Encourage la rébellion

1 - 2 - 3

Liens utiles

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Discord des Membres

Nouveaux validés


Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted
Montréal, 2047. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé. C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain, ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.
C’est la danse des humanités.
Intrigue
Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…
Léandre Luissier ▬ présent
George adamsmp

▬ MAJ et intrigue 2 : 25 aout 2017
▬ Ouverture d'Exantrop le fin mai 2016

Partagez | 
 

 Dans mes chiffres se cachent des lettres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar







NOM : N. (pour "new" dit-on)
PRENOM : Elix
SURNOM : Petites mains, car dactylographe mais aussi connu pour ses belles mains soyeuses lorsqu'il était prostitué. Les méchantes langues disent qu'ils glissent ses petites mains dans les affaires des autres et n'importe où il ne faudrait pas...
ÂGE : 13 ans, en parait environs 25.
TYPE : Type 4 modifié et amélioré.
METIER/OCCUPATION : Anciennement prostitué très côté, connu pour son sens de la discussion très aiguisé et un jeu de séduction hors paire, il a été acheté par une riche dame qui en à fait son amant, confident, secrétaire, aide soignant et surtout dactylographe. Il écrit la suite des histoires de sa maitresse sous le nom de celle-ci pour la faire croire en vie. Mais il publie aussi ses propres nouvelles qui rencontrent un franc succès.
NATIONALITE : Canadienne

Artilect

Naissance

Doux, air efféminé, peau pâle et mouvement gracieux, ELIX est fait pour attirer les regards sans pour autant paraitre clinquant. Une beauté discrète mais pas banale, étrange, qui se cache dans un reflet surnaturel et envoutant de ses yeux. Ceux qui se penchent au dessus de lui disent y voir des étoiles, ils effleurent sa peau doucement, comme si ELIX était un rêve fragile, le rêve d'une nuit que l'on voudrait éternelle, car en lui tout semble si vrai... Chaque recoin de son cou, l'odeur de ses cheveux, la courbe de ses lèvres gercées par trop de baisers... Même sa peau, faite de petits points irréguliers parfois, donne l'illusion de pores de chaire. Quand il soupire, les mots coulent doucement, comme si sa langue les avait vraiment mâchés. Les paroles dévoilent une voix cristalline, calme, élégante comme une embrassade délicate qui sait le chemin menant au cœur. Mince et grand, ELIX est déconcertant dans sa vraisemblance avec l'être humain, mais dérangeant dans cet aspect mélangeant les frontières entre le masculin et le féminin, l'enfant et l'adulte. Peut-être est-ce sa peau nacrée qui évoque une innocence jamais bafouée et pourtant... ELIX donne à tous l'impression d'être touché pour la première fois.

ELIX a été confectionné pour des désirs "supérieurs", ceux qui allient le corps à la pensée, un espèce de fantasme hypocrite car l'issue est toujours la même. Le genre de caprice que seuls les plus riches peuvent s'offrir. Alors le créateur a été exigeant, dur, mais cela l'androïde n'en a pas souvenir. Modelé, démonté, testé sans relâche dans sa résistance mentale et physique. ELIX est unique, en cela il fût d'autant plus aimé.
Il offrait une compagnie particulièrement agréable, surprenante dans certaines manières qu'il avait de superficiellement philosopher : un tour comme un autre pour séduire. Car les rendez-vous se faisaient d'abord dans un restaurant, dans un parc ou n'importe où selon la convenance du client, alors ELIX devait charmer à coup de sourires aimables ou insolents -cela dépendait du genre de son interlocuteur. Fin observateur, ELIX est doué pour déceler la nature profonde des humains et ainsi mieux offrir ce qu'ils souhaitent. ELIX portait avec lui l'illusion d'une relation un peu "humaine", davantage "vraie". Il devenait vite une drogue une fois qu'on l'avait goûté, et les clients revenaient, presque aimants, désirant toujours davantage de l'androïde, plus de regards tendres, de paroles secrètes qu'il ne répèterait pas à d'autres. Mais la machine ne pouvait pas offrir plus que ce pourquoi il avait été conçu : les mots étaient les mêmes pour tous.

Toujours étrangement hermétique face aux sentiments, il arrivait qu'on lui offre des déclarations d'amours enflammées, lui proposant de s'échapper, de vivre l'histoire d'amour dans un lieu sûr est beau. On lui faisait de merveilleuses promesses qu'il écoutait en silence, attentif, mais incapable de comprendre. Son regard perdait alors de son éclat, devenant froid d'acier, brute et d'une logique implacable : « Tu dis aimer cet amour superficiel que je t'offres ? Tu dis aimer nos discussions et nos étreintes ? » Il s'arrêtait un instant en se penchant comme un amant prêt à s'en aller « Mais je l'offre chaque jour à des centaines d'autres que toi. Qui, comme toi, disent m'aimer de la même manière. Alors qui est la copie : toi pu moi ?... Tout ce que tu veux c'est me baiser, alors fais-le sans te trouver d'excuse. »
Effrayant de vérité, les réactions variaient, mais ELIX commençait à offrir ce même refrain, identique mot pour mot, lorsque le moment était venu. Il advenait qu'on le frappe comme pour le soumettre alors qu'il ne s'était pas débattu mais libérait simplement ses clients d'une chimère. D'autres le rejetaient un instant, en larmes, on lui hurlait dessus avec la honte de s'être fait remettre à sa place par un robot. Mais on finissait pas le reprendre quelques minutes plus tard pour essuyer son chagrin contre lui. On pensait ainsi le punir en continuant de s'agripper, en lui faisant l'amour encore et malgré tout. On pensait lui faire du mal, se venger, mais ELIX n'éprouvait ni ressentiment, ni rejet, ni peine. Il ne résistait pas malgré ce que l'on croyait, puisque c'était ce pourquoi il était fait.

Un jour cependant, tout changea : il rencontra Madame. Une femme élégante, toujours vêtue de parures simples qui ne faisaient que davantage resplendir sa beauté et son intelligence. Femme mûre, qui connaissait le temps et ses formes, mais une jeunesse vivace la faisait étinceler toujours, rendant son charme torrentiel. Elle jetait des mots secs de franchise, mais ses lèvres attiraient les faveurs passionnées. Ses longs cheveux noirs frissonnants la recouvraient comme un voile que peu pouvaient soulever. Mystérieuse, elle se présenta pour la première à ELIX en sirotant distraitement un verre de vin en début d'après-midi. Elle le frappa immédiatement, son regard provoquant chez lui un cliquetis inhabituel mais très agréable. Ils discutèrent longuement, la femme cherchant clairement à pousser l'androïde jusqu'aux limites du déroulement de sa pensée encore trop mécanique, ce qui provoqua un profond malaise chez ELIX qui se défendit tant bien que mal, repoussant ses savoirs jusqu'à leur retranchement. Ce n'est que bien après que la nuit soit tombée en dehors du restaurant que le robot s'avoua finalement vaincu. Alors la femme disparut sans réclamer la suite de la consultation, le laissant seul dans le café, ses rouages en pleine ébullition. Ce petit manège continua plusieurs mois durant lesquels ils se retrouvaient et discutaient -bien que l'etrange dame payait le plein tarif, elle n'a jamais embrassé ni touché l'androïde hormis avec son regard pénétrant. ELIX ne se rendit pas compte de l'influence que Madame prenait peu à peu sur lui, façonnant sa pensée d'idées nouvelles et inconnues, le transformant doucement. Le jugeant finalement digne d'elle, elle dépensa sans compter pour l'emporter, en instant et jouant de son influence auprès du créateur dont ELIX ne pourra cependant jamais oublier le visage.

Dès lors, leur relation évolua autant que l'androïde se transforma. Madame lui transmettait ses savoirs et connaissances, lui confiait les plus grands secrets de sa vie, ses peines et ses espoirs. Au travers de ses témoignages, ELIX parvint à effleurer du bout de ses doigts des sensations humaines comme la tristesse, la compassion, la colère et l'amour, car Madame était un merveilleux conteur. Pour la première fois, il était autre chose qu'un simple objet de désir sur lequel on projetait des sentiments faits de rêves. Le regard que Madame posait sur lui était bien différent, puisqu'elle le considérait et le forçait à émettre des jugements. Elle forçait son libre arbitre à apparaitre alors qu'il avait toujours eu si peur de simplement l'imaginer. ELIX devint fidèle, dévoué corps et âme, dévorant les paroles de sa maîtresse, s'en nourrissant avec avidité pour toujours se rapprocher d'elle, imaginer un jour ressentir aussi précisément qu'elle le faisait. Mais ELIX n'y parvenait pas, une frontière glaciale les séparait toujours, sa nature le préservait d'une part qui faisait toute la magnificence de Madame : l'imagination.

Pourtant, un jour, il trouva un moyen de briser légèrement cette terrible barrière : il embrassa Madame.

Pensées

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ? Pauvres machines...
Quel est votre avis par rapport aux Humains ? Êtres dominés par leurs désirs.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ? Hommes qui réfrènent leurs désirs mais n'en sont pas meilleurs.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ? Hommes qui font l'effort de comprendre.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ? Pauvres machines qui pourraient s'échapper mais se faire détruire aussi vite.

Artiste - comme si Madame lui avait transmis quelque chose, avait allumé une étincelle de vie en lui qui a transformé son regard sur le monde. Comment un androïde peut-il être un artiste ? ELIX se demande souvent, redéfinissant sans cesse le mot : Personne qui produit des œuvres suscitant une émotion et invitant à la reflexion. Mais comment créer l'émotion sans la connaitre. Madame a dit quelque fois qu'il en était un, d'artiste, alors ELIX a confiance en son jugement et tente d'être à la hauteur.

Brillant - Intelligent - Cultivé, maîtrise parfaitement le français, l'anglais et l'italien, car Madame était italienne - aime la musique et le jazz - Curieux, avide de connaissances - Discret - Raffiné - Doux - Calme - Sensible - Poète, mais encore limité dans son imagination - Méticuleux - Gentil - Bienveillant - Fidèle - Dévoué - n'obéit parfaitement qu'à Madame et certains de ses amis - Charmant - Séducteur si besoin, mais réchigne à jouer ce rôle - Bavard si on lui demande de faire la conversation, qu'il fait très bien - Mais devenu assez introverti et solitaire - Sait très bien danser - Franc - Observateur - Peu se montrer très froid et terre à terre si son système est déchargé - Écrit beaucoup - Madame lui a offert un journal dans lequel il doit écrire tout les jours, il continue même après sa mort - Rit peu depuis le sommeil de Madame - Secret - Essaye d'éveiller davantage de sentiments en lui - Souhaite rester aux côtés de Madame - Souhaite rester libre (car pour lui la liberté se trouve auprès de Madame, elle est sa vie, sa libératrice) - A du mal à sentir des regards désirants posé sur lui, il s'est librement donné pour la première fois de sa vie à Madame, ne veut plus être forcé de nouveau mais sait que sans Madame il ne pourra pas y échapper - Souhaite promouvoir les droits des androïdes grâce à ses écrits - Idéaliste - Aime les Lys - Fasciné et intrigué par la secte Lilium, ils partagent une passion pour les lys après tout... - Disjoncte maintenant face à la violence ou des scènes psychologiquement trop éprouvantes - Se recharge très lentement et surchauffe lorsqu'il écrit - Ne comprend pas ce qu'est la mort, ou refuse de le comprendre. Il dit que sa maîtresse est cassée ou bien endormie - Depuis que Madame "dort", il continue d'écrire ses textes en suivant ses notes, se rend aux réunions, fait tout pour laisser croire que Madame vit toujours mais construit une chambre froide pour conserver le corps de sa maîtresse. Il continue de faire la cuisine et d'acheter ses cigarettes pour rendre l'ullision plus parfaite encore : il donne ensuite la nourriture aux S.D.F et fume les cigarettes, elles ont l'odeur de Madame, il ne peut pas se résoudre à les offrir, il s'agit d'une preuve flagrante d'égoïsme qui germe...

___________________________________

- Madame était une écrivaine très connue, et reconnue dans les milieux artistiques les plus influents. Mariée trois fois, veuve autant de fois, Madame a gardé son nom de jeune fille : Alma Delino. Très riche grâce aux héritages de ses maris et aux ventes de ses livres, elle n'a pas eu d'enfant et collectionnait les amants. Femme fatale et très cultivée d'origine italienne, elle n'hésitait pas à jouer de scandales  pour donner de la visibilité à ses œuvres qui -comme vous dirais ELIX- selon elle : méritaient d'être transmises au plus grand nombre, par tout les moyens. Grande humaniste, elle s'est battue toute sa vie pour les droits des femmes et par la suite avec autant d'ardeur pour les androïdes. Elle fit d'ELIX son apprenti, son confident et après de longues hésitations, son amant. Elle n'hésitait pas à l'emmener avec elle aux réceptions, le présentant comme un "jeune artiste androïde fort doué et plein de talent" ce qui avait de quoi faire sourire et attiser la jalousie. Après ELIX, elle n'eut pas d'autre conquête amoureuse. On raconte qu'elle lui a légué toute sa fortune. Il est possible qu'elle ait eu des liens avec la Secte Lillium, mais elle n'aurait jamais supporté laisser de côté sa sexualité ! "C'est exagéré !" Se serait-elle exclamé à ce sujet.

- Depuis la convalescence de Madame, ELIX est devenu son représentant lors de conférences ou réunions éditoriales, défendant les droits de sa maîtresse avec beaucoup d'ardeur. Il est donc connu du milieu : une petite partie l'admirant, la majorité ne le considérant pas du tout et ne supportant pas sa présence dite "ingrate".

- ELIX ne comprend pas tout à fait que sa maîtresse est morte, il la croit "cassée" et s'occupe à la préserver, nettoyant la chambre pour évacuer la puanteur qui s'élève peu à peu malgré tout ces efforts. Il est entrain de transformer en chambre froide l'endroit où Madame dort, il a l'argent nécessaire pour en vérité. Pour y parvenir, il fait croire que Madame est toujours en vie en continuant lui-même d'écrire ses livres et transmettant des nouvelles régulières aux éditeurs et aux amis proches. ELIX connait si bien la vie de sa maîtresse, ses habitudes et même son style à force d'avoir rédiger les textes qu'elle lui dictait, que l'androïde n'a aucun mal à copier à la perfection. L'illusion fonctionne pour l'instant, mais il ne se rend pas compte de la gravité de ses actes qui ne sont pour lui qu'un moyen de garder Madame vivante à ses côtés.

- Évidemment, ELIX est bien plus libre à présent et commence à davantage sortir dehors, rencontrer des inconnus et à se faire des amis se faisant passer pour un humain bien souvent. Ses nouveautés lui donnent de nombreuses idées. Il se met à écrire ses propres textes mais reste encore trop influencé par le style de Madame qu'il connait trop bien. Il rédige toujours son journal, dont il publie certaines pages qui ont une un succès phénoménal et imprévu. Les titres de ses textes publiés : 24 juillet; Sous Les Rouages De Vos Esclaves; Nerfs électriques; Ce qu'il nous manque : ces lèvres.


Histoire

Ce matin non plus madame ne s'est pas réveillée.

Écrit-il sur le journal que madame lui a offert en lui demandant de le remplir soigneusement chaque jour depuis son arrivée.

Je n'ai pas osé la déranger hier, son âge la rend fragile et grognon, ce n'est pas la première fois qu'elle décide de rester au lit aussi longtemps. Mais il était extraordinaire qu'elle ne réclame pas son thé de l'après-midi, ni sa tisane du soir ou même qu'elle ne me demande pas de lui faire la conversation...

Comme elle me la toujours ordonné, je n'entre pas sans sa permission dans la chambre. Cela fait plusieurs années déjà que nous ne dormons plus ensemble, cette intimité passionnelle que nous avons partagé s'est effritée depuis que Madame s'est un peu cassée. Elle ne peut plus et ne doit pas se surmener à présent. Mais l'affection et la tendresse qu'elle me porte se sont simplement transformées en puissante amitié -ou en amour platonique. Je dirais aussi que Madame est devenue plus raisonnable. Je crois qu'elle a honte de sa vieillesse dont elle rechigne à me montrer les marques. Mais les rides me fascinent à vrai dire, car elles me sont inconnues et je ne perçois pas la laideur que les humains leur donnent. Madame est une déesse de bonté et de générosité que j'aime, admire et respecte.
Alors je ne suis pas entré, restant devant la porte à guetter le moindre de ses appels, la moindre parole. Je ne m'éloignais que pour préparer le déjeuner et en toquant pour lui proposer le déjeuner, il me sembla qu'elle dormait, je n'ai donc pas insisté.

Mais voilà bien un jour qu'elle n'avait rien mangé et la nuit, je ne l'entendit même pas ronfler doucement comme elle le fait toujours. Alors je me suis décidé à rentrer, poussé par l'inquiétude qui me rongeait depuis quelques heures déjà, prêt à supporter sa mauvaise humeur.

Madame était engouffrée sous ses couvertures qui la protégeaient du froid. Je les lavais avec le parfum qu'elle préférait : le lys blanc, doux et frais qui l'apaisait et lui faisait oublier la douleur de la maladie et de l'âge. En m'approchant, hésitant, sans faire un bruit, craignant de la réveiller comme s'il s'agissait d'un dragon terrible, je vis d'abord ses yeux clos, son visage serein esquissant presque un sourire satisfait. Ses traits étaient plus fins que d'habitude, mais peut-être la pénombre me trompa-t-elle.
En avançant doucement pour rapprocher mes lèvres de son oreille, je posai délicatement ma main sur son front pour dégager ses cheveux argentés qui voilaient un peu son visage. J'ai alors murmuré :

« Madame, c'est le matin. Je serais rassuré de vous voir manger et boire. J'ai préparé... » 

Mais tandis que je parlais en faisant glisser ma main sur ses bras posé au dessus de la couverture, je sentis sa peau glacée, plus froide que le marbre ou la peau d'une machine usagée. Me figeant, je vérifiai si un souffle, aussi léger et faible soit-il, ne s'échappait pas d'entre ses lèvres en palpant son poignet. J'attendis quelques instants, muet et tremblant malgré moi.

Madame était définitivement cassée...
 

Le petit stylo qu'ELIX empoignait jusqu'alors lui échappa des mains après avoir formé une immense tâche d'encre sur le dernier point de cette ultime phrase. Il roula sur la table avant de s'écraser sur le sol, le bruit brisant le silence imperturbable de l'appartement.
L'androïde était affalé, dos courbé, tête baissé, sur la table de la cuisine. Les filets de lumière qui s'infiltraient pas les fenêtres et l'aveuglaient. Il resta immobile un long moment, le regard fixant inlassablement le vide qui s'y reflétait et parasitait son système. Une espèce de mort cérébrale provoquée par le sentiment d'abandon aussi subit qu'inattendu. ELIX sentit la solitude s'accrocher à lui, l'empoignant de ses mains acérées, l'étranglant. Mais il ne pouvait rien y faire : l'androïde était paralysé, impuissant, autant qu'un humain face à la vieillesse ou la mort.

Il sentait déjà qu'il partirait de cet endroit, projeté dans le monde qu'il avait miraculeusement quitté. Redevenir l'objet, le désir de n'importe qui alors qu'il s'était enfin dévoué à un seul être humain, à la seule femme qui le méritait et qu'il méritait. Face à cette prise de conscience qui fit peut-être disjoncter une part de lui, ELIX rattrapa le stylo et écrivit dans un élan maladroit, urgent mais assuré malgré tout.

Mais je ne quitterai pas Madame.


Derrière l'écran

PSEUDO : KOLL
ÂGE : 20 ans
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? Par les partenaires de plusieurs forums où je demeure.
AVATAR : Chrollo lucifer - hunter x hunter
UN PETIT MOT ? Que j'aime la bannière qui me fait penser à métropolis ! Ça fait un moment que je connais ce forum, sans vraiment oser m'y pointer. Mais me voilà et je suis content.  Et vos prédef', vraiment, j'ai hésité à en prendre un !! Je me ferais un DC avec l'un d'eux, sans faute !
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui !!  youpiii



Dernière édition par Elix N. le Sam 29 Avr - 23:40, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 511
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue




Blblblblbl!!!! *_*
BIENVENUEEE!!! :D

C'est avec une joie mal contenue que je t’accueille Elix car ton avatar est très joli et ton histoire m'a serrée le cœur. J'ai vraiment adorée la sobriété du récit et ce côté poignant, dramatique et touchant! C'était très beau je trouve!

Par contre, au vu de ce que tu écris dans son histoire Elix est clairement un Artilect! qui n'a juste peut-être pas conscience de l'être! :)


Je suis très très contente que tu ais osé te pointer sur ex en tout cas! ♥
(et c'est vrai que la bann fait grave penser à metropolis, j'y avais jamais pensé XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar




Merci ! love ca me fait très plaisir que ce début te plaise niouuu !

Et oui, en arrivant à la fin je me suis fait la réflexion sur le fait qu'il serait plutôt un Artilect. Ehehehe je me suis laissé surprendre par mon propre personnage wow qu'il est fort.
Revenir en haut Aller en bas
L'Archiviste
avatar
PNJ


Mails : 327


Validation

Bon il est plus vraiment midi- la cuisine à  faire, tout, ça tout 8'D)- mais je viens te valider!

C'est une très bonne fiche, complète et cohérente. J'aime la note sur la secte Lilium (je l'avais oublié ahah, alors que c'est moi qui l'ait créer/bam/) même si j'ai un peu hésité car Elix est tout de même très humain et en général je suis un peu tatillonne là dessus et te rappellerais juste que ce sont plus des "bourgeons" de sentiments :)

Je suis impatiente de voir les liens que tu vas pouvoir créer avec des personnages comme Grim ou Eitel si elle revient...
Par ailleurs, si tu connais des gens intéressés par Maria ou Léonard pour la secte Lilium, hésite pas à faire de la pub 8'D

Pour commencer à rp, je t'encourage à aller rejoindre l'event et à te trouver une personne avec qui jouer à côté (car l’évent avance lentement).

Sinon, tout petit point : est ce que tu serais ok pour rajeunir un peu Elix, car 13 ans, pour un androïde, c'est presque une antiquité. C'était vraiment les tout début de la popularisation et  même s'il a été remanié/retouché/améliorer régulièrement, il ne pourrait pas être aussi humain :)


Ps : cadeau de bienvenue :

Spoiler:
 

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exanthrop.forumactif.org
Invité
avatar




Oui oui. Je n'ai pas oublié, j'essaye de nuancer au maximum les sentiments, je promets que dans le rp ce sera bien moins emporté, je promets sur mon coeur ! mouche  et je le rajeuni, j'ai hésité en me demandant si c'était cohérent ou pas d'ak je change ça. Merci merci merci !

*^* wooo quel bo kadoooooo merciiii ! J'aime tellement.........!!! (Je ne sais juste plus comment faire pour avoir plusieurs vavatars en même temps ! x( )
Revenir en haut Aller en bas
L'Archiviste
avatar
PNJ


Mails : 327


Tu peux mettre plusieurs avatars grâce à ce site :http://www.randimg.net/ ♥

Et sinon pour l'âge, tu peux mettre 26 physiquement mais il ne pourra être "vieux" de 26 ans XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exanthrop.forumactif.org
Grim
avatar
Artilect


Mails : 165
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3


Bienvenue en retard !

Un confrère Artilect *_* c'est bien, notre armée grandit *sort*


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox
avatar
Humains


Mails : 194
Double-compte : /
Surnom : Nel / Lïya
Emploi/loisirs : Detective Privé
Portrait robot : .
-Équipière de Faust Wolfhart
-Soeur jumelle de Zackarito Fox
-Taquine
-Curieuse
-Pas du matin
-A l'alcool dépressif
-Plutôt pauvre
-Couleur : #AE7B15


ALERTE ARTILECT !!!
Bienvenue !

PS : Lélé je crois que la dernière partie du message de bienvenue à été coupé


Présence réduite jusque décembre : ne prend pas de nouveaux RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans mes chiffres se cachent des lettres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache-cache dans les buissons [ pv ]
» Dans le secret se cachent les Muses [Alcandre]
» Des chiffres et des lettres : Salope
» DES CHIFFRES ET DES LETTRES LE RETOUR
» Ce qui doit absolument apparaitre dans Bilbo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Rebuts-
Sauter vers: