Encourage la rébellion

1 - 2 - 3 - 4

Liens utiles

Premiers pas
Règlement
Contexte & co
Groupes
Effectifs et listes
Fiche de présentation
Partenaires
Questions
Pinterest
Scénarii
Playlist

RPs libres



Nouveaux venus



Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted

Montréal, 2047.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé.

C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.

C’est la danse des humanités.


Plus?
Intrigue
Event 1 : Convergence [lien] - Quinzième édition de la Robotic for humans Exposition. La foule abonde mais tout se passera t-il bien?
Léandre Luissier ▬ admin
profilmp
Grim ▬ modo
Profilmp

We need you !

▬ 12/03/17 : V2, intrigue 1.
▬ Ouverture d'Exantrop le 23/05/2016

Partagez | 
 

 Ainsi font, font, font les petites marionnettes [Pinoc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grim
avatar
Artilect


Mails : 139
Double-compte : Nope
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff


Comment Grim s'était retrouvé à assister à un spectacle de contes et de chants ? De la manière la plus logique qui soit. A la base il se rendait en ville dans le but de faire l'acquisition d'un nouveau poisson rouge suite à la mort tragique de Cailloux. Et puis comme à chaque fois qu'il partait de sa propre initiative, ça ne se passait pas comme prévu.
D'abord il y avait eu toute une file d'enfants, en rang par deux, bruyants, accompagnés d'éducateurs. Grim s'était arrêté pour les laisser passer. Il écoutait d'une oreille distraite les conversations sans y prêter plus d'attention que cela. Jusqu'à ce que les mots "spectacle" et "contes" ne lui parviennent. Ca lui disait quelque chose. Il avait déjà dû voir ça auparavant. Mais impossible de se souvenir quand exactement. Du coup il avait naturellement emboîté le pas de la petite troupe jusqu'à la Place des Arts.

Une fois arrivé il constata qu'une troupe de théâtre était ici pour une représentation. Musiques, chants et spectacles, voilà ce que promettait l'affiche alléchante. La Fabrique à Rêves, tel était le nom de ladite troupe. Curieux nom. On ne pouvait pas fabriquer des rêves, ils résultaient d'un processus psychologiques. Une soupape du cerveau afin d'évacuer toutes les informations ingurgitées dans la journée. Alors pourquoi ce nom ? Grim n'en savait rien mais il trouverait bien quelqu'un pour le renseigner. Il s'engouffra donc dans la salle où aurait lieu la représentation.
L'endroit n'était pas réservé qu'à des classes puisqu'il avisa plusieurs personnes venues là par curiosité. Des adultes, des nourrices, des adolescents, vraiment de tout. Comment tous ces gens avaient pu savoir qu'il y aurait un spectacle ? Avaient-ils vu les affiches comme lui ? Mystère. Grim décida de s'installer à l'écart, en haut de la salle là où les sièges resteraient inoccupés et où l'obscurité lui assurait une certaine discrétion. En plus de cela la porte n'était pas loin, il pourrait fuir si jamais les choses tournaient mal. Même si une partie de lui se demandait comment il pourrait avoir des ennuis dans une salle de spectacle.

Le brouhaha de la salle s'interrompit lorsque les lumières sur la scène s'allumèrent. Le rideau se leva, une musique se lança. Un décor. Oui ça lui revenait maintenant. Un théâtre de marionnettes. Il avait déjà vu ça, à l’hôpital. On présentait souvent ce genre d'animation aux jeunes patients.
Un homme arriva sur scène, costumé et masqué, une mandoline à la main. Il fit une révérence, comme Natasha, et se mit à jouer puis à chanter. Il racontait que sous les yeux des spectateurs allaient se mouvoir des histoires d'autrefois, des contes et légendes peut-être vrais peut-être pas. Mais qu'il fallait garder les yeux grands ouverts et ne pas perdre une miette du spectacle. Puis il s'éclipsa, la musique changea, et apparurent alors des marionnettes. Une, deux, trois, puis une quatrième. Elles virevoltaient entre les doigts habiles de ceux qui leur donnaient vie sans se montrer, cachés au bout de fils. Grim ne pouvait s'empêcher de faire un lien entre les androïdes et ces pantins de bois. Finalement le conteur revint et se remit à chanter pour introduire sa première histoire.

Grim connaissait ce conte. Pinocchio ça s'appelait. L'histoire du pantin qui rêvait de devenir un véritable petit garçon. Il l'avait déjà lu. L'androïde se perdit dans la contemplation du spectacle et ne s'en tira que lorsqu'il remarqua une présence non loin. Visiblement il n'était pas le seul à préférer se ternir éloigné de la scène. Savait-on jamais, des fois qu'on demande à participer, une fois pas deux ! Jouer la Belle aux Bois Dormant lui avait amplement suffit la dernière fois.


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinocchio
avatar
Artilect


Mails : 20
Double-compte : test


Dans une étroite ruelle de Montréal la lumière du soleil a un peu de mal à percer les nuages sombres du temps maussade..ou pollué ? On ne fait plus toujours la différence. Cette nuit là Pinocchio n'a pas pu trouver d'abris pour la nuit. Il s'est donc simplement assis au milieu des ordures feignant le sommeil comme il aime le faire. Lors de ces étapes quotidienne de pseudo sommeil il pense.

Enfin..il "pense" il ne peut pas penser. C'est simplement ses programmes qui s'alignent les uns à la suite des autres lui faisant croire qu'il peut avoir des idées, une réflexion. Il en est conscient bien entendu que rien n'est vrai, mais il doit faire semblant que tout cela est réel. Comme il l'a toujours fait, sauf que maintenant tout ce jeu est devenu douloureux. Mais ressent il réellement cette douleur ? Peut être y a t-il en lui un programme qui lui fait croire qu'il ressent un pincement dans son cœur élégant assemblage de.. Il ne sait même pas vraiment de quoi son cœur ou plutôt sa batterie est construite. 

Au dessus une tête bondit hors d'une fenêtre, ce visage empatté par un manque de sommeil gueule très distinctement d'éteindre cette musique. 

Cette musique ? Pinocchio se redresse et se rend compte qu'il a sûrement émis une musique toute la nuit. Son mode veille est de moins en moins performant. Tout en remettant toute ses fonctionnalités en activité il coupe sa musique et se lève. Il époussette son corps devenu graisseux, légèrement puant. Il a vraiment besoin de quelques réparations. La matinée est maintenant avancée, il est temps de se montrer actif sur les réseaux sinon sa communauté pourrait s’inquiéter. 

Tandis qu'il rédige son message destiné à internet et ses "fans" inexistants l'androïde commence sa marche journalière à la recherche de musique. Il ne fait plus que ça, puis parfois il se pose dans un parc pour glaner quelques rayons de soleil. Sa recharge solaire n'est plus vraiment au point, il fonctionne d'ailleurs au ralentis vu qu'il ne s'est pas branché sur une vrai source d'électricité depuis un moment. 

Son ouïe sensible repère le théâtre de marionnette avant que ses yeux puissent le voir. Les sons qui en proviennent son originaux, il n'avait jamais entendu ça sur internet. C'est peut être ce genre de musique que l'on ne peut entendre de la même façon quand ils sont enregistrés puis recracher par une machine. Pinocchio pénètre dans le petit chapiteau sans faire de bruit, il reste à une distance raisonnable du publique se sachant dans un état de propreté tout à fait moyen. Il reste un long moment absorbé par le spectacle et les histoires qui en découlent. Il diffuse un son d'applaudissement quand les petites mains des enfants se mettent à s'entre-choquer joyeusement. 

Pinocchio. Son histoire préférée. Au bout d'un instant il lança un coup d’œil à autre chose que les pantins, il n'avait jusque là pas vraiment observé son environnement trop intéressé par le spectacle. Il croisa le regard d'un androïde qui semblait lui adresser toute son attention. 

Pinocchio esquissa tout de suite son sourire commercial et s'approcha du robot il s'adressa à lui avec un son au minimum, pour ne pas déranger la représentation. 

- Vous m'avez reconnu c'est ça ? Il ne faut pas faire le timide...je veux toujours prendre une photo avec un fan ! Vous voulez un autographe aussi ? J'ai peut être des cartons de dédicaces... 

Il délogea un vieux sac de son dos et sortit un carton de pizza déchiré en plusieurs morceaux un stylo aussi.


- Ton nom ? Je peux te tutoyer ? 

[ HRP : Voilà voilà ! Pino qui vit encore dans sa petite célébrité c': ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim
avatar
Artilect


Mails : 139
Double-compte : Nope
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff


Quel étrange personnage. Un androïde de surcroît. Une célébrité ? Grim n'en savait rien, il ne s'intéressait pas vraiment à l'actualité people. Oh bien sûr il devait y avoir des androïdes star adulés par des milliers de fans. Etait-ce le cas de celui-ci ? L'artilect l'examina longuement pour essayer de le déterminer. Mauvais état. Mauvaise odeur. Non, impossible qu'il soit célèbre. En plus personne ne semblait le reconnaître dans la salle - même si l'attraction des marionnettes accaparait toute l'attention - donc ce devait être une erreur. Mais alors pourquoi se présenter comme une star à proposer un autographe ? Etait-il cassé ? Ou alors il s'agissait réellement de quelqu'un de connu.

- Je suis désolé, je ne te connais pas.

Oui pour le tutoiement, tant qu'à faire.

- Mais à ma décharge je ne m'intéresse pas beaucoup à la vie des célébrités.

Ceci dit il trouva dommage de ne pas profiter de l'autographe, peut-être que ça se revendrait très cher.

- Pas de photos, je n'aime pas ça.

Et puis inutile de prendre le risque que cette photo soit diffusée sur le net et qu'on le reconnaisse ensuite, ce serait une catastrophe.

- Tu exerce dans quel domaine ?

Avisant le carton de pizza qui servait de support de dédicace, Grim fronça les sourcils davantage. Il y avait définitivement quelque chose d'étrange chez cet androïde. Et où étaient ses propriétaires ?


[Je vois ça xD j'adore ! c'est triste et drôle à la fois]


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ainsi font, font, font les petites marionnettes [Pinoc]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Les orties ne font pas que piquer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Montréal :: Centre-ville culturel :: Place des Arts-
Sauter vers: