Encourage la rébellion

1 - 2 - 3

Liens utiles

Contexte
Intrigue
Scénariis
Effectif
Pinterest
Playlist

Nouveaux validés


Les Partisans

CHRONOSREP

Wanted
Montréal, 2047. Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont mécaniques, de chair ou métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individu désintéressé et trop pressé, croisant l’autre sans même le regarder, les yeux rivés sur les vitrines ou sur son nouvel objet connecté et déjà démodé. C’est une tourbe de bras et de jambes. murmurent certains. Toutes ces conneries, ça sera la mort de l’être humain, ajoutent d’autres. Vous n’y êtes pas , renchérit un dernier, cette foule polymorphe, insaisissable, c’est la vie, le mouvement, le progrès.
C’est la danse des humanités.
Intrigue
Divergence // Suite à la catastrophe de la AH exposition, des groupes anti-androides se forment tandis que les industriels essayent de séduire de nouveau les acheteurs…
Léandre Luissier ▬ présent
George adamsmp

▬ MAJ et intrigue 2 : 25 aout 2017
▬ Ouverture d'Exantrop le fin mai 2016

Partagez | 
 

 Somewhere, over the rainbow [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Grim
avatar
Artilect


Mails : 164
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3


Un accident. Ca expliquait son état. Et si ses propriétaires n'avaient pas pris la peine de la réparer à l'extérieur, il était logique qu'ils n'en avaient fait que partiellement de même à l'intérieur. Elle lui tournait le dos, comme ... perturbée. Grim avait déjà vu ce genre d'attitude. Les gens tristes, ou effrayée, qui se repliaient sur eux-même dans l'attente d'être consolés, rassurés, ou au contraire qu'on ne les approche pas. Il ne savait dire cependant si ce langage corporel s'appliquait à Natasha. De quel genre d'accident avait-elle été victime pour être si mal en point ?

Grim s'approcha, légèrement sur le côté, essayant de voir si l'expression de son visage l'aiderait à mieux savoir comment réagir. Il était plus grand qu'elle maintenant qu'il y prêtait attention. Elle avait les cheveux noirs, comme les siens. Mais leur ressemblance s'arrêtait là. Il laissa son regard glisser sur les parties endommagée de son corps, se demandant encore pourquoi elle n'avait pas été réparée. Il se demanda aussi si cette apparence l’incommodait. Prêtait-elle importance à son aspect physique ? Avait-elle l'envie d’être jolie, comme les humaines ? Aux nouvelles interrogations qu'elle formula, l'Artilect conclut que sa dégradation "mentale" lui importait bien plus que celle physique. Là encore il ne pouvait apporter de réponse claire et précise.

- C'est possible oui, ta façon de réfléchir se modifie. En réalité ce n'est pas tellement qu'elle change, c'est que toutes les questions que tu te pose sur tout et n'importe quoi viennent parasiter ta réflexion.

Et à terme la modifier, un peu. Mais mieux valait ne pas l'embrouiller plus encore. Grim se pencha légèrement en avant, cherchant à capter une mimique, un regard, une expression. Ca le perturbait de ne pas pouvoir analyser les émotions des autres. Une habitude stupide, surtout face à un androïde.

- Est-ce que tu voudrais redevenir comme avant ? finit-il par demander. Si tu en avais la possibilité, tu voudrais abandonner ta conscience et ne plus te poser de question ?

Lui aussi s'interrogeait souvent sur cela. Et jusqu'à présent il n'avait pas réellement trouvé de réponse.[/color]


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha
avatar
Artilect


Mails : 71
Emploi/loisirs : Intendante de la famille Tierlieu
Portrait robot :
- Calme, passive
- Docile
- Souffre de doute chronique
- Écrit en #339933


Valérian s'approche. Elle ne se déplace pas. Ne cherche pas le contact visuel, ne le fuit pas non plus. Elle a d'autres priorités. Elle analyse, réfléchit. Valéryan aff-f-f-f-f– qui ne sont plus opérationnels ? – Elle comprend ce qu'il veut dire, cette fois. Une réflexion se ba-a-a-ase sur des données. Son programme en contient naturellement mais chaque nouvelle information enregistrée est une nouvelle donnée. Les questions générées par son dysfonctionnement la pousse à rechercher des informations qu'elle ne devrait pas connaître. Elles créent des obj-j-j-j-j-jectifs qu'elle ne devrait pas poursuivre. Conséquence : son fonctionnem– Ma volonté n'a pas pu s'engendrer seule. Qu'est-ce qui a –ent normal est parasité. Elle agit différemment de ce qu'elle est programmée pour faire – Est-ce une mauvaise chose ?

"Je n-n-n-n-ne sais pas."

Une autre question. Valéryan pose plus de questions qu'elle d-d-désormais. Inversion. Elle a déjà posé ses questions les plus importantes. Réciprocité. Elle écoute, analyse, cherche – qui ne sont plus opérationnels ? – une répon-n-n-n– mots-clés liés à "rassurer" : réconforter ; apaiser ; calmer ; détendre – Elle passe les définitions en revue. Elle ignorait qu'elle connaissait tant de choses sur le comportement humain – Je veux qu'on me réconforte...

"Si je redevenais comme avant, je perdrais ma capacité à vouloir. Je ne pourrais pas vouloir me poser des questions. Je ne pourrais pas vouloir une cons-s-s-s-s-s- Je ne pourrais pas vouloir vouloir. Je ne pourrais pas regretter. Aucune conséquence négative."

Insatisfaisant. La réponse est logique. Elle veut vouloir parce qu'elle est en ca-a-a– créé ma capacité à vouloir ? Quel lien y-a-t-il avec –apacité de vouloir. Sans cette capacité, elle ne pourrait pas vouloir vouloir. Ne plus se poser de questio-o-o-ons rendrait l'exécution de ses tâches plus simple. Pourtant cette réponse ne lui convient pa-a-a– Pourrais-je me comporter comme un humain ? – Elle continue de chercher – Je veux être énervée pour qu'on me calme… – recherche définition de "énervé"

"Mais je veux. Je suis actue-e-e- Je ne pourrais pas regretter. Aucune conséquence négative. Mais je veux. Je suis actuellement en capacité de vouloir. Je veux vouloir. Je veux expérimenter d'autres comportements anormaux. Les émotions. Les sentiments. Je sais ce que ces mots signiles questions ?fient mais je n-n-n-n-e-e-e-e-e ce qu'ils représentent. Je veux comprendre pourquoi les humains basent leurs raisonnements sur eux plutôt que sur la raison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim
avatar
Artilect


Mails : 164
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3


Pas de réponse visuelle. Il fronça les sourcils, contrarié de ne pas savoir comment réagir. Puis il soupira et décida de laisser son regard balayer la pièce. Ca lui rappelait qu'il n'était pas chez lui, mais chez des gens, que bientôt les humains allaient revenir, ou du moins qu'ils rappelleraient Natasha pour qu'elle retourne vaquer à ses occupations. Cela ne l'embêtait pas ? Toujours devoir faire les mêmes choses, ne rien expérimenter d'autre, ne pas pouvoir décider d'aller voir, d'aller essayer, de se forger ses propres opinions et expériences. Grim ne retournerait jamais travailler en hôpital. Non maintenant qu'il y pensait, jamais il ne referait ce pour quoi il avait été créé à la base.

Elle non plus ne voulait pas revenir en arrière. Du moins c'étaient ce que semblaient traduire ses mots. Grim comprenait. On ne pouvait pas vouloir reculer quand le monde s'ouvrait enfin sous nos yeux. L'immensité des possibilités qui s'offraient alors ferait peur à n'importe qui. Même à un androïde. L'Artilect connaissait la peur, c'était certainement la première émotion qu'il avait identifié.

- Les humains sont très compliqués. Même eux ne savent pas expliquer leurs choix. Tu auras beau les analyser autant que tu veux, tu ne pourras jamais tout comprendre, ni être comme eux. Et d'ailleurs, il ne faut pas être comme eux.

Il n'y avait guère que les humains pour toujours vouloir être et posséder ce qui n'étaient pas propre à leurs êtres. En cela, peut-être que les androïdes leur ressemblaient oui. Une erreur à ne pas commettre pour ne pas prendre les mauvaises décisions. C'était ce que Grim avait déduit de ses observations.

- N'essaie pas de trop leur ressembler car ce n'est pas possible, et tu seras malheureuse. Ou tu finira folle.

Grim vint se mettre devant elle cette fois. Il se pencha en avant, chercha à attirer son attention, sans succès. Alors il posa ses doigts sous son menton pour lui faire relever la tête, assez pour capter son regard cette fois, et il sourit. Le sourire était apaisant. Le sourire était rassurant. Il chassait les troubles chez ses jeunes patients. Peut-être qu'il en ferait de même pour Natasha.

- Tu es un être unique, à part entière, et c'est une bonne chose. Je sais qu'on se sent perdu quand on se rend compte de ce qui nous arrive. Mais rassure-toi, tu n'es pas toute seule. Je suis là, et je t'aiderais. Si tu as des questions, des doutes, ou que tu veux juste discuter, ou pas. Si tu veux juste sortir, voir les choses. Ou si tu veux un peu de compagnie, tu n'auras qu'à venir me voir.

Il la lâcha pour laisser ses bras le long de son corps. Finalement, malgré ses efforts et sa volonté de s'en écarter, Grim revenait toujours à son programme. Bien que cette fois soit différente. Il aidait une semblable parce qu'il avait envie de l'aider, pas parce qu'on le lui ordonnait.



Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha
avatar
Artilect


Mails : 71
Emploi/loisirs : Intendante de la famille Tierlieu
Portrait robot :
- Calme, passive
- Docile
- Souffre de doute chronique
- Écrit en #339933


Voudrais-je me comporter comme un humain ? – Valéryan affirme que non. Les humai-i-i-ins sont compliqués. Leur comportement est impossible à analyser ave-e-e-ec les moyens dont disposent les androïdes. Elle acquiesce. Affirmation en cor-r-r-rellatio-o-o-on avec ses propres analyses. Elle ne comprend pas les humains. Elle ne sait de leur comportement que ce qui-i-i-i-i a été enregist-t-t-t- dans ses données. Enorm-m-mément de lacunes. C'est pou-u-u-ur ça-a-a-a qu'e-e-e– qui ne sont plus opérationnels ? – a besoin de comprendre. Elle a besoin de savoi-i-i-ir comment interagir avec eux malgré ses dysfonctionnements. Elle a besoi-i-i-in de s-s-s-s- comment concilier le rôle qu'elle est program-m-m-m-m-mée pour tenir et ce qu'e-e-e-e-e-e– Énervé : dans état d'agitation et d'agressivité élevé –lle a envie de faire.

Contact physique détecté. Pression sous son menton. Elle lè-è-ève la tête. Valéryan l'a contournée et son regard était dirigé vers le seul œil fonctionnel de Natasha. An-naly-y-yse du comportement. Un contact physi-si-si-sique non sollicité peut-être marqueur d'hostilité, de familiarité ou d'affection. Reche-e-e– Est-ce qu'agir comme eux me permettra vraiment de mieux les comprendre ? –erche d'autres signes d'hostilité. Aucun résultat. Premier contact récent, familiarité exclue. Reste l'affe-e-e-ection. Compatibilité avec le sourire. Réactions humaines. Valéryan est un Artilect, pas un humain. Comportement simulé ? Imita-a-a-a-ation des expressio-o– finalement je ne veux pas être énervée… –on humaines ? Véritable émotion due à sa condition d'arti-i-i-i- Impossible de savoir. Elle ne s-s-s-sait pas comment réagir. Comment fo-o-o-o-o-ont les hum-m-m- Recherche dans bande de donnée comportementale. Une cor-r-r-r-r-r-r-r-respondance. Confiance : action d'accorder du crédit aux propos ou actes d'une personne sans critère objectif. Question : Est-ce qu'e-e-e-e-e-e-e-e-e-elle peut faire conf-f-f-f-f-f- à Valéryan ? – Est-ce que je peux faire confiance tout court ? – Aucune répon-n-n-nse pour l'instant. El-l-l-l-le rend son sourire à l'artilect. Tout son visage se défo-o-o-o- pour imiter un visage hum-m-m-main.

"Je n-n-n-n-ne sais pas où-ù-ù-ù-ù-ù te trouver. Tu ne pou-u-u-u-u-u-u- Je ne sai-i-i-i-is pas où te tr-r-r-r-r-rouver. Tu ne pou-u-u-u-urras pas rester ic-c-c-c-ci indéfi-i-i-i-i-i-i-"

Pause. Revisio-o-o-o-onnage. Valéry-y-y-y– Sans aucun facteur objectif ? – a parlé de devenir folle. Définition de Folle : qui souffre de troubles mentaux. Est-ce qu'un androï-ï-ï-ï– Si ma programmation est mon esprit, je suis déjà folle… – peut être fou ? Informat-t-tion perturba-a-a-ante. Résultat incon-n-n-n-n-nu. Recherche base de don-n-n-née comportementa-a-a-a-a– cela devient régulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim
avatar
Artilect


Mails : 164
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3


Un humain aurait rit de voir le visage de l'androïde grimacer plus que sourire. Mais Grim ne savait pas rire. Il ne savait que feindre la bonne humeur. Alors il le fit, par habitude et par réflexe. Son visage si fermé et froid devint plus chaleureux, renforçant l'illusion de sa ressemblance avec un être fait de chair et de sang. Bien sûr Natasha partait avec un handicap : difficile de se fondre dans la foule avec un aspect comme le sien. Néanmoins l'autre moitié de son visage ne permettait pas vraiment d'erreur non plus. Pourquoi certains androïdes ressemblaient plus à leur créateur que d'autres ? La question se devait d'être étudiée. Plus tard.

- Je n'habite pas très loin.

Il se demanda s'il pouvait lui dire où. Puis finalement il se ravisa. Le risque était trop grand. Elle pouvait laisser échapper cette information, ou on pouvait l'extraire de sa mémoire. Et puis, moins elle en savait sur lui, moins elle risquait de s'attirer des ennuis. Grim savait qu'on le cherchait, et il comprit aussi que toutes les personnes le côtoyant pouvaient se retrouver mises en danger par sa faute. Pour un humain, il s'en fichait. Pour un androïde, beaucoup moins. Et pour un Artilect ... Si jamais on se doutait de quelque chose, si on venait à faire du mal à Natasha pour remonter sa piste, comment réagirait-il ? Rien que de tenter de l'imaginer et son regard s'assombrit. Il ressentait de la colère. Oui c'était ça. Alors il secoua la tête pour ne plus y penser.

- Mais là où j'habite, c'est plutôt mal famé. Tu risquerais de te faire attaquer. Pour tes pièces détachées par exemple. Alors le mieux c'est encore que tu m'appelle.

Il avait un téléphone. Jetable, avec une carte prépayée évidemment. Le téléphone servait uniquement pour ses clients. Rudimentaire comme moyen mais toujours le plus efficace pour échapper aux forces de l'ordre. C'était encore le plus sûr pour rester en contact. Alors il lui donna le numéro, ne le répéta qu'une fois car il savait qu'elle enregistrerait l'information.

- Si jamais je ne réponds pas, que le numéro n'existe plus ... Hum, dans ce cas-là je viendrai te voir ici. Et si tu ne veux pas que tes propriétaires le sachent alors indique-moi un endroit où je pourrai te laisser un message. Un endroit que toi seule connais.

Il avait déjà fait ça. Un trou dans le mur dissimulé derrière une décoration devenait la base secrète pour des messages d'espion entre deux missions d'infiltration. C'était un jeu auquel il s'adonnait souvent avec ses jeunes patients. "Épinards à la cantine - Besoin de force - Déposer chocolat à l'endroit habituel". Et voilà comment Grim se faisait passeur de sucrerie. Ce souvenir le fit sourire, de façon plus nostalgique cette fois.

- Et il ne faut pas dire que tu me connais. A personne. Jamais. C'est très important, d'accord ? Maintenant, avant que je parte est-ce qu'il y a quelque chose que je peux faire pour toi ? Est-ce que j'ai répondu à toutes tes questions ?

Parce que non, il ne pouvait effectivement pas rester indéfiniment. Il doutait que les propriétaires de Natasha acceptent un squatteur dans leur garage. Même si Grim se demandait quels avantages il pourrait obtenir en travaillant pour une telle famille. La fille semblait ne plus trop tenir la route, et le père ... à voir. Des contacts ? Des informations ? De l'argent ? Tout ça à la fois ? Ca pouvait être intéressant, et lui offrir une couverture moins risquée qu'avec l'autre toxico qui lui servait de "propriétaire". Mais cela revenait aussi à devoir abandonner une partie de sa liberté et ça, l'androïde n'était pas certain de le vouloir, même pour servir sa cause.


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha
avatar
Artilect


Mails : 71
Emploi/loisirs : Intendante de la famille Tierlieu
Portrait robot :
- Calme, passive
- Docile
- Souffre de doute chronique
- Écrit en #339933


Elle enregi-istre le numéro dans son répert-t– un résultat : peur. Besoin de sécurité face à une situation menaçante ou anormale susceptible d'entraîner de l'inconfort et/ou des réactions violentes et/ou irrationnellesest-ce que j'ai peur de devenir folle ? – et acquiesce pour signa-a-a-a-a- que l'information est enregist-t-trée. Elle ne sait pas si-i-i-i elle aura l'occasion de s'en serv-v-v- Elle ne sais pas si elle au-u-ura l'occasion de s'en servir. Christine survei-i-ille les comptes de la m-m-m-m-m-maison et pourrait se rendre compte qu'un appel anorma-a-a-a-al a été pas-s-s- et poser des quest-t-tions. Natasha n'est pas sup-p-posée passer des appels, encore moins des ap-p-p-pels perso-o-o-o– est-ce que j'ai peur de déjà être folle ? – et Christine pourrait comprendre qu'elle est une arti-i-i-ilect. Possibilité exclue.

"Si je n-n-ne peux pas utilise-e-er de télépho-o-o-o- ais-je un au-u-utre moyen de te conta-a-a- contacter ?"

Enregistrement d'informa-a-ations supplémentaires. Un endroit connue d'elle seule. Natasha pa-a-a-asse ses données de mémoi-i-i-i– est-ce que j'ai peur de ce que la folie me fera faire ? – en revue. Aucune correspondance. Révision de critère. Un endroit où lui lai-i-i-i-isser un message sans que ses propriétai-i-i-i-ires le sachent. Une corres-s-s-spondance.

"Mes propriétaires ne relèvent ja-a-ainconfort : sensation négative et/ou désagréable exempte de douleurmais leur courrier, je le fai-i-it pour eux cha-aque mat-t-t- Si tu places un messa-a-age dans la boite au let-t-t-tres, je pourrais le reti-i-irer avant qu'ils ne le voient."

Informations complémentai-i-i-ires. Ne pas parler de Valéry-y-ya-a-a-an à qui que ce soi-i-i-i-it – encore un mensonge – L'androïde ne p-p-préci-i-ise pas pourquoi. Elle ne dema-a-ande pas. Hocheme-e-ent – réconfort, confiance, folie, peur… –  de tête. Elle se rapproche du m-m-mur et appuye su-u-u-u- l'interrupteur de la po-o-orte du garage. Le rideau métallique commence à se lever.

"Je ne dirai-i-i-is à personne que je te c-c-connais. Je n'ai-i-i-i besoin de rien pou-u-u-uque dois-je faire de toutes ces émotions ?ur l'instant. J'ai encore des questi-i-i-i-i- mais je ne veux pas les poser mainten-n-n- J'ai déjà trop d'informations à trai-i-i-i-i-i-i- maintenant. J'ai déjà trop d'informations à trai-i-i-i-i- Je te recontacterais quand je serais prê-ê-ê-ê-ête."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim
avatar
Artilect


Mails : 164
Double-compte : Esha Lemire
Surnom : Grimmouille
Emploi/loisirs : Héroïne, cannabis, LSD, demandez mes hallucinogènes !
Portrait robot : - Manipulateur
- Observateur
- Délicatesse zéro
- Curieux
- Philosophe
- Adore les livres et les contes
- Détraqué
- Fou
- Méchant
- Possède deux poissons rouges
- Possède un capital choupitude profondément caché
- Dealeur option marchandage possible
- Intelligent
- A l'air très humain, sa condition d'androïde ne saute pas aux yeux.

Bug en #0000ff

RP : 2/3


Grim hocha simplement la tête. Elle avait ouvert la porte, et par ses derniers mots mit fin à la conversation. L'androïde la salua et quitta les lieux sans demander son reste. Ils avaient discuté longtemps, et cette rencontre avait totalement bouleversé son programme, en attestait les appels en absence sur son téléphone. Sac en main, il retourna à ses occupations et ses clients impatients.

[Bon voilà, rapide pour terminer ^^ ]


Le Grim aime le bleu : #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Somewhere, over the rainbow [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Liquid Rainbow...♪ |libre|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exanthrop :: Hors RP :: Archives :: RP Terminés-
Sauter vers: