Encourage la rébellion

1 - 2 - 3

Liens utiles

Contexte
Intrigue
Scénariis
Effectif
Pinterest
Playlist

Nouveaux validés


Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted
Montréal, 2047. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé. C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain, ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.
C’est la danse des humanités.
Intrigue
Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…
Léandre Luissier ▬ présent
George adamsmp

▬ MAJ et intrigue 2 : 25 aout 2017
▬ Ouverture d'Exantrop le fin mai 2016

Partagez | 
 

 George -Double jointed and dislocated

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Georges Adams
avatar
Humains


Mails : 61
Double-compte : Léandre Luissier
Surnom : Le Penseur/M.noexpression/ le danseur...
Emploi/loisirs : Policier multi-fonction
Portrait robot : - émotionnellement et humainement incapable
- professionnellement bon
- peu causant, peu sociable, légèrement blasé mais serviable
- célibataire abstinent (sa femme l'a quitté)
- psychorigide et control freak
- ses deux amours dans la vie sont son perroquet et la danse.




NOM : Adams
PRENOM : Georges
SURNOM : Le Penseur, le Bouclier, le Flegmatique, M.NOEXPRESSION, l'autisme, le danseur...
ÂGE : 41 ans
METIER/OCCUPATION : policier bouche-trou.
NATIONALITE : anglais naturalisé canadien

Humain

Caractère & infos importantes

GENERAL :

* Georges a été diagnostiqué autiste asperger à quatre ans et a toujours été suivi pour cela. Il voit encore régulièrement un psy pour l'aider à s'exprimer et à comprendre le monde l'entourant
* Pour l'aider à s'ouvrir, ses parents l'ont inscrit dès ses sept ans dans des cours de théatre. Ils ont vite capitulé, remplaçant le théatre par la danse.
* George galère pas mal face à pas mal de conventions sociales mais il a appris à s'adapter.
* Ses parents, suite à une mutation ont déménagés au québec alors qu'il était au lycée.
* S'extériorise par la danse ce qui lui permet de relacher son énergie émotionnelle. Pour les même raisons, il aime aussi faire le ménage.
* Danse toujours seul. Il n'a aucun public, d'aucune sorte (exception faite d'Anton) car il a horreur qu'on le regarde quand il danse.
* souffre d'une légère arythmie au coeur. Sa plus grande crainte est de devoir arréter la danse à cause de ça. Il ne le supporterait pas.
* Son visage est 90 % du temps totalement inexpressif. Le reste du temps, il fait des tronches bizarres d'hurluberlu.


TRAVAIL:

* Policier rallié à la municipalité de Montréal. Plutôt bas gradé car il n'a jamais fait d'efforts pour être promu. Ses tâches varient de la  signalisation, aux PVs, en passant par les petites interventions ou la prévention. Il vous manque quelqu'un quelque part? Envoyez Georges!
* Bon en défense et en attaque bien qu'il soit jugé pas assez offensif lors des interventions.
* Très professionnel; très bon avec l'administration, moins quand il est question de relations humaines et de problèmes sociaux. (N'allez pas le voir dans ces cas-là, il ne ferait qu'aggraver les choses.)
* Docile, obéissant si la chose lui semble juste
* Trop gentil face aux moqueries récurrentes de ses collègues de boulot. Elles lui coulent dessus à dire vrai.
* Car il fait parti de ces rares policiers aimables, chacun a tendance à en profiter un peu (trop) et George se retrouve souvent à décrocher les chats des arbres, à  aider les vieilles à porter leur courses et à faire les tâches que ses collègues ne veulent pas. Il s'est déjà fait rappeler à l'ordre plus d'une fois mais rien n'y fait. Aider, est plus fort que lui.
* Incorruptible


QUALITÉS :

* Très serviable, altruiste, galant (voire "old school").
* Attentif mais n’interprète pas toujours trés bien les choses et a à des réactions bizarres
* Fiable, perfectionniste, logique, autonome, accepte la remise en question
* Passionné. Vous pouvez avoir des conversations trés interessantes avec Georges si vous réussissez à l'intéresser. Néanmoins, en vérité, ça serait la pire idée du monde car il ne vous lâchera plus et ne se rendra pas compte que vous avez d'autres choses à faire.



DÉFAUTS :

* Se sent un peu inutile.
* Craint l'échec, de se sentir décontenancé.
* Tendance à des réactions émotionnels non appropriées (se met en colère quand il est très triste)
* Ne comprend pas toujours les expressions du visage et fait souvent interprétations littérales des expressions du langage.
* Difficulté à s’ouvrir aux autres à leur faire confiance
* Monotâche
* Trop rationnel, peu de place pour l'affect; déteste l'approximation.
* Difficulté de focalisation lorsqu'il y a présence de beaucoup d'informations comme lors des discussions à plusieurs. (Ferme alors souvent les yeux pour se concentrer ce qui est souvent mal perçu.)
* Le concept de mensonge est une chose qui lui échappe. Son honnéteté est maladive.
* Il ne supporte pas les délais.
* A naturellement tendance a envahir l'espace des gens et à les fixer longuement et sans raison de son regard glacial (ce qui les fait fuir)
* Grand angoissé des relations humaines derrière un visage de marbre. Il compense en consommant une quantité abusive d’anxiolytique et en ayant de nombreux tics et habitudes pour se déstresser (caresser la clef de la salle de danse dans sa poche, s'arracher les poils des sourcils, se masser les paumes des mains).
Il essaye toujours de tout rationnaliser pour installer une stabilité dans ce monde qu'il trouve confus.
Paradoxalement, les interventions d'urgence ne le dérangent pas et ne l'effraie pas car il ne considére pas vraiment cela comme un rapport humain. Il fait son boulot, patrouille, arréte, interroge, rempli les papiers... Froidement.
* Il n'a aucune aptitude de persuasion.
* tendance à éviter les demandes mais à du mal à prendre une initiative seul. Vous pouvez attendre longtemps si vous lui demandez de choisir quelque chose ou si vous lui faites une demande qui n'est pas très précise.
* déteste l'approximation ou l'abstraction, le manque de précision  ou les mots comme « peut-être » ou « plus tard ».  Ca ne veut rien dire merde!
* n'aime pas l'imprévu et a du mal avec les stratégies alternatives
* maniaque de la propreté.  Se lave trop réguliérement les mains ce qu'il fait qu'il a parfois les mains toutes niquées.
* Pire personne au monde à inviter pour un repas. Dire qu'il est compliqué avec la nourriture est un euphémisme. Il est capable de trier les petits pois des carottes. On ne mélange JAMAIS les petits pois et les carottes.


SOCIAL :

* L'exercice social est un cauchemar . C'est pour lui une hypocrisie et une source de grand stress vu qu'il le comprend peu. La plupart du temps, il préfére se contenter d'observer (quand il n'est pas totalement à l'ouest) ou se terrer chez lui ou à la salle de danse. Il ne sort guére ou seul.
* Tendance à se murer dans le silence et à se replier sur lui même en cas de difficulté sociale ou de stress. Il est alors capable d'oublier des choses évidentes.
* Fatigue trés vite socialement.
* British de base, il a un accent français dégueulasse même s'il parle couramment la langue (avec quelques petites fautes récurrentes néanmoins.) ça ne s'est jamais arrangé car il parle plus souvent anglais que français et à tendance à abuser du "fran-glais" de façon totalement inconsciente.
* Parle froidement et lentement. Sa voix n'a aucun changement d' intonation quand il s'exprime (ce qui est déjà rare...) Il peut paraître peu aimable pour cette raison.
*  Il a tendance à la digressions et son propos manque de cohésion. Il a des difficulté à exprimer sa démarche, peut dire des choses complexe mais ne pas comprendre des choses « simples » à côté.
* Parle vite quand il est content et moins vite quand il réfléchit.  Il a tendance à souvent interrompre  son interlocuteur et s'il ne fait pas attention, ouvre la bouche et parle de façon muette quand il réfléchit.

* Il a des difficultés pour le babillage social, a du mal à se focaliser sur la parole et perd souvent le fil d'une conversation ce qu'il fait qu'il s'excuse souvent.

* Son meilleur ami est Jacob, un ara macao de seconde main qui a eu la langue coupé. Il l'a secouru et adopté peu après  sa rupture avec Drew et est à priori le seul être à le comprendre vraiment et à réussir à vivre avec lui.  
* Son deuxiéme ami  le plus proche est Anton, son professeur de danse depuis pas mal d'années.
*  Il use son intellect et son expérience plutôt que son intuition dans les situations sociales et comprends mal l'embarra d'un point de vue pratique car ne s'en rend pas compte.
* On a tendance à croire que Georges est un androide. Ce qui est pas mal la loose tout de même. Le pire étant que Georges ne se rend pas toujours compte de la méprise et fait ce qu'autrui lui demande.


VIE SENTIMENTALE :


* A rencontré son ex-femme à l'âge de 23 ans. S'est marié avec elle à 29 ans.
* A divorcé à 35 ans aprés 12 ans de vie commune.
* Célibataire endurci qui, depuis le départ de sa femme, ne trouve aucun intérêt dans le couple. Il est totalement abstinent depuis six ans et noie sa solitude dans le travail et la danse.
* C'est un homme hétéroromantique et asexuel. Lorsqu'il était en couple, il consentait néanmoins à avoir des rapports intimes périodiques avec son femme. Cependant, leur vie conjugale a toujours été compliquée pour (entre autre) cette raison.
* Ne supporte pas les blague de cul. Ni pas mal d'humour à dire vrai.
* N'aime pas le sentimentalisme. Si vous souhaitez être consoler, n'aller pas voir georges.
* Pour lui, aimer est avant tout une histoire de loyauté, de compagnonnage et de soutien en laissant  à l'autre ses libertés.  Il a une forme d'amour  très pratique.
*Manque cruellement de vocabulaire pour exprimer ses sentiments
*Incapable d'exprimer ses sentiments et de comprendre ceux d'autrui. S'aide d'une graduation sur dix echelons. Jacob est à 9/10, Anton à 8/10
* Devient très anxieux quand il voit quelque chose qui lui rappelle son ex.


Informations en vrac

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
On lui dit souvent qu'ils lui ressemblent. Froid, mathémathique. Ce n'est pas faux. Ils sont un peu comme lui  et eux au moins sont logiques. Logiquement. Peut-être que George est plus proche d'eux et les comprend mieux qu'il ne comprend les humains.
Quel est votre avis par rapport aux Humains ?
"Bonjour", "merci", "au revoir" . Foutez-moi la paix s'il vous plait, vous m'enquiquinez.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ?
Concrétement, il s'en fout. Chacun fait ce qu'il veut. Néanmoins que cela se fasse avec respect et sans gêner personne. Leur manif  pour tout (les humains), ça va bien cinq minutes car c'est bibi qui se retrouve à la circulation ou face aux manifestants aprés et franchement, c'est pas ce qu'il préfére.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
S'ils n'étaient pas là, le monde serait peut-être moins bordélique. C'est vrai quoi, c'est bien beau de vouloir rendre les androides plus humains qu'humains mais c'est pas eux qui court aprés dans la rue quand le chouchou déconne.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ?
"Allo? Une altercation rue X? D'accord, on envoit des renforts.  Merci. Au revoir." Pffff... ce boulot me fait chier... Qui a eu l'idée d'inventer les androides?  


Histoire



07 A.M : Toothbrush and Tongue cut off

Le réveil sonna. George s'était naturellement éveillé depuis trois minutes, son horloge biologique parfaitement réglée à 6h57.
Sans le moindre bâillement, il s'était levé,  avait enfilé ses charentaises recousues maintes fois, avait refait son lit au carré et était allé ouvrir la cage de Jacob, lui offrant par la même occasion son petit déjeuner.
Il avait ensuite allumé la radio de la salle de bain pour les nouvelles de sept heure et avait commencé sa toilette matinale qui consistait à se mouiller le visage, à appliquer sa crème ultra hydratante, à peigner en arrière ses cheveux de base dociles, à se laver les dents et  a enfiler son uniforme de service ou, hors travail, son habituellement tenue composée d'un pantalon noir coupe droite et d'une chemise blanche coupe droite qu'il achetait depuis quinze ans par lot de dix par soucis d'économie.

L'étape de la toilette passée, il  était alleé manger son bol de flocons d'avoine aux fruits rouges et avaler son jus d'orange avant de nettoyer table et vaisselles, cirer ses chaussures, se relaver les dents, et de partir au travail, toujours muni d'un parapluie "au cas où le temps changerait", vieille habitude qu'il avait pris à Londres.

Il passait alors sa journée à patrouiller, à intervenir, à faire ce que ses collègues répugnaient.
Bref... il passait sa journée à se faire chier... ou à s'occuper selon les points de vue, acceptant sans broncher ce boulot dépourvu d’intérêt car il avait le grand avantage de payer à peu prêt correctement et d'être dépourvu de grand stress social (être flic ce n'est pas être humain, c'est être une machine).
Et puis, après, il y avait la danse. Mais c'était une autre histoire... Nous y reviendrons


01 P.M : Little oily bitter coffee

Pause midi, cafét' du poste.

- Georges, un thé ?
-Non merci. Ce n'est pas parce que je suis anglais, que j'en bois. Un café steuplé.

Ils s'étaient installé à la table et Davis avait commencé les présentations pour le "petit nouveau".

-Moi, tu me connais. C'est Davis, le mec en charge des plaintes.
Il pointa du doigt Georges et continua.

- Le beau gosse qui n'aime pas le thé c'est George Adams. Quand on est cool, c'est « le bouclier» car ce mec est une véritable tortue. Il est super bon en défense, il encaisse tout. Les attaques physiques comme les remarques. C'est le flegme anglais par excellence. Son deuxiéme surnom, celui avec lequel on aime bien le taquiner, c'est « le penseur». Tu sais pourquoi ?

Le nouveau balança de droite à gauche sa tête en signe de négation.  

-Il y a six ans sa nana l'a quitté... Et comme t'es nouveau, je vais bien te raconter cela !

Davis prit une inspiration et se concentra sur son texte qu'il avait appris par cœur à force de le réciter. Il commença, accompagnant sa narration par des grands gestes de bras ridicules et maniérés.

- La scène avait pris une forme simple, presque grotesque. Ça avait été histoire d'un morceau de papier.  

George, j'en peux plus, je te quitte.
Drew.  


Le petit mot avait été glissé sous la porte, sans menace ni préavis. L'émettrice du message avait attendu quelques secondes pour être sur que Georges derrière la porte avait bien reçu sa missive puis était partie, claquant la porte.
Lui, sur son trône, avait posé le journal au sol pour attraper le papier sans se douter de sa raison.  Il l'avait parcouru des yeux,  avait cru mal lire, l'avait relu plus lentement une fois, puis deux et, comprenant finalement les enjeux des mots, avait bugué comme un robot. Littéralement.
Onze ans de vie commune venait de prendre fin, et ce, sur les WC. Pour ses mémoires futures, c'était à chier !!!"


Un silence géné s'installa à table. L'histoire de Davis n'avait pas vraiment fait mouche auprès du nouveau et bougon que son histoire n'ait pas plu, l'homme avait continué sur un ton moins allant.

- Cela la légende il est resté immobile pendant une heure...ça devait faire très... « Rodin »...

Quelqu'un applaudit derriére. Davis tourna le regard vers le nouveau protagoniste, lui sourit et l'invita à s'asseoir.

-Tu veux ajouter une précision au portrait de Georges, Ben ?
-Ouais... Pour la petite précision, il se dit qu'il manquait d'entrain...Pourtant flegmatique et froid comme un caillou comme il est, il devait être bien dur...


Un rire gras s'échappa des gorges de Ben et Davis. Georges resta de glace face à la boutade, bu une gorgée de son café et regarda sa montre.

-Je reprends mon service. Bye.

Il se leva, salua et disparut, captant un dernier bout de dialogue.

-Ppppfffff, il est vraiment pas drôle Georges.
-Laisse tomber, ce mec il sourit quand il se brûle. C'est un putain d'autiste...




07 P.M : Double-jointed and dislocated

Il y avait le boulot et la danse.
La salle de danse miteuse et presque en faillite et le vieux Anton, son gérant prét de la retraite que Georges aimait comme un frére, un pére, un ami aussi. Le seul peut-être.

Anton à la vacherie toujours aimable et qu'il crachait par habitude à peine le policier dans ses murs.

" Hi ! ça faisait longtemps. Bien cinq jours, soit presque une éternité en fréquence georgique."

Le vieux rigola et George posa son sac au pied du bureau avec lassitude.

- Désolé. Jacob était malade, je devais rentrer vite après le travail pour le surveiller.
- Pire qu'un gosse ce piaf... et toi qui disait que t'étais pas fait pour la paternité... Bref, quoi de neuf ?
- J'ai découvert que la veuve Dickens se mord toujours la lèvre, a des rougeurs, les larmes aux yeux et le nez qui coule à chaque fois qu'elle passe devant chez son vieil ami le fleuriste.
- Oh. Et tu sais pourquoi ?
- Allergie je suppose ?


Anton ouvrit grand les yeux, surpris de la réponse et leva son regard au ciel.

-… Georges, tu me désespères parfois. Enfin... sinon rien d'autres?
- Mon travail m'ennuie. J'ai fait le tour et tout ce qui me reste à faire c'est d'observer des petites vieilles....
- Change de boulot alors? Tu voulais pas faire urgentiste?
- Boarf... Moi et mon tact on tuerait les patients...
- Pas faux. Danseur?
- Ne reviens pas là dessus. Je déteste danser en public. En plus je n'ai plus l'âge pour une carrière.
- C'est vrai. Formateur à la police?
- A ces têtes de veaux ? Tu veux que je leur apprenne quoi ? Debout, assis, coucher, fait le beau ? Couronne, pointe, entrechats ? Les flics ont pas besoin de moi pour savoir tenir une arme, et être obéissants et violents. La base hiérarchique a besoin de bras, pas de têtes. Nan franchement, je sais pas quoi faire. Cette société incompréhensible me fatigue.


Il soupira et le front d'Anton se froissa.

-Merde George, t'es chiant, tu nous fais ta crise de la quarantaine ou quoi ? T'es pire qu'un ado angoissé par son orientation professionnelle ! Fais n'importe quoi mais bouge-toi ou sinon c'est mon pied que tu auras au cul.

-Non merci. Je préfére aller danser.


Et Georges,seul, alla danser.
Alla vivre. Vivre le mouvement. Se déchaîner. S'exprimer. Se révéler en état de conscience.
Jusqu'à ce que son corps ordonne le silence.

Son visage se déforma sans bruit quand son coeur rata un battement. Il s'assit sur le banc, le bruit de la danse recouvert par l'exclamation surprise du professeur ami.

-Ça va ?
- Arythmie, c'est rien.
-Tu devrais arréter la danse tu sais. Tu commences à te faire vieux ; ça va te fusiller . Tu vas nous faire un arrét un jour...Diminue les heures au moins.
- Jamais. Préfére crever en danser que crever à cause du stress. Tu sais comme moi que si j'arrête maintenant, je deviens fou. Mes nerfs tiendront pas si je décompresse pas et je n'ai pas envie de me faire arrêter car je suis aller tuer Madame Stanford qui demandait encore son chat.


Anton pouffa, un sourire léger aux lèvres à l'idée.

-Ça pourrait drôle, ça ferait les gros titres. « Un policier tue la mére Michelle qui a perdu son chat! » Enfin bref... La petite Cathy du cours du mardi te dévore des yeux tu sais.
-Ah. Tu lui diras que je ne suis pas interessé alors.
-Même pour un coup ? Elle est mignonne et elle a l'air gentil. Essaye.
-Bof.
-Georges, Drew ne reviendra pas. Elle a arrété la danse, s'est mise au Yoga et a retrouvé un mec. Il serait temps que tu retrouves quelqu'un de ton côté où tu vas vieillir seul.
-Avec Jacob.
-Le perroquet ne compte pas. Trouve-toi une femme !


George se releva, passa dans le vestiaire et se déshabilla sans pudeur avant d'entrer dans la douche pour faire couler l'eau.
Il reprit derriére le rideau, parlant plus fort pour couvrir le bruit de l'eau.

-Tu sais très bien que je n'arrrive plus à m'approcher des rares femmes qui me plaisent sans paniquer. Karl et sa psychologue à deux balles disent que c'est d'ordre traumatique et phobique.
-Bah trouve un homme alors ! Les gays adooooooorent les mecs qui dansent.


Une seconde de silence dans les répliques se fit et un bras surmonté d'un doigt d'honneur apparut de derrière la barriére opaque de la douche. George avait donné son avis. Le soixantenaire leva les yeux au ciel en grimaçant.

-Ok,t'as gagné, le perroquet c'est bien. Et je vais rentrer, ma femme gueule aprés. Tu restes là ?
-Ouais. Laisse les clefs dans le tiroir du bureau.
-Ok,bye.
-Bye.



8.55 P.M : Wet memories


Il y avait des jours comme cela, où tout rappelait au passé déchu, où les personnes et les lieux en était imprégnés et où le seul moyen d'oublier était de se saouler de ces souvenirs, de les disséquer pour prendre le recul nécessaire et de les balancer par delà sa mémoire une fois confrontés en pensant : « Je ne veux plus de toi, va t'en. »
Lors de ces moments, George restait des heures dans la salle de danse vide à laisser revenir les images.
C'était ici qu'il l'avait rencontré. Qu'ils avaient dansé à deux; aimé à deux.

C'était ici qu'il s'était réfugié quand elle l'avait quitté. "Car elle n'en pouvait plus"; car il n'avait jamais réussi à comprendre sa détresse face à l'enfant mort-né.

Il posa son front sur le mur de carrelage froid  de la douche et se remémora ce sentiment étrange qu'il n'avait jamais pu exprimer.

George se souvenait qu’aucune larme n’avait coulée ce jour de juin 2091, qu’aucune tristesse ne l’avait effleurée lors de l’accouchement du corps sans vie de son fils.
Il y avait pourtant eu un sentiment si fort, si plein... Mais qu’avait été-ce alors cette sensation qui avait créé le vide dans son esprit? Etait-ce de l’incompréhension face à cet enfant qui n’était pas venu au monde mais qui avait déjà une existence propre, ou la colére sourde et douloureuse envers cet ersatz de fils qui sans n’avoir jamais rien fait, faisant tant pleurer la femme qu’il aimait?
Ce gamin, cette embryon inachevé et informe de vingt-deux semaines, un instant, l’avait-il détesté?
Son cœur se serra sous la culpabilité. Aucune larme ne coulait néanmoins. Aujourd'hui comme hier il en était incapable.

Pour ce petit et pour sa mère, Georges, de sa différence, était désolé.


Derrière l'écran

PSEUDO : Bird/Lélé
ÂGE : Toujours le même 8'D entre 16 ans et 66 ans
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? J'en suis l'admin :')
AVATAR : des persos traffiqués d' Est-Em.
UN PETIT MOT ? j'ai craqué... ;__;
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui (de toute façon c'est soit moi, soit Cybéle et cy' fera jamais d'intervention 8'D)



Dernière édition par Georges Adams le Ven 21 Oct - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges Adams
avatar
Humains


Mails : 61
Double-compte : Léandre Luissier
Surnom : Le Penseur/M.noexpression/ le danseur...
Emploi/loisirs : Policier multi-fonction
Portrait robot : - émotionnellement et humainement incapable
- professionnellement bon
- peu causant, peu sociable, légèrement blasé mais serviable
- célibataire abstinent (sa femme l'a quitté)
- psychorigide et control freak
- ses deux amours dans la vie sont son perroquet et la danse.


Cette fiche est terminée, j'attends donc la validation de Cy ♥ Mes petits membrounets, si vous voyez un truc bancal ou pas top, hésitez pas à la dire ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Archiviste
avatar
PNJ


Mails : 282


Validation

Bon en fait j'ai la flemme d'attendre DOONNCCC, pas le pouvoir qui est le mien (soit celui de l'admin tyran), je m'auto-valide 8'D
Voilà ! Maintenant tu es validé(e) !

▬ Tu peux dès à présent recenser ton avatar ICI et ton métier ICI.
▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exanthrop.forumactif.org
 
George -Double jointed and dislocated
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre de George Sand à Musset.
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Personnages :: Identification :: Validés-
Sauter vers: