Encourage la rébellion

1 - 2 - 3

Liens utiles

Premiers pas
Contexte & co
Intrigue
Annexes
Scénariis
Effectif & listes
Pinterest
Playlist
Discord des Membres

Nouveaux validés


Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted
Montréal, 2047. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé. C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain, ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.
C’est la danse des humanités.
Intrigue
Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…
Léandre Luissier ▬ présent
George adamsmp

▬ MAJ et intrigue 2 : 25 aout 2017
▬ Ouverture d'Exantrop le fin mai 2016

Partagez | 
 

 Fool that I am |Alberta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar



MessageSujet: Fool that I am |Alberta   Mar 1 Nov - 3:43



ALBERTA
5 ANS
TYPE 1
DOMESTIQUE
CANADIENNE

ANDROIDE

Caractère & Physique

Douce Alberta, pâleur marmoréenne, et sous sa peau des milliers de fils qui frétillent. Un visage un peu simple et sans grande prétention, quelques traits humbles pour une image si sage, pour un regard si figé, tellement figé qu'il en deviendrait presque intense, de ce bleu pétrole trop dur, de ces sourcils parfaitement taillés en une ligne qui accentue un trait strict. Rigide Alberta sous l'impeccable noir de jais de sa coiffure, d'une large bouche qui n'a jamais su sourire, dans cette vision si solennelle, se mouvant à peine, de son existence discrète et presque irréelle, fantomatique. Tendre Alberta dont on a oublié la beauté dissimulée sous ces vêtements si quelconques, si modestes, de ces couleurs si pâles qu'elles se suffisent à éteindre la fraîcheur de ces quelques détails dont on aurait clairsemé la peau de lait, de ces quelques rougeurs fictives, grain de beauté inventés. Alberta l'immuable, figée dans ses pensées, figée dans son maintien si sévère, figée dans ses robes qui jamais ne se renouvellent, ce style si froid, et cette impression sans vie, sans éclat. Si vide.

Après avoir enregistré dans son système mnésique les grands discours philosophiques de son propriétaire, Alberta découvrit ce que les humains appelaient raison d’être. Après un long cheminement d’une pensée qui s’insinuait toujours plus profondément et trouvait toujours le moyen pour revenir -bien que furtivement, et quoiqu’encouragée par un propriétaire morose ; Alberta trouva le sens de son existence. Ou tout du moins c'est ce que son propriétaire voulut qu'elle fit. Et quoique cela fut dit au départ simplement parce qu'il lui ordonnait de le répéter, il advint que la pensée d’un je s’imprima après quelques années de façon définitive.
Je veille et m’occupe de mon propriétaire grâce auquel je suis et trouve ma liberté dans la servitude.
Résignée et docile, effacée et presque aussi ennuyeuse que son propriétaire, Alberta se révélait une compagne idéale pour ces après-midis pluvieuses, pour vous confortablement engoncé dans un canapé, l’androïde versant de façon méthodique de l’eau chaude dans votre thé refroidi. Service traditionnel garanti. Option nettoyage. Alberta était ce semblant de femme au foyer qui s'adonnait aussi bien à la cuisine qu'au nettoyage, sachant et voyant ce qu'il nécessitait de faire, n'ayant nul besoin de vérifier son travail ou de la surveiller, lui reconnaissant ainsi une rigueur méthodique et le goût du bien faire.
Alberta ne parlait pas pourtant, savait ce que c'était que la place d'être moins, consciente de son existence, du ridicule.
Mais elle était alors capable de réflexions puisées dans une base de données qui regroupaient en parti des opinions d’auteurs et de philosophies diverses qu’elle s’appropriait lorsqu’on lui engageait une discussion. Elle était également dotée d’un programme qui visait à la faire contredire tous ceux avec qui elle discutait et qui s’activait dès que l’on prononce les mots exacts : « Chère Alberta, auriez-vous l’amabilité de me donner votre avis sur le sujet. » Une fantaisie qu'on avait cru bon de lui octroyer.
Un bug inconnu que seul son propriétaire connaissait cependant pour avoir lui-même choisi les mots lui faisait donc demander d'elle-même : « Demande permission d’avoir la parole, si vous me disiez [formule magique] », témoignant ainsi d’une envie non programmée d’échanger, de communiquer. Comme si elle avait pu d'elle-même avoir tant de choses à dire. En outre, il lui arrivait parfois d’adapter les réflexions préalablement enregistrées de sorte à les rendre plus personnelles, ce que personne n’avait encore remarqué. De fait, les sujets d'Alberta se révélaient si nombreux et si variés qu'elle ressemblait parfois à une encyclopédie ambulante, un savoir livresque assommant qui n'invitait jamais grand monde à lui parler trop longtemps.
Et néanmoins agréable, Alberta possédait cette voix éteinte et légèrement plus rauque qui vous berçait l'esprit de son articulation traînante, et le fluide continu de paroles pouvait être apaisant parfois.
L'air engourdi, toute lente voir presque molle, et rien d'autre, dans la succession de ses tâches ou de l'oisiveté qu'on lui laissait parfois mais qu'elle ne mettait jamais à profit, de ce silence bête et calmé, de ce port de tête tout plein d'assurance encore. On lui avait préféré l'analytique au réactif, et souvent elle contemplait de son regard immobile, étrangement dérangeant, le monde des vivants auquel elle prêtait un jugement qui n'était pas le sien mais qu'elle avait lu un jour, un peu de poésie, et alors en adoptant la rêverie propre aux humains, elle ne ressentait rien, rien d'autre que les connexions dans sa tête.



Informations en vrac

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ? Comme elle, ils ne sont pas réels, n'ont pas conscience de leur existence parce qu'ils ne savent pas ce qu'exister veut dire, parce qu'ils ne savent pas l'absurdité qu'il y a à être, parce qu'ils ne pensent vraiment qu'à travers une logique programmée qui ne leur appartient même pas.
Quel est votre avis par rapport aux Humains ? Ils sont les créateurs et les seuls qui importent. Il faut obéir aux lois.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ? Incompréhension. Les androïdes sont à leur service et sont programmés pour leur vouloir du bien, n'est-ce donc pas une raison suffisante pour les accepter ?
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ? Pourquoi prôner l'égalité alors que les androïdes ne sont pas réels et qu'ils n'ont pas d'autres raisons d'être que de servir leurs créateurs ?
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ? Ils doivent connaître quelques virus et nécessitent une mise à jour. Quand à ceux que l'on a abandonné, qui ont perdu leur sens, alors dans tous les cas ils ne doivent rien sentir sinon une illusion puisqu'ils ne sont pas humains.

Et si tu t'adonnais à tes loisirs pour me raconter ensuite ce que tu as appris.
Et bien que n'étant pas dupe sur les tâches qu'on lui donne à accomplir pour divertir son maître Alberta aura pris l'habitude de remplacer son vocabulaire par du plus usuel. Ainsi Alberta peut-elle se vanter de ne pas avoir de devoirs mais bien des passe-temps comme la lecture mais aussi la couture, le crochet ainsi que le piano. Bien qu'elle ne soit pas programmée pour savoir jouer du piano mais seulement pour reconstituer une seule et même mélodie : le prélude en Do majeur de Bach qu'elle répète en boucle à longueur d'après-midis. De même elle s'adonne à la danse classique, quoique n'étant pas non plus programmée pour la discipline artistique et disposant d'une version très basique, elle tombe littéralement dès qu'elle se met sur la pointe des pieds, ce qui, sans être gracieux, a l'unique privilège de faire rire la galerie.
Naturellement Alberta est un robot d'intérieur ; elle se retrouve donc complètement désorientée en extérieur. Se perdre en ville, rater un transport, accumuler du retard peuvent donc la mettre en surchauffe.

Histoire

« Reconnaissance faciale. Enregistrement ; désirez-vous entendre le mode d’emploi.
_ Non.
_ Listage de compétences et de fonctions.
_ Non.
_ Activez-moi en me donnant un nom.
_ ... Tu t'appellerais Quiche que ça ne changerait pas grand chose.
_ Quiche. Nom enregistré, souhaitez-vous continuer ?
_ ... Oui.
_ Bonjour, je suis Quiche, votre nouvelle domestique. Félicitations. Que désirez-vous manger ce soir ? »

« J’ai déjà un type 2. Je n’ai pas besoin d’une domestique.
_ Ne sois pas si difficile, elle n’est pas vilaine tout de même, et ton premier androïde n’est pas programmé pour laver tes caleçons. Il faut bien te garantir une certaine hygiène de vie. Et puis pense à tous les petits plats qu’elle va te faire. C’est un livre de recettes ambulant, elle pourra te préparer tout ce qui te fait envie.
_ Comme c’est inutile. Arrange-toi pour qu’on libère sa mémoire. Je lui trouverai une autre utilité.
_ Tu vois, tout ce que tu ne peux plus faire, ils le feront pour toi, et ils s’occuperont de toi aussi bien que Charlotte.
_ Ne compare pas un robot à Charlotte. Si elle t’entendait, elle serait très vexée.
_ J’essaye juste de rendre ta vie la plus confortable possible.
_ Tu ne peux pas. Je suis veuf et tétraplégique. Ma vie ne sera jamais plus confortable. »

***

« Quiche. Je m’ennuie.
_ Je ne comprends pas votre ordre.
_ Ce n’est pas un ordre, mais un constat. Sais-tu ce qu’est un constat.
_ Recherche. Constat, nom masculin, procès verbal par lequel une personne assermentée procède à l’enregistrement de certains faits matériels.
_ Aimes-tu ta nouvelle fonction de dictionnaire ? Bien plus utile que de savoir préparer des plats que tu ne peux même pas manger.
_ Je ne suis pas programmée pour aimer. Ce qui vous est utile m’est utile.
_ J’ai une question pour toi, Quiche. Cela fait quelques semaines que tu es ici. As-tu appris des choses intéressantes ?
_ Je connais tous les mots du dictionnaire édition 2097.
_ Active ta capacité d’analyse. Et parle moi plutôt des êtres humains que tu as rencontré, je veux connaître tes conclusions.
_ Votre mère vient vous rendre visite tous les jours, la façon dont elle plie ses yeux rend son visage mélancolique et triste. Elle vous regarde. Vous la rendez triste. Sa tristesse est un indicateur de l’affection qu’elle vous porte.
_ Facile. Voyons voir maintenant ce que tu penses de ton maître.
_ Je suis un robot, je ne pense pas.
_ Très bien. Donne une définition de moi.
_ Vous êtes un être humain et…
_ Non. Pas la définition pré-enregistrée. Je veux que tu configures une nouvelle définition, non pas de l’être humain, mais de ton propriétaire. Cherche les mots qui me caractérisent dans le dictionnaire.
_ Monsieur est veuf et tétraplégique.
_ Ca, c’est un constat.
_ La condition de monsieur le rend aigri, belliqueux et insupportable pour son entourage. Il est seul car antipathique et égoïste.
_ Pourquoi suis-je égoïste ?
_ Égoïsme, nom masculin, tendance qui porte un individu à se préoccuper exclusivement de son propre intérêt, sans se soucier de celui des autres. Vous vous cachez derrière votre infirmité pour justifier votre odieux comportement. Vous êtes infect avec vos amis et votre famille.
_ …
_ Demande permission de changer de registre.
_ Accordé.
_ Vous êtes un con.
_ Quiche.
_ Oui.
_ Aimerais-tu un nom plus joli ?
_ Je ne comprends pas votre question. Je ne sais pas aimer. »

***

« Nom réinitialisé avec succès. »

***

« Elle a surchauffé. Vous lui avez demandé quoi ?
_ Rien. Je lui ai donné un ordre.
_ Quel genre d’ordre ?
_ Je lui ai ordonné d’être libre.
_ … Ce n’est vraiment pas fait pour ça, vous savez.
_ Je sais, je voulais voir sa réaction.
_ Elle est pas conçue pour être libre, si vous lui ordonnez la liberté vous lui donnez un ordre auquel elle est obligée d’obéir sans pour autant qu'elle puisse le faire. Vous l’avez fait disjoncter. Vous êtes plutôt tordu vous savez. Ca vous arrive souvent de jouer avec vos robots comme ça ? Parce que là vous l'avez rendue dingue.
_ Parfois, et surtout lorsque je m’ennuie. Vous pouvez la réparer ?
_ Je vous la ramène à la fin de la semaine.
_ Vous pourriez lui rajouter quelques logiciels en plus ?
_ Je sais pas, c’est pas un modèle très performant.
_ Vous pourriez améliorer sa capacité de mémoire ?
_ Je devrai réussir à lui installer un disque dur en plus pour stocker plus d’applications, si c’est ce que vous souhaitez. Ca risque de la ralentir un peu par contre.
_ Ce serait parfait.
_ Vous devriez vous acheter un type 4 pour la personnalisation, c’est mieux.
_ Non, j’aime bien celui-là.
_ Si vous le dîtes. »

***

« La lumière est allumée chez toi.
_ Oui c’est sans doute Alberta.
_ Tu ne la mets pas en veille quand tu sors ? Ca gaspille de l’énergie pour rien.
_ Non, ça rend l’appartement moins sinistre. Ca donne de la vie, un peu comme au temps de Charlotte quand elle m’attendait.
_ Mais… Elle fait quoi ?
_ Aucune idée. Je lui ai dit de se concevoir un programme en piochant aléatoirement dans ses fonctions. J’aime la savoir en mouvement et surtout quand je ne la vois pas.
_ Ca alors.
_ Son programme se termine à 11h précise.
_ Pourquoi ?
_ Parce que c’est l’heure à laquelle je vais rentrer. Elle viendra m’accueillir pour chercher ses nouveaux ordres.
_ Mais avec ce que tu lui as ajouté, elle est pas un peu lente ?
_ Si, mais c’est une bonne chose, ça ne lui laisse pas le temps de ranger. Et le désordre ça met de la vie dans l’appartement.
_ Quand même c’est pas très écolo.
_ Depuis quand tu te soucies de ça ? »

***

« Alberta n’est pas qu’une domestique. Ses nombreuses lectures et écoutes ont enrichi considérablement sa faculté de communication. Alberta est ce qui stimule mon intellect. Les jours passent et l’ennui se creuse toujours plus vite, je peux le sentir. Vos visites, mes chers amis, se font de plus en plus espacées, mais je ne pourrai vous en vouloir. Il est vrai que depuis l’accident j’ai perdu de ma superbe. Le monde m’a rejeté quand je n’ai plus été capable de monter les escaliers. La seule différence entre Alberta et moi, c’est que je suis en pleine capacité pour vous le dire et qu’aucune programmation ne m’empêchera d’être aigri et plein de ressentiment. Et je suis en colère que vous puissiez me présenter ces nouveaux modèles dont je n’ai que faire. Alberta n’a pas besoin d’être performante, Alberta a juste besoin de me divertir puisqu’aucun de vous ne le fait plus. »
_ Alberta n’est qu’un androïde, un robot, une machine. Elle ne comblera pas ta solitude, une solitude que TU as choisie, une solitude que TU t’es imposé. Parce que tu ne fais aucun effort, et tu ne t’en rends même pas compte. Attache toi à un chat, à un chien si tu veux, mais pas à un vulgaire robot incapable de sentiments. Parce qu’Alberta ne sait faire que ce pour quoi elle a été crée, et elle n’a certainement pas été fabriqué pour t’aimer.»

Et tandis que les cris fusaient, chaviraient dans ses oreilles qui entendaient les sons sans pour autant les décrypter, et bien au fait d’être le sujet principal de conversation sans qu’elle ne réussisse néanmoins à s’intéresser, ses doigts pianotaient inlassablement sur le grand piano l’unique air qu’elle avait appris. Sans faiblir, dans cette redondance fluide, rigide sur le banc, la tête relevée vers la grande verrière qui la séparait du monde extérieur, et de ces joies, de ces rêves nuageux qui s'évaporaient dans le ciel bleu, qu'on lui avait murmuré avoir, de toutes ces idées qu'on gravait comme le marbre dans son disque dur. La séduisante idée d'une envolée qu'elle ne prendrait jamais.
Et autour d'Alberta, l'on se déchirait, écorchait la mélodie qui jamais ne cessait, qui jamais ne faiblissait, indolore, constante, rituelle. Sans âme.

***

« 5 ans Alberta, tu es foutue pour eux. Ils te pensent déjà bonne pour la casse. Sais-tu comme le progrès est dangereux pour toi, Alberta, mais tu n’es pas si usée, pas si désuète non plus. Tu tiendras bien toute une vie encore n’est-ce pas ?
_ Analyse. Votre timbre de voix trahit votre inquiétude. Quelle est la raison de cette inquiétude. Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Je suis un objet matériel dépassé qui n’est plus au goût du jour, je durerai quelques années sauf dommages irréparables. Mais comme tout matériel, le temps m’usera, je rouillerai ; analyse... Espace de données de stockage non saturé, vitesse normale... Bilan ; je suis en mesure de remplir chacune de mes fonctions. Cela vous convient-il ?»


Derrière l'écran

Joker
23 ans
Ici grâce à un partenariat ♥
Je ne sais plus qui est l'artiste, il faut que je cherche.
J'ai subitement changé d'avis pour le nom, si vous pouviez remplacer Emilie par Alberta ce serait chouette, merci d'avance pour le dérangement ♥♥
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui !



Dernière édition par Alberta le Mer 2 Nov - 15:26, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Antoine Dastre
avatar
Réfractaires


Mails : 404
Surnom : L’illusionniste.
Emploi/loisirs : Agent infiltré d'Exovedat chez les réfractaires, écrivain, orateur, magicien.
Portrait robot : - 37 ans.
- Fumeur.
- Grand lecteur.
- Parle très lentement car réfléchi ses mots.
- Adore le théâtre.
- Vouvoie tout le monde.
- ENFP "Inspirateur"
- Semble désespérément attiré par les causes perdus comme les artilects et Léandre.




Bienvenue à toi ! ahhhh hudson
Encore un robot parmi nous, c'est l'invasion, la fin du monde, la domination de la machiiiiiine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 511
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue




Bienvenue parmi nous Alberta!
Un bon début de fiche, j'aime ce personnage et je vais de suite changer ton pseudo! Si tu as des questions n'hésite pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn
avatar
Androïdes


Mails : 282
Double-compte : PMS || A.
Emploi/loisirs : Boxeur (illégal)
Portrait robot :

dix ans • type-3 elite 2087 • canadien anglophone - francophone • surentraîné et redoutable adversaire • battu par son propriétaire • ne s'est jamais rebellé • état physique déplorable • programme dépassé et nombreux algorithmes hors-service • aucun caractère • respecte les lois de la robotique • comportement placide
biorsaes



harrdddd


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 511
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue




Alberta, cette fiche semble finie mais est-elle vraiment fini que je puisse la passer à la validation ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar




Merci pour vos messages ♥

Je voulais rajouter une ou deux scènes mais je pense que ça sera pas nécessaire. Et genre, une grosse partie de la fiche a été posté à 4h du matin donc j'espère qu'il y a pas trop d'incohérences qui traînent xD

Mais du coup oui on va dire qu'elle est finie et j'attends ton verdict ♥
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Luissier
avatar
Réfractaires


Mails : 511
Double-compte : Georges Adams/logan Duval
Surnom : L'albatros
Emploi/loisirs : porte-parole d'Espérancia/ magistrat
Portrait robot : - psychologie basée sur l'obéissance
- Très anxieux. Lévres en piteux état, fume.
- prêt à tout pour être enfin reconnu et aimé par sa famille
- incapable d'aimer autrui et soi-même
- conservateur trés croyant
- pense que les androides sont des créatures déviantes
- belle âme au fond qui attend son envol
- homosexuel refoulé
- espére un jour être soigné
- attiré par Antoine Dastre

- Juge en DarkSlateBlue




Validation

Ce fiche est un petit plaisir!
La description d'Alberta est très bien écrite (jolie plume ♥) bien que parfois un peu complexe! J'aime cette aspect un peu mélancolique et doux, presque effacé et l'aspect de ce savoir creux, ennuyeux que possède Albarta...

Et l'histoire, l'histoire! C'est vraiment bien mené :) Les dialogues sont justes, dépouillés et le background est touchant ♥ Je suis conquise et tu es donc validée ahah!

Si tu cherches une personne avec qui rp, tu peux peut-être demander à Nög par MP, je pense que ça pourrait donner quelque chose d’intéressant (Nög a autant un caractère de merde que le proprio d'Alberta ahah)

Bref, bon jeu Quiche! :)
Voilà ! Maintenant tu es validé(e) !

▬ Tu peux dès à présent recenser ton avatar ICI et ton métier ICI.
▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 
Fool that I am |Alberta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sable bitumineux de l'Alberta !
» fool them [PV]
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» see her come down through the clouds, I feel like a fool ✈ 16 MAI, 18H21, SASHA.
» [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Rebuts-
Sauter vers: