisse filer. Tout filer : le Temps, le Monde, ses pensées. Elle ne retient rien, n’accroche pas. Elle file dans la vie des autres mais ne s’y arrête que très rarement.

Ce n’est pas pour autant qu’elle est fermée, froide ou distante. Au contraire ! Elle rit, parle, jure comme une charretière. Une personne des plus sympathiques semble-t-il, prompte à offrir son amitié, à ouvrir sa porte. Elle aide les racailles du quartier à désinfecter leurs plaies, les laisse repartir avec des muffins. Elle claque la bise à presque tout le monde. Elle est au courant de tous les potins.
En façade.
Tout en façade, rien dans le fond. Parce qu’elle n’est que de passage, qu’elle ne veut pas être plus. C’est un numéro d’équilibriste, d’être la pote du monde entier et l’amie de personne. C’est une bagarre contre des instinct basiques de l’humain, contre la recherche de profondeur, de relations qui comptent. Mais c’est plus tranquille comme ça. Moins effrayant.

Parce que si elle laisse quelqu’un rentrer, il se passera quoi ? Elle sera blessée ? Elle lui fera peur ? Elle n’est pas facile, Keyla, et elle le sait. Derrière la façade pleine de couleurs et de fleurs, derrière l’amitié et les injures affectueuses, il y a du moche qu’elle a du mal à cacher.
Difficile de dissimuler les cauchemars récurrents, les douleurs à la jambe, les moments où elle a l’impression que sa conscience quitte son corps parce que le Monde, tout autour, est de trop pour elle.
“Vous avez un syndrome de stress post-traumatique”, a dit un jour sa psy.
Elle a arrêté de la voir.

C’est qu’elle a du mal à accepter que l’on voie ses problèmes, en fait, et qu’elle préfère dissimuler soigneusement. Si vous êtes assez sympathique, personne n’ira vous poser des questions personnelles perturbantes. Si vous avez l’air assez en forme, on vous laissera en paix.
Et elle a l’air en forme ! Tellement en bonne santé qu’elle pourrait faire de la publicité pour les cours de yoga des quartiers snobs, en fait. Il n’y a qu’à voir cette silhouette de liane certes sans formes mais souple et parfaitement agile, ou ce port de tête légèrement impérieux, ou ces yeux brillants.

Bon, la forme olympique c’est un pieux mensonge. D’abord parce qu’elle ne porte pas de lunettes mais qu’elle en aurait bien besoin. De près, elle voit particulièrement mal. Ca ne la dérange pas, elle ne lit pas, mais tout de même… Et ensuite, et c’est un peu plus grave, parce qu’une de ses jambes n’est pas faite de chair, sang et os. C’est de l’acier et du carbone, à gauche. Sous un pantalon, ça ne se voit pas tellement mais dès qu’elle se retrouve plus dévêtue, la prothèse est parfaitement distinguable de la vraie jambe puisqu’elle est d’un beau noir mat. Le revêtement seconde peau, c’était trop cher.
Mais elle vit bien avec : elle menace parfois de la lancer au visage de ceux qui connaissent sa présence, et l’engin ne tombe que rarement en rade. Ce n’est pas un modèle de haute technologie, il fait son travail et rien de plus : impossible de devenir danseur de ballet avec cette chose attachée sous le genou, elle se contente de marcher.

Enfin à part ça, vraiment, il n’y a pas grand-chose à jeter. Pas les cheveux coupés à la va-comme-je-te-pousse, brun presque noir striés de mèches blanches côté gauche. Piébaldisme, amour de sa vie merci papa merci maman… Elle l’a depuis toujours, ça ne la dérange plus. Pareil pour les yeux clairs au milieu de la peau mate, cadeau d’un métissage anarchique de lignées dont elle est plutôt fière.
Fille de parents eux-même métissés, elle est incapable de dire de quelles origines elle tient. L’histoire change à chaque fois qu’elle la raconte, avec parfois du sang berbère, parfois caribéen. La vérité, c’est juste que personne ne sait et que généralement, personne n’en a cure.

Informations en vrac

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
“Quel est votre avis sur les toasters ? Sur les micro-ondes ?”... Non mais vous êtes sérieux ? Mon avis sur des machines ?
Je m’en fous moi. J’en ai plus rien à faire, des robots Moulinex qui ressemblent à des gens. Qu’ils en fassent une armées s’ils veulent, que tout le monde en ait, que les gens soient heureux avec. Moi j’ai arrêté de me battre comme ça. C’est juste des bouts de ferraille programmés, ils sont pas très différents de mon ordinateur.
Le seul truc qui me fait chier, mais genre… Vraiment, grave, c’est qu’ils prennent les petits boulots à la con. Y’a plus de place pour un humain d’aide à la personne, ou un caissier, ou un jardinier. Ca change peut-être pas la vie des gens avec de l’argent mais dans le quartier pourri où je vis, c’est un peu plus chiant.
Quel est votre avis par rapport aux Humains ?
Bah j’en suis un, vous voulez que je dise quoi ? Qu’on sert à rien et qu’on peut disparaître ? Non mon gars. On reste l’espèce dominante sur ce caillou pourri, et ça c’est pas mal.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ?
Avant… J’croyais qu’ils avaient raison. Que les machines étaient un danger, un vrai et qu’il fallait foutre le feu au monde pour que des humains survivent. J’étais… Très sûre de moi. Tellement… Trop sûre…
Mais maintenant, je sais. Ca sert à rien, leurs conneries, ça tue juste des innocents. On peut pas lutter contre le courant, on peut juste garder la tête hors de l’eau le temps qu’on vit. Ils sont cons, et vieux, et ils vont se faire bouffer tout crus par les Temps. Moi je les regarderai tomber et je ferai coucou avec ma jambe en fer.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
Eux aussi ils sont un peu cons… D’où l’avenir de l’Homme c’est les freezers, hein ? D’où le frigo il est plus digne de vivre que moi, ou il a le droit d’être une personne ? C’est pas parce que ça a l’air humain que ça l’est, va falloir se calmer les gars. La technologie c’est pas le Messie.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ?
Chépas, j’en ai jamais vu moi… Si c’est des gens, bah c’est des gens j’imagine ? Tant qu’ils sont décents ça va, ils ont qu’à vivre leur vie. Juste… Loin de moi. Vivre leur vie mais pas dans mes jambes.

.. Sa prothèse est plus lourde qu’il n’y paraît, elle s’en sert pour caler la porte de sa chambre parfois
.. Elle a des contacts qui lui permettent de livrer tant pour les trafiquants de son quartier que pour des pâtisseries de luxe
.. Ses compétences vont de la réparation de motos à la fabrication de bombes artisanales à la cuisine grecque
.. Sa nourriture préférée ? Le houmous avec du pain plat
.. Elle est propriétaire de sa petite maison pourrie dans le quartier Saint-Laurent, option bloc d’habitation douteux
.. Elle ne boit pas, ne fume pas et ne se drogue pas

Histoire

Il fallait se défendre des androïdes. C’était évident. Ils étaient dangereux, nouveaux, effrayants, ils étaient partout avec leurs yeux morts et leur peau parfaite. C’était la solution, c’est ce que hurlaient les journaux. “Plus de temps pour vous, le travail pour eux !”, mon cul ouais. Le taux de chômage a explosé là où je vivais. Mon père a perdu son travail, ma mère ne gardait le sien que parce qu’aucune machine n’est jamais parvenue à faire un ragoût aussi bon que celui qu’elle fait.
Les jolies promesses des publicitaires, c’était que pour les riches. Nous on a rien eu.
J’avais dix-sept ans quand on a vu les premiers toasters arriver chez les riches. Dix-neuf quand mon père s’est retrouvé au chômage parce qu’on n’avait plus besoin de paysagistes dans la ville.
Vingt-trois quand ils m’ont recrutée.
..
Les réunions ont lieu dans un entrepôt près du lac. Toujours le même à des heures aléatoires. On nous prévient avec un SMS crypté, et on doit se débrouiller pour venir.
Ce soir on nous dit qu’on va attaquer un convoi de livraison. Il faut placer des bombes sur des piles de pont, faire détonner quand le camion passe. On pourra détruire une cargaison entière, ce sera une action d’éclat. Je suis au premier rang et quand vient le moment de hurler notre loyauté, ma voix résonne plus fort que les autres.
J’ai préparé les explosifs, je n’ai rien posé. J’ai fait partie de la seconde vague, celle qui marque nos revendications à la peinture. Je n’ai même pas pensé au conducteur du camion.
Et quand au journal on diffuse des images de notre oeuvre, je souris en grand. Parce que la cause est juste, les pertes nécessaires.
..
Il me parle depuis deux heures, et je l’écoute religieusement. Je suis allongée sur son ventre, je le vois agiter ses mains, sa voix m’enveloppe.
Il me dit des choses intéressantes. Il m’explique pourquoi les machines vont se libérer de notre contrôle, pourquoi elles ne sont que des dangers. Pourquoi ce n’est qu’une question de temps avant qu’elles se rendent compte qu’on les a fait plus fortes, plus capables que nous. Un jour, il me dit, elles se diront qu’elles nous sont supérieures. Ce jour là, l’humanité disparaîtra.
Je le crois. Je le crois toujours, parce qu’il est parfaitement éduqué, qu’il parle bien.
Que je l’aime, je pense.
Quoi qu’il me dise, je saurais que c’est vrai, il ne me mentirait jamais.
..
Il y avait des gens dans le bâtiment. Il ne me l’avait pas dit, ça… Des gens, j’ai entendu leurs cris, j’ai vu du mouvement derrière les vitres. Des gens ! Je ne veux pas tuer d’humains, moi ! Je refuse !
Alors je me précipite à l’intérieur, et ils me crient de revenir, mais personne ne me suit. Parce que c’était stupide de faire ça. Le bâtiment est en flammes, instable, et je ne suis pas secouriste. Je ne l’ai jamais été. J’entend un gros craquement, et tout se finit.
..
Je stocke des cachets magiques qui rendent les gens heureux pour me payer ma jambe. Les médecins m’ont donné un prix absolument honteux, je n’ai pas d’assurance, aucune justification pour mon accident. Je n’ai pas le choix… Il faut que je remarche. Je refuse de rester dans un lit toute ma vie. Je peux pas.
J’ai déjà passé six mois à l’hôpital, c’est trop.
Donc je stocke de la drogue et on me paie pour ça. La police ne fait pas de descentes chez les estropiées. Personne ne passe les voir, parce qu’elles n’ont laissé aucune trace de leur survie : même les Réfractaires qui les ont connues les oublient. C’est triste mais ça m’arrange.
..
Le trafic paie très bien. J’ai une petite maison, j’ai ma jambe, j’ai une moto pour livrer et de quoi manger. Pas de soucis. Je peux cuisiner tranquillement, cultiver des plantes. J’ai même un tout petit bout de jardin coincé entre trois bâtiments.
Le matin je me lève et il y a de la lumière partout dans la chambre. Le jour je parle aux voisins, ça sent les épices et le sucre chez moi, le Mercurochrome parfois. Et le soir, je prend ma bécane et je livre. Pas d’histoires. Pas d’ennuis. Les visiteurs que je ne veux pas voir, je les repousse simplement, et je leur dit d’oublier qui j’étais.
..
Je hurle. En me réveillant, je hurle, je vois tout autour de moi mais je ne reconnais pas ma chambre. Je suis entourée de flammes, j’entends les craquements du béton qui cède, je sens mon espace vital se réduire. Je me recroqueville, mains sur les jambes, mais… Je n’en sens pas une.
Il n’y a rien.
Rien.
Là où je devrais avoir de la peau, des os, du muscle, j’ai du rien.
Alors je hurle plus encore, et je pleure et je m’étouffe, mais ça, ce n’est pas un rêve.
..
De l’aide ? Non, je n’ai pas besoin d’aide.
Foutez-moi la paix.

Derrière l'écran

PSEUDO : Vi (vui vui Vi)
GE : 26 ans. La vieillesse me guette j’imagine
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? Partenariaaaat
AVATAR : Nilin, de Remember Me
UN PETIT MOT ? “Atavique”, c’est probablement le plus joli de la langue française
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui / Non



Dernière édition par Keyla Carpenter le Sam 15 Juil - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn
avatar
Androïdes


Mails : 240
Double-compte : PMS
Emploi/loisirs : Boxeur (illégal)
Portrait robot :

dix ans • type-3 elite 2087 • canadien anglophone - francophone • surentraîné et redoutable adversaire • battu par son propriétaire • ne s'est jamais rebellé • état physique déplorable • programme dépassé et nombreux algorithmes hors-service • aucun caractère • respecte les lois de la robotique • comportement placide
biorsaes


MessageSujet: Re: Keyla Carpenter   Mer 12 Juil - 15:29

hiiiiiii nilin dfghtbbgrvfe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim
avatar
Artilect


Mails : 139
Double-compte : Nope
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

MessageSujet: Re: Keyla Carpenter   Mer 12 Juil - 18:49

C'ma couverture en duvet !!!! joywave joywave joywave joywave joywave joywave

Bienvenue leche


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyla Carpenter
avatar
Humains


Mails : 4
Double-compte : test

MessageSujet: Re: Keyla Carpenter   Sam 15 Juil - 17:41

Ca... Devrait être bon pour la fiiiche je crois ! Histoire lacunaire, désolée, mais comme ça je pourrais broder dans ses vilains rêves ?
*yeux de chaton*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Plaisantin
avatar
PNJ


Mails : 12

MessageSujet: Re: Keyla Carpenter   Dim 16 Juil - 11:16

Validation

Oh oh oh! Tu es validée! :D
Ton histoire lacunaire me va parfaitement car elle donne les éléments principaux tout en gardant du secret!
J'aime beaucoup Keyla! elle est touchante et humaine et j'apprécie que son regard ait évolué sur les robots et la façon dont tu as fait ça! Si tu veux faire un pré-déf avec son "ex", n'hésite pas! :)

Ps : c'était pas toi qui voulait être le "proprio" de Grim? :)

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Keyla Carpenter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keyla ► Time to revenge
» IRIS B. GINGRICH ► Sabrina Carpenter
» FAMILLE CARPENTER (03/04)
» CAMÉLIA A. PARKER ► sabrina carpenter
» Liste des célébrités plastifiée : femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Validés-
Sauter vers: