Encourage la rébellion

1 - 2 - 3

Liens utiles

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Discord des Membres

Nouveaux validés


Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted
Montréal, 2047. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé. C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain, ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.
C’est la danse des humanités.
Intrigue
Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…
Léandre Luissier ▬ présent
George adamsmp

▬ MAJ et intrigue 2 : 25 aout 2017
▬ Ouverture d'Exantrop le fin mai 2016

Partagez | 
 

 Damien Lerit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar



MessageSujet: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 16:27




NOM : Lerit
PRENOM : Damien
SURNOM : Nom signe (en langue des signes, pour s'appeler et nommer quelqu'un, on lui donne un nom signe; c'est comme un prénom. C'est basé sur des traits de personnalité, de caractère, de manière d'agir, de physique -donc c'est une sorte de petit surnom c:-) : sorte de signe pouvant signifier "désuet qui sourit". Donné par sa soeur.
ÂGE : 27
TYPE : //
METIER/OCCUPATION : Ecrivain (pièces de théâtre, nouvelles, a commencé depuis plusieurs une bande dessinée jamais aboutie qu'il recommence toujours), employé à mi-temps de SquirrelPost
NATIONALITE : Québec

Humain

Caractère & Physique

Damien, ce n'est pas vraiment un visage qui marque, quelqu'un qu'on remarque. Il se laisse beaucoup guidé par ses émotions, et il est plutôt lunatique, Damien. Des bouffées d'enthousiasme le happe parfois, le faisant sautiller partout chez lui, marcher à grande enjambées, presque en trottinant dehors, il a soudain la tête qui fourmille d'idées, d'émerveillement face à tout ce qu'il voit, vraiment c'est incroyable, des nuages dans le ciel, qu'ils sont beaux, dire qu'avant les humains avaient des os péniens à cause de leur polygamie, c'est fascinant qu'on puisse avoir tant d'idées différentes, le vent est plutôt marin ce matin, ça sent le sel. Et puis ça retombe, une certaine anxiété le happe et lui écrase un peu les poumons, il parle avec des connaissances, il les écoute surtout, il voudrait partir et mettre de la distance. Mais les comportements sont fascinants à observer, et, méthodique, il traduit leurs réactions en pensées: "Il lève les yeux en haussant les sourcils pour montrer un certain détachement, mais veut quand même convaincre l'autre, en plaisantant tout de même, pour ne pas froisser." A présent, il est calme, serein, il se laisse bercer par leurs paroles sans vraiment les écouter, il sent l'air froid leur geler le bout du nez, il sourit un peu.

C'est un peu en désordre, dans sa tête.
Son thé est toujours froid sur son bureau.
Et puis il avait un chat, mais il s'est barré.

Il lit beaucoup, il a soif d'apprendre. Il sort souvent, il aime à faire de longues promenades au hasard, découvrir ou redécouvrir des recoins de la ville, des campagnes environnantes. Il va souvent au théâtre, au cinéma, à des spectacles et festivals, participe à des activités qu'il trouve, à des rencontres, à des conférences. Depuis qu'il a terminé le lycée, il se sent désoeuvré. Il aimerait faire tant de choses. Devenir interprète de langue des signes, ça il adorerait. Et puis scientifique, peu importe la spécialisation. Oh, et puis à y être aussi, faire des dessins animés, et étudier le comportement des ours selon leurs régions, espèces et milieux de vie. Il adore les ours. Mais ce serait incroyable aussi d'être journaliste, ou ethnologue. Ou psychanalyste. Il aimerait tout apprendre, tout voir. Et comme il ne veut pas se spécialiser, il écrit comme il peut, il vivote un peu, et il rêve démesurément. Enfin rêve. C'est un grand mot. C'est ce que pense sa soeur, et les proches qui le lisent et le regarde faire. Rêve-t-il réellement? Il ne sait pas vraiment. Comment rêvent les autres? C'est sa vraie question, celle qu'il cherche à percer à regardant les gens.

Il tient à sa solitude, mais être seul trop longtemps le grignote à petites dents.
Pour être certain de ne pas manquer de choses importantes, il se force souvent à rester concentré et à s'informer même sur des choses qui ne l'intéressent pas.
Quand l'émerveillement le happe, c'est une pure boule d'émotion. Quand elle s'enfuit, il lui semble qu'une profonde indifférence l'envahit, si ce n'est une lassitude un peu mordante.

Il aime les choses anciennes, et adore les bérets, et le style vieux français.
Ce n'est pas qu'il soit vraiment timide, mais il a du mal à s'exprimer quand il y a du monde autour de lui.
Avoir pitié des gens est un sentiment qui naît de manière extrêmement rare chez lui. Ou alors c'est une pitié un peu méprisante.

Rencontre des androïdes dans la rue est quelque chose qui illumine souvent sa journée.
Il s'endort toujours comme une masse.
Ecouter des musiciens ou de la musique classique l'inspire comme le marque particulièrement.

Il éprouve une immense admiration pour les gens qui accordent toute leur confiance à leurs proches, et toute leur affection. Lui trouve ça dangereux. C'est ce qu'il se dit. Ne fait-il pas parfois la même chose?
Prendre des décisions sur un coup de tête est sa spécialité.
Il peut bouder pendant des heures. A trois oiseaux dans sa cuisine. Dans une cage, ils ne volent pas partout dans son appartement. A facilement très froid, ou très chaud. Mange tout et n'importe quoi. Veut que tout soit nickel (sauf le rangement dans sa chambre). A terriblement peur de l'échec, en permanence. Déteste ce qu'il n'arrive pas à comprendre et ce qui lui est inaccessible.

La personnalité, selon lui, est une chose qui n'existe pas. Les gens changent, on a toujours une image d'eux, on les associe à un physique, des actions, un mode de fonctionnement, des habitudes. Ils se façonnent cependant par leurs expériences, leurs connaissances. Et ils peuvent se moduler, se transformer en permanence. Avoir une personnalité... C'est bizarre, on peut changer si on veut. Je ne veux pas de personnalité. Je n'en ai jamais voulu.
En fait, il a du mal à concevoir être quelqu'un. Etre une seule personne. Parce que autour de lui, il n'y a pas une seule personne, il y en a un infinité. Et chacune est associée à une seule, alors que lui ne se sent pas un seul, uniforme, un seul avec un caractère associé, un seul avec cette fameuse "personnalité" et pense que c'est pareil pour la plupart des autres; comment peut-on avoir cette vision des autres? Comment est-ce possible d'en avoir une image? C'est très flou pour lui.
Il adore étudier les autres. Etudier est un mot parfait, qui décrit de manière fluide ce qu'il fait. Il les décrypte, il les lis, il les regarde, il se tord un peu les méninges.
Et puis il lâche tout et se blottit sous ses tonnes de couettes avec une petite musique apaisante. Parce qu'il est tôt et que le matin se lève.
Il a beaucoup écrit aujourd'hui.  


Informations en vrac

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
Pas grand chose. Ils l'attirent par ce qu'ils ont de mystérieux pour lui dans leur comportement. Dire quelque chose et entendre l'androïde répondre, c'est franchement quelque chose qui l'étonne chaque fois. Il aime les regarder, mais en avoir un chez lui ne le tente pas plus que ça. Il tient à sa complète solitude quand il le souhaite, et à sa complète intimité chez lui, et il a peur qu'elle soit troublée s'il en avait un.

Quel est votre avis par rapport aux Humains ?
Un fort intérêt. Très rarement sur une seule personne à la fois, peu de gens le marquent, et c'est fort dommage. Mais sur l'ensemble, sur le comportement de chacun de ses interlocuteurs, leur manière de s'exprimer, de déformer leur visage, oui ça c'est fascinant. Parfois. Il lutte contre les sentiments de lassitude, et parfois de mépris désespéré. Il aimerait aimer être au milieu d'un groupe et se sentir bien, intégré, ajouter son grain de sel dans les conversations, rendre le côté ludique que lui amène les autres, mais il a toujours l'impression de ne pas y arriver. Alors voilà, il s'y intéresse, il les observe, mais il ne s'implique pas souvent dans les relations et il lui arrive régulièrement d'avoir d'impression de se ficher de couper tous ses liens puisqu'il y a tant de monde à voir, comme de ressentir l'exact contraire.  

Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ?
Une certaine indifférence. Un certain intérêt. Il ne sait pas vraiment. Il ne les méprise pas particulièrement. La manière dont leurs idées les guide, c'est à décortiquer, et en cela les réfractaires touchent sa curiosité. Il a tendance à croire que leur intolérance (car il associe plutôt à cela le groupe en lui-même) leur vient de leur éducation, et qu'ils n'en sont pas entièrement responsables.

Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
Un peu naïfs ceux là. Pour lui les androïdes sont vraiment intéressants par ce que cela révèle du genre humain, de leurs créateurs, des mécanismes qu'ils leur ont fait ingéré pour se reproduire eux-mêmes plus ou moins fidèlement, mais ils restent des machines. Des machines fascinantes, des machines quand même. Et il ne veut pas réfléchir à leurs soit-disant sentiments que "développent certains".
Passons, il semble tout de même précipité de leur donner un étiquette d'humain.

Quel est votre avis par rapport aux Artilect ?
Il n'en a jamais rencontré, ou n'a pas su que c'en était. Il s'en fiche un peu. Si ça existe, c'est à découvrir.


A besoin de lunettes pour lire.
Quand il veut bien s'exprimer, il a tendance à être très expressif, voire trop, pour être certain d'être compris.
Il ne se sent pas bien très longtemps avec les autres. Vraiment. Même s'il reste et recommence toujours pour montrer qu'il n'a pas de réelle personnalité fixe. Mais c'est difficile.
Il adorerait savoir jouer d'un instrument, mais n'arrive pas à choisir lequel.
S'implique facilement dans un projet, seulement difficilement sur le long terme, car il ne veut pas s'ancrer trop profondément.
A des sourcils plutôt épais. C'est important.

Histoire


 "Laura, son nom signe c'est boule qui pense. C'est parce qu'elle a souvent l'air de beaucoup réfléchir, et puis elle est un peu ronde. Elle est grande Laura, elle a cinq ans de plus que moi. Laura, je l'aime très fort, parce qu'on se comprend bien tous les deux. Laura, elle fait très bien semblant de bouder, elle a une tête pour ça. Elle joue souvent avec moi. On signe tous les deux ensembles, tout le temps. C'est elle qui m'a appris. C'est ma grande soeur chérie."
Damien, c'est un petit garçon qui est né dans une famille entendante, avec une grande soeur sourde. Il a grandi en utilisant deux langages simultanément, en les apprenant ensembles et à la perfection. Il a grandi en apprenant comment se faire comprendre tant par les gestes, les expressions, tant en faisant des danses avec ses mains, son buste et son visage pour mettre des images dans la tête des gens qu'avec sa voix, ses mots français et son accent québécois.  
Maman un peu absente, danseuse souvent en tournée ou cherchant du travail, loin.
Papa père au foyer et aussi femme de ménage au noir chez des voisins. Pas besoin de bien écrire ça.


Un oiseau qui chante au dehors. Des bruits de la ville. Le frissonnement des plantes sur la balcon. La bouilloire. Elle siffle. Elle sifflera longtemps, car le seul à pouvoir l'éteindre n'a pas le coeur à se lever pour l'instant. Ses doigts tapotent sur son bureau. Sa tête y est écrasée, sa joue s'étalant sur la surface plane sous son poids. Il pense. C'est un petit écosystème qui pense. Attentif à ce qui se trouve autour de lui. A la musique qui se déverse dans ses écouteurs. Il faudrait qu'il sorte. Il a des spectacles pour lesquels il a pris des places, dehors. Il y a d'autres écosystèmes comme lui, dehors. Qui se déplacent, qui frémissent, frétillent, vivent. Il pourrait les rejoindre. Le veut-il? Qui s'en soucie. Sans doute pas lui, en tout cas.
Dehors, il y a des millions et des millions de choses à analyser. Dehors, il y a des humains, il y a des androïdes, il y a des intelligences artificielles, il y a des tas de trucs. Le monde est un gros truc avec des trucs dessus.
Il écrit cette phrase pour satisfaire son besoin de productivité.

Demain il prendra le train, il ira voir Laura. Laura, c'est un prénom rattaché à une personne à laquelle il tient beaucoup, parce que Laura il a grandi avec elle, il partage plus de gènes avec elle que quiconque. Laura, c'est une des personnes à laquelle il est le plus attaché, et avec qui il est certain de ses liens. C'est une question qui le taraude particulièrement, les liens. Ils ne sont jamais vraiment définis et lui glissent entre les doigts. Il n'arrive pas vraiment à saisir le sens de ses relations, alors souvent toutes lui échappent à un moment ou un autre. Cela n'a rien de dramatique. C'est simplement qu'il perd facilement ceux qu'il a rencontré.
Il se souvient assez vaguement de son enfance, et cela semble plutôt logique. Des souvenirs précis au milieu d'une ligne directrice générale. Sa mère, une sorte de tante loufoque qu'on ne voit pas souvent mais dont on chérit les rencontres. Intégrée dans une troupe composée de moitié par des androïdes. Ce sont de très beaux souvenirs, ceux de ce petit garçon qui allait voir les spectacles de sa maman. Une musique entraînante jouée exclusivement par des humains, avec toute une série de mouvements, de petits pas et leurs bruits qui résonnent sur la scène, et puis un jeu entre les artistes humains ou non, un jeu sur leur différence, un spectacle basé sur cela, sur une recherche entre les deux mondes. Et puis maman qui les serre dans ses longs bras musclés, pas comme ceux de papa. Elle les serre tous les trois, papa, Laura, lui, le petit Damien. Cette femme, elle avait un regard droit, fort, pétillant, énergique. Une démarche qui se remarque quand elle n'est pas enfouie sous un tas d'autres personnes. Maman qu'on admire si fort, dont on parle avec respect, confiance, force. Maman dont on aime la projection qui nous est représentée. Maman dont on a l'habitude d'aimer l'absence. Elle n'était pas là bien souvent.
Jusqu'à ses 11 ans, c'est une vie dans un village où vit une partie conséquente de la famille, avant de souvenirs dans lesquels il déménage, quitte ce village, celui-là même où vivaient ses grands parents et ses deux tantes, soeurs de sa mère. Pour partir où? Suivre sa tante loufoque de mère dans ses tournées. La suivre jusqu'à s'installer dans un communauté sourde, aux Etats-Unis. Composée exclusivement de sourds et d'entendants signant, où la famille s'implantera jusqu'à aujourd'hui, ou du moins le père et la mère; une mère qui renoncera à son travail et fera dès lors des petits boulots. Qui finira par perdre son aspect de mirage, qui aimerait être proche de ses enfants mais d'une grande maladresse avec les autres, d'autant plus avec sa progéniture, et qui n'y arrive pas vraiment.
Non, Laura et Damien n'ont pas vraiment besoin de leur mère. Ils l'aiment, cependant elle leur semble inatteignable, ils ont une estime trop importante d'elle, qui grignote tout le potentiel de s'en rapprocher -ce qu'ils ne chercheront de toute manière jamais vraiment. Ils se suffisent à eux-mêmes, en fait. Construisent leurs projets ensembles. D'aujourd'hui, d'avenir. Ils se font des amis, entendants, sourds. Une éducation sans bavure.
Laura déménagera à sa majorité, pour ses études de médecine puis pour s'installer ailleurs et vagabonder dans le théâtre en temps qu'actrice et metteuse en scène dans une troupe montée par un groupe d'amis rencontrés en médecine. Une période sombre pour Damien, qui se sentira plutôt abandonné, trahi. Il s'inscrit après son bac à une licence de sociologie, au bout de laquelle il deviendra celui que l'on connaît aujourd'hui.
Voilà.
C'est tout.

 

Derrière l'écran

PSEUDO : Mon prénom c'est Manon, mais j'utilise beaucoup Zétfzrèl dans les hors rpg qui nécessitent des pseudos c:
ÂGE : 17
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? De. Lise dixit Pinocchio :D
AVATAR : je sais paaas :c
UN PETIT MOT ? Funambule sourd. (J'aime beaucoup le contexte c: et le visuel c: et vous c: voilà c: )
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Avec grand plaisir, j'entoure le oui au feutre noir d'entre de chine indélébile.



Dernière édition par Damien Lerit le Ven 3 Mar - 20:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grim
avatar
Artilect


Mails : 166
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3

MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 18:53

Bienvenue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pompomgirl


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Dastre
avatar
Réfractaires


Mails : 404
Surnom : L’illusionniste.
Emploi/loisirs : Agent infiltré d'Exovedat chez les réfractaires, écrivain, orateur, magicien.
Portrait robot : - 37 ans.
- Fumeur.
- Grand lecteur.
- Parle très lentement car réfléchi ses mots.
- Adore le théâtre.
- Vouvoie tout le monde.
- ENFP "Inspirateur"
- Semble désespérément attiré par les causes perdus comme les artilects et Léandre.



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 19:48

Du sang frais ! Bienvenue ahhhh hudson


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 20:13

Merci :D *distribue des câlins et du sang*
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hunter
avatar
Exovedat


Mails : 45
Double-compte : Natasha
Emploi/loisirs : Livraison à domicile
Portrait robot : - Hermaphrodite
- Activiste du droit des androïdes
- Artiste (en herbe)
- Écoute du swing

MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 20:23

Un collègue \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelïya Fox
avatar
Humains


Mails : 194
Double-compte : /
Surnom : Nel / Lïya
Emploi/loisirs : Detective Privé
Portrait robot : .
-Équipière de Faust Wolfhart
-Soeur jumelle de Zackarito Fox
-Taquine
-Curieuse
-Pas du matin
-A l'alcool dépressif
-Plutôt pauvre
-Couleur : #AE7B15

MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 14 Fév - 20:51

Hey bienvenue dans notre monde !


Présence réduite jusque décembre : ne prend pas de nouveaux RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mer 15 Fév - 19:39

Merci à vous c:
Je crois avoir fini, même si bon j'ai un peu bâclé /pan/
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 511
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Jeu 16 Fév - 15:03

Hello Damien!

Tout d'abord, bienvenue! :) J'aime bien le style graphique de ton avatar et Damien est chou! (même s'il fait plus petite 20éne que fin 20éne x))
Enfin bref, je ne suis pas là pour ça mais pour ta fiche !

Dans le fond, rien ne me dérange ! j'aime beaucoup ce qui constitue Damien, c'est un personne qui a un côté simple et authentique! J'aime beaucoup sa relation avec sa sœur sourde. :)
Tu ne devrais pas avoir de mal à t'intégrer dans l'univers d'ex' en tout cas.


Dans la forme, c'est un peu trop décousu. J'ai compris que cela était volontaire mais ça me semble un trop poussé, la lecture en devient difficile. :/ Pourrais-tu regrouper un peu plus, passer moins du coq à l'âne ? (aprés ça peut rester un peu désorganisé et sauter d'une idée à une autre! :))


Dans l'histoire, c'est le passage soudain de la 1er personne à la troisiéme qui me perturbe et il y a quelques passage que je ne comprends pas bien :
Code:
Des exceptions, bien sûr, à cela. Toujours des exceptions, plus qu'il n'en pense. Cependant, il suffit de parler de son adolescence. C'est trop long, peu intéressant.
Il manque une négation, non ? Genre Il ne suffit pas de parler? x)

Et la fin du coup fait très "prise de note" en mode "YOLO, j'en ai marre :') " ... C'est un peu bizarre x) (sauf si c'est volontaire)


-----------------------------------------------

Sinon qu'est ce que le type : "sanglier" ? XD normalement, le type, c'est pour les androïdes uniquement x) Et j'ai pas compris le surnom :"nom signe" (même si j'ai compris que ça avait un rapport avec la langue des signes du coup ^^)

Et il est bien sur admis à SquirrelPost, tu peux donc enlever le "s'il est admis"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Dim 26 Fév - 22:15

BON. Désolée du laps de tilt. Je m'excuse platement.
Oui l'avatar a l'air jeune et j'en suis navrée je. suis nulle pour chercher des images et :II
J'ai essayé deeeeee refaire l'histoire -......mais j'ai finit par ragequit à demi aussi donc. dis moi si ça te va mieux. ;www;- c:
Revenir en haut Aller en bas
L'Archiviste
avatar
PNJ


Mails : 331

MessageSujet: Re: Damien Lerit   Mar 28 Fév - 17:27

Validation

Je le dis beaucoup trop en ce moment mais : JE SUIS EN VIE ! /bam/

Le concept de "nom signe" est plus clair :) Si Damien n'a pas de surnom oral, tu peux même supprimer "SURNOM" et mettre "NOM SIGNE" avec la définition donc :) Et met "désuet qui sourit" entre guillemet, ça serait plus clair (et j'adore ce surnom, ça lui va trop bien!)

Par ailleurs, c'est impressionnant comme tu as refait toute ton histoire et la valide donc!

Tout cela classé, je vais te colorier en orange avec joie (damien est trop cool) et désolé de t'avoir embêté avec ta fiche >>'
Voilà ! Maintenant tu es validé(e) !

▬ Tu peux dès à présent recenser ton avatar ICI et ton métier ICI.
▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exanthrop.forumactif.org
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Damien Lerit   Ven 10 Mar - 16:04

Hey hey~

Je passe juste dire que j'ai la source de ton avatar : c'est un personnage de nargyle qui s'appel Enna~.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 
Damien Lerit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Damien Sandow vs Mr.Anderson
» giuliana ft damien ∞ you are ma only best friend, forever
» Boulanger, Frère Damien
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Rebuts-
Sauter vers: